Écocité Presqu’île : plongée au coeur de la ville “de demain”

sep article

ENQUÊTE – Ébauché dès 2009, le premier écoquartier de l’écocité Presqu’île sort de terre. Prix, performances énergétiques, mobilité, vie de quartier… Les promesses ont-elles été tenues dans cet espace qui se veut la préfiguration de la ville de demain ? Les futurs habitants nous ont livré leurs premières impressions…

⇒ 2943 mots

 

 

Quartier Cambridge, 1ère tranche, en construction © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Quartier Cambridge, pre­mière tranche, en construc­tion. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

 

Les pre­miers habi­tants arri­ve­ront cet été sur le tout nou­vel éco­quar­tier Cambridge, situé sur la Presqu’île à Grenoble. De nom­breux étu­diants y emmé­na­ge­ront, eux, dès sep­tembre. À l’horizon 2020, l’é­co­quar­tier sera consti­tué de qua­torze immeubles, où vivront envi­ron 1.300 per­sonnes.

 

« C’est un pari, ce quar­tier ! Mais on sait que beau­coup de moyens ont été inves­tis et que la vie devrait être sympa au bout d’un cer­tain nombre d’années », espère Marc, futur habi­tant du Up, l’un des immeubles en construc­tion sur Cambridge. Marc et son épouse pren­dront pos­ses­sion de leur bien fin 2016.

 

Quand Marc parle de « pari », il pense au contexte du quar­tier Cambridge. Car celui-ci se bâtit sur des ter­rains plus ou moins en friche, der­rière la gare. Un sec­teur peu fré­quenté sinon par les scien­ti­fiques et cher­cheurs du CEA, de Minatec, du Synchrotron et autres labos qui régnaient jus­qu’ici sans par­tage sur la Presqu’île.

 

Abord en friche à proximité du quartier Cambridge en construction © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Abord en friche à proxi­mité du quar­tier Cambridge en construc­tion. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

D’un côté de l’a­ve­nue des Martyrs, le pôle Sciences ; de l’autre, le quar­tier Cambridge. À proxi­mité de la gare, le nou­vel éco­quar­tier pro­fite déjà du pas­sage du tram B, arrivé en août 2014. À l’ho­ri­zon 2021, un trans­port par câble pour­rait même le relier aux com­munes voi­sines.

 

Pour  l’heure, la construc­tion de Cambridge marque une étape sup­plé­men­taire dans l’ur­ba­nisme durable gre­no­blois. Cet éco­quar­tier a en effet été label­lisé « ÉcoCité », un appel à pro­jet lancé par l’État et la Caisse des dépôts en 2009.

 

L’objectif des éco­ci­tés ? Préfigurer la ville de demain, plus sobre, très peu émet­trice en gaz à effet de serre. Au tra­vers du fonds « Ville de demain », l’écocité gre­no­bloise a béné­fi­cié de 17,4 mil­lions d’euros de par­ti­ci­pa­tion finan­cière. Soit la plus impor­tante reçue sur les treize pre­mières éco­ci­tés. Une aide qui a, bien entendu, une contre­par­tie.

 

L’aménageur, les archi­tectes, les pro­mo­teurs, la Ville, les entre­prises liées à l’éner­gie, etc. ont dû redou­bler d’ef­forts pour pous­ser encore plus loin les tech­niques d’isolation des bâti­ments, conce­voir un nou­veau sys­tème d’eau pom­pée dans le sol, mini­mi­ser l’emprise de la voi­ture et tes­ter, à grande échelle, les comp­teurs mul­ti­fluides du futur. Sans oublier que la pré­cé­dente muni­ci­pa­lité est allée cher­cher un urba­niste expé­ri­menté, en la per­sonne de Christian de Portzamparc, pour orches­trer l’or­ga­ni­sa­tion.

 

Mais tout est loin d’être encore en place. À quelques semaines de l’ar­ri­vée de ceux que l’on peut d’ores et déjà appe­ler les “pion­niers de l’é­co­cité”, com­ment s’annonce la vie dans ce futur quar­tier ? Nous sommes allés recueillir l’a­na­lyse des acteurs, les pre­miers retours des habi­tants à venir, et quelques indis­cré­tions au pas­sage…

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
7356 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.