Concours des Antennes : quand les citoyens prennent la plume

Concours des Antennes : quand les citoyens prennent la plume

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Les lauréats du concours d’articles des Antennes ont reçu leurs prix, mercredi 10 février, à l’hôtel de ville de Grenoble. L’occasion d’une soirée où se seront enchaînés coups de gueule et coups de cœur, dans une ambiance de fête de l’expression citoyenne.

 

 

 

L’ex­pres­sion citoyenne était à l’hon­neur, ce mer­credi 10 février, dans la salle des mariages de l’hô­tel de ville de Grenoble. Le jour­nal Les Antennes remet­tait en effet les prix de son concours d’ar­ticles lancé voilà neuf mois dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise. Le tout devant une soixan­taine de personnes.

 

Concours d'articles des Antennes - Éric Piolle a ouvert la remise des prix. ©Place Gre'net

Éric Piolle a ouvert la remise des prix. © Place Gre’net

 

C’est Éric Piolle en per­sonne qui a ouvert cette récep­tion. Dans un bref dis­cours, le maire de Grenoble a rap­pelé que « les médias ont une fonc­tion démo­cra­tique impor­tante, et que la place pour les médias par­ti­ci­pa­tifs ou citoyens est bien occu­pée », évo­quant le rôle de « vigie » de cette presse citoyenne.

 

« Ce fonc­tion­ne­ment, c’est un vrai atout, quelque chose que l’on aime et que l’on a envie de par­ta­ger ! », a assuré Éric Piolle, avant de lais­ser la parole aux orga­ni­sa­teurs du concours des Antennes. En l’oc­cur­rence les res­pon­sables de l’as­so­cia­tion Composite, édi­trice du journal.

 

 

 

« Faire entendre les voix les plus discrètes »

 

 

Anne-Benoît Janin, direc­trice des Antennes, l’af­firme : « Ce concours, c’est vrai­ment le cœur de notre mis­sion, c’est-à-dire qu’il offre un espace d’ex­pres­sion des habi­tants, qu’il fait entendre les voix les plus dis­crètes et apporte un autre regard sur l’ag­glo­mé­ra­tion. »

 

Concours articles antennes . © Place Gre'net

Les lau­réats du concours d’ar­ticles des Antennes, après avoir reçu leurs prix. © Place Gre’net

 

Un concours qui devait ori­gi­nel­le­ment s’ap­pe­ler, nous apprend-elle, « La presse a mau­vaise presse ». Car le pro­jet était bel et bien de per­mettre au public de « renouer avec la presse » en y écri­vant des articles. Projet cou­ronné de suc­cès, à en juger par les 46 articles reçus, et la tren­taine d’ar­ticles fina­le­ment publiés.

 

 

 

Un concours de la diversité 

 

 

Grande satis­fac­tion des orga­ni­sa­teurs : la diver­sité des pro­fils des par­ti­ci­pants. « Les auteurs des articles ont de 21 à 93 ans ! », sou­ligne Anne-Benoît Janin. Diversité dans les thèmes abor­dés, éga­le­ment. Parmi les lau­réats, Bruno raconte le Revenu de soli­da­rité active (RSA) de l’in­té­rieur. Et si son texte s’in­ti­tule « Je suis au RSA et j’ai le droit de me plaindre », ce ne sont pas des plaintes qu’il exprime, mais bien un point de vue réflé­chi sur la situa­tion des allocataires.

 

Autre texte, autre colère : celle expri­mée en alexan­drins par une pen­sion­naire de mai­son de retraite qui observe les man­que­ments du per­son­nel. Mais demande à res­ter ano­nyme pour ne pas nuire au direc­teur de l’établissement.

 

Concours d'articles des Antennes - Quand la malformation d'une peluche amuse la plume d'un lauréat. DR

Quand la mal­for­ma­tion d’une peluche amuse la plume d’un lau­réat. DR

D’autres articles se font plus légers. Jean-Claude Grelet sera ainsi récom­pensé pour son texte appe­lant à l’a­mour… de la géo­lo­gie. « La géol, c’est toute l’histoire de Grenoble, voilà très très long­temps, bien avant qu’on emmé­nage dans les parages. Et en se bala­dant, on voit que la construc­tion s’est faite de drôles de façons. Imagine-t-on une mai­son qui se dresse, toute seule sans archi­tecte ? Mais heu­reu­se­ment qu’on a laissé faire sinon quelle galère. Des mon­tagnes tirées au cor­deau, c’est pas beau. »

 

Quant à Heiko Buchholz, homme de plume et de spec­tacle, il a autant fait rire le jury que le public pré­sent en racon­tant les déboires d’une mar­motte en peluche atteinte d’une mal­for­ma­tion faciale fort dis­gra­cieuse. Avec son museau au milieu du front, la pauvre bête made in China repré­sente peut-être « l’ap­pa­ri­tion d’un nou­veau Dahu », se demande l’a­mu­seur inspiré.

 

A la clé, de nom­breux prix, car le concours a fédéré beau­coup de par­te­naires. Autant de caté­go­ries et de lots pour saluer l’en­ga­ge­ment et la plume des par­ti­ci­pants. Autant d’oc­ca­sions aussi de don­ner la parole à des per­sonnes por­teuses de causes ou d’u­ni­vers dif­fé­rents, au cours d’une soi­rée convi­viale et bon-enfant, mal­gré la gra­vité de cer­tains thèmes abordés.

 

 

 

« Apporter ma pierre à l’édifice »

 

 

Des coups de gueule, il y en a eu aussi. « C’est bon pour la nature le tram, mais veut-on vrai­ment qu’on le prenne ? », demande Charlène Jerez, met­tant en avant le coût des trans­ports en com­mun… La jeune étu­diante ne s’at­ten­dait pas à gagner un prix à ce concours d’ar­ticles, et nous confie que l’é­cri­ture ne fait pas vrai­ment par­tie de ses activités.

 

Concours d'articles des Antennes - Fanny Baridon. © Place Gre'net

Fanny Baridon. © Place Gre’net

Fanny Baridon, de son côté, a pro­posé trois articles dans le cadre du concours. Rédactrice, jour­na­liste « auto­di­dacte », elle tient un site et vient même d’é­di­ter à compte d’au­teure son pre­mier roman, Renzu, grâce à la pla­te­forme de finan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif KissKissBankBank.

 

« À la base, je vou­lais juste appor­ter ma pierre à l’é­di­fice. » Une pierre qui flirte avec le poli­ti­que­ment incor­rect lorsque la jeune femme signe, par exemple, un texte sur les nou­velles bornes de recy­clage des mégots, où elle se reven­dique « fumeuse, volon­taire pour une douce addic­tion mor­telle au bâton­net incan­des­cent ».

 

« J’ai tou­jours voulu don­ner ce style un peu direct, comme si je par­lais à quel­qu’un, loin d’un style guindé ou infor­ma­tif », explique Fanny Baridon. Le pro­fil idéal pour rem­por­ter un prix dans un concours d’ar­ticles ? Sans doute, mais l’i­ro­nie aura voulu qu’elle soit lau­réate du prix… des meilleures illustrations.

 

Le concours aura-t-il une suite ? Tout dépen­dra des par­te­naires, mais ce coup d’es­sai confirme l’at­ta­che­ment d’une par­tie du public à la presse par­ti­ci­pa­tive et à une expres­sion citoyenne libre et sin­cère. En atten­dant une seconde édi­tion, l’en­semble des textes de cette grande pre­mière est à retrou­ver sur le site du jour­nal par­ti­ci­pa­tif Les Antennes.

 

 

Florent Mathieu

 

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Décès de Gaspard Forest : son père dénonce une tentative de « récupération politique » d’Éric Piolle

EN BREF - Rendu public le 11 novembre 2021, le décès, deux semaines auparavant, de Gaspard Forest, le jeune Isérois dépollueur de rivières, a suscité Lire plus

Panneau signalant une Zone à faibles émissions (ZFE) sur le pont du Vercors à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
ZFE : attaqué sur la conformité de la flotte de véhicules utilitaires de Grenoble, Éric Piolle assure qu’il va respecter le calendrier

FOCUS - L'opposition a accusé la municipalité grenobloise, lors du conseil municipal du 8 novembre 2021, d'avoir pris du retard dans la mise en conformité Lire plus

fete des tuiles 2019 defile depuis balcon
Dossier de la fête des Tuiles : Alain Carignon demande des éclaircissements, Éric Piolle n’en dit pas plus

FOCUS - Lors du conseil municipal de Grenoble, ce 8 novembre 2021, Alain Carignon est revenu sur le renvoi en correctionnelle d'Éric Piolle dans le Lire plus

Grenoble célèbre le 77ème anniversaire de la remise de la Croix de la Libération les 4 et 5 novembre
Grenoble célèbre le 77ème anniversaire de la remise de la Croix de la Libération les 4 et 5 novembre

FLASH INFO — Deux événements sont organisés à l'occasion du 77ème anniversaire de la remise de la Croix de la Libération à la Ville de Lire plus

Tribune libre: "Le silence des élus: la Démocratie grenobloise à l'épreuve des faits"
Tribune libre : « Le silence des élus : la Démocratie grenobloise à l’épreuve des faits »

TRIBUNE LIBRE - Après un grand nombre de courriers adressés à la municipalité grenobloise et restés sans réponse, le conseil d'administration de l'union des habitants Lire plus

Une boutique Emmaüs en centre-ville de Grenoble pour mieux "aller vers les jeunes"
Une boutique Emmaüs en centre-ville de Grenoble pour mieux « aller vers les jeunes »

FOCUS - Le maire de Grenoble et son adjoint aux commerces ont visité, jeudi 28 octobre, la boutique Emmaüs ouverte en centre-ville depuis la fin Lire plus

Flash Info

|

01/12

14h28

|

|

01/12

11h39

|

|

30/11

19h38

|

|

30/11

17h09

|

|

30/11

12h42

|

|

30/11

12h10

|

|

30/11

11h46

|

|

30/11

11h01

|

|

30/11

10h04

|

|

29/11

18h12

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin