© Joël Kermabon - Place Gre'net

Un “thé de la fra­ter­nité” pour un islam de concorde à la mos­quée de Teisseire

Un “thé de la fra­ter­nité” pour un islam de concorde à la mos­quée de Teisseire

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE VIDÉO – De nom­breuses mos­quées en France, dont celle de Teisseire à Grenoble, ont ouvert leurs portes aux citoyens pour par­ta­ger un « thé de la fra­ter­nité », ce week-end du 9 et 10 jan­vier 2016. Une démarche impul­sée par le Conseil fran­çais du culte musul­man (CFCM) en vue de célé­brer les ras­sem­ble­ments du 11 jan­vier 2015. Mais aussi pour échan­ger et tordre le cou aux idées toutes faites. 

Le thé de la fraternité servi par un des fidèles de la mosquée. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le thé de la fra­ter­nité servi par un fidèle. © Joël Kermabon

Grosse affluence, ce dimanche 10 jan­vier, à la mos­quée Halaqua située quar­tier Teisseire à Grenoble. Pour preuve, les très nom­breuses paires de chaus­sures dépo­sées par les visi­teurs et les fidèles dans les casiers pla­cés à l’entrée.

Tout au long de l’a­près-midi, plu­sieurs cen­taines de per­sonnes, toutes confes­sions confon­dues, ont ainsi répondu à l’in­vi­ta­tion des res­pon­sables de la mos­quée. La seule de Grenoble à avoir orga­nisé un « thé de la fra­ter­nité ».

Une opé­ra­tion “portes ouvertes” impul­sée fort oppor­tu­né­ment, juste un an après les atten­tats de jan­vier 2015, par le Conseil fran­çais du culte musul­man (CFCM). Ce der­nier enten­dait mon­trer à tra­vers cette action de com­mu­ni­ca­tion « le vrai visage de l’is­lam de France », en l’oc­cur­rence celui de la paix et de la tolérance.

Une opé­ra­tion réussie

De nom­breux élus muni­ci­paux et dépar­te­men­taux et des repré­sen­tants de diverses asso­cia­tions avaient fait le dépla­ce­ment. Après le dis­cours de bien­ve­nue de Cheik Konte, le pré­sident de la mos­quée de Teisseire, l’a­près-midi s’est pour­sui­vie par les prises de parole – très consen­suelles – des offi­ciels : Michel Destot, député de la troi­sième cir­cons­crip­tion de l’Isère, Éric Piolle, le maire de Grenoble, et Anne Coste de Champeron, sous-pré­fète char­gée de mis­sion auprès du pré­fet de l’Isère.

De gauche à droite : Anne Coste de Champeron, Éric Piolle, Allal Jamad, Cheik Konte et Michel Destot. © Joël Kermabon - Place Gre'net

De gauche à droite : Anne Coste de Champeron, Éric Piolle, Allal Jamad, Cheik Konte et Michel Destot. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Œcuménisme oblige, des repré­sen­tants des dif­fé­rentes congré­ga­tions reli­gieuses – toutes pré­sentes – ont éga­le­ment pris la parole, dont Allal Jamad, imam de la mos­quée de Teisseire. Mais aussi Nissim Sultan, membre du rab­bi­nat de Grenoble, dont le dis­cours a été très appré­cié par les fidèles.

Durant toute l’a­près-midi, entre deux prières publiques, les fidèles de la mos­quée – femmes et hommes – se sont mis en quatre pour échan­ger, expli­quer et répondre avec patience aux ques­tions, par­fois déran­geantes, de leurs hôtes tout en leur offrant thé et pâtisseries.

Retour en images sur cette opé­ra­tion qua­li­fiée de réus­sie par toutes les per­sonnes pré­sentes, toutes confes­sions confondues.

Reportage Joël Kermabon

« Dès que nous avons pu échan­ger, leur vision a changé »

« Pour réus­sir cette opé­ra­tion, nous avons fait du porte-à-porte auprès des voi­sins. Les gens nous fer­maient presque la porte au nez, mais dès que nous avons pu échan­ger avec eux, leur vision a changé », explique Cheik Konte, pré­sident de la mos­quée de Teisseire. Bien que très satis­fait, il se dit peu sur­pris du suc­cès ren­con­tré par l’o­pé­ra­tion portes ouvertes. « Ce d’au­tant plus que ce n’est pas la pre­mière fois que nous orga­ni­sons ce genre d’é­vé­ne­ment. Nous en avions déjà orga­nisé un l’an­née der­nière », ajoute non sans fierté le président.

Alors, pari gagné ? Comment les visi­teurs ont-ils appré­cié cette ini­tia­tive ? A l’in­verse, com­ment les fidèles de la mos­quée ont-ils perçu leurs hôtes ? Autant de ques­tions que nous leur avons posées au cours de ce « thé de la fra­ter­nité ».

Reportage Joël Kermabon

Joël Kermabon

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Nouvelles échauffourées entre jeunes et policiers à Grenoble dans la nuit du 15 au 16 avril
Grenoble : Deux sus­pects inter­pel­lés et écroués pour ten­ta­tive d’as­sas­si­nat sur une femme à Teisseire, en juin 2021

FLASH INFO - Deux hommes de 22 et 28 ans ont été interpellés, ce mardi 14 décembre 2021, à Grenoble, puis mis en examen pour Lire plus

A Grenoble, le risque de ghettoïsation des quartiers Sud %%page%% %%sep%% %%sitename%%
Violences urbaines, tra­fics… À Grenoble, après l’é­chec des poli­tiques publiques, le risque de ghettoïsation

ENQUÊTE (3|3) - Depuis trente ans, les politiques publiques ont échoué à sortir les quartiers Sud à Grenoble de leur isolement. Alors que violences urbaines Lire plus

Le chantier organisé quartier Teisseire par la Ville de Grenoble et Concordia réunissait une quinzaine de jeunes venus de toute l’Europe. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : 15 jeunes Européens volon­taires ont par­ti­cipé à l’embellissement du quar­tier Teisseire

FOCUS - Quinze jeunes européens ont participé durant deux semaines à l'embellissement du quartier Teisseire. Un chantier ouvert organisé par la Ville de Grenoble et Lire plus

Contrôle policier nocturne. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Règlement de comptes à Grenoble : un corps cal­ciné décou­vert dans une voi­ture cri­blée de balles et incen­diée quar­tier Teisseire

FLASH INFO - Ce jeudi 15 juillet 2021, vers 4 h 20, les policiers de la sureté départementale ont découvert dans le quartier Teisseire de Lire plus

Mobilisation des salariés de Teisseire sur le site de Crolles. Photo DR
Inquiets pour l’a­ve­nir de leur usine à Crolles, les sala­riés de Teisseire entament une grève reconductible

  EN BREF - Les salariés de l'entreprise Teisseire basée à Crolles ont entamé une grève reconductible jeudi 8 avril. Ils souhaitent "un dialogue plus Lire plus

Egorgé à Grenoble : une femme schi­zo­phrène avoue le meurtre à Teisseire

  FLASH INFO - Une femme âgée de 58 ans a été placée en garde à vue jeudi 25 février par la police judiciaire de Grenoble Lire plus

Flash Info

|

16/05

16h29

|

|

16/05

15h22

|

|

13/05

10h40

|

|

12/05

17h19

|

|

11/05

11h58

|

|

10/05

17h19

|

|

10/05

12h06

|

|

10/05

10h08

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 30 : « Les élec­tions légis­la­tives en Isère »

Fil info| Législatives : le mou­ve­ment Renaissance, ex-LREM, repré­sente sept dépu­tés sur ses dix can­di­dats en Isère

Abonnement| Burkini à Grenoble : les oppo­sants à la déli­bé­ra­tion mul­ti­plient tri­bunes et péti­tions, à l’ap­proche du conseil muni­ci­pal du 16 mai 2022

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin