Patrick Lévy prend la tête de la Communauté Université Grenoble Alpes

sep article



EN BREF – Président de l’Université Joseph-Fourier depuis 2012, Patrick Lévy a été élu, ce lundi 21 décembre, président de la Communauté d’universités et établissements (Comue) grenobloise. Une nomination qui intervient dans le processus de fusion des universités de Grenoble, entamé en décembre 2014. 

 

 

 

Patrick lévy, président de la Comue. © Twitter Patrick Lévy

Patrick lévy, pré­sident de la Comue. DR

La fusion des uni­ver­si­tés de Grenoble entre dans sa der­nière ligne droite. Patrick Lévy, pré­sident de l’Université Joseph-Fourier a pris la tête, ce lundi 21 décembre, de la Communauté d’universités et éta­blis­se­ments (Comue) de Grenoble. Il a été élu, à l’u­na­ni­mité des suf­frages expri­més, par le conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de la Communauté Université Grenoble Alpes.

 

Seul can­di­dat en lice, Patrick Lévy a réaf­firmé « sa volonté d’ac­croître le rôle poli­tique et stra­té­gique de la Communauté, de pour­suivre la struc­tu­ra­tion en cours dans une démarche res­pec­tueuse des éta­blis­se­ments membres et par­te­naires, et de mettre la com­mu­nauté au ser­vice de l’a­ni­ma­tion de la vie démo­cra­tique uni­ver­si­taire et scien­ti­fique du site ».

 

 

 

Un spécialiste de la recherche sur les apnées du sommeil

 

 

Professeur des uni­ver­si­tés et pra­ti­cien hos­pi­ta­lier, Patrick Lévy a déve­loppé la recherche cli­nique sur les apnées au cours du som­meil. Un domaine dans lequel Grenoble est aujourd’hui l’un des centres de réfé­rence en Europe. Auteur de plus de 200 publi­ca­tions dans les plus grandes revues scien­ti­fiques, il a mis en place depuis 2002, un labo­ra­toire d’expérimentation en hypoxie inter­mit­tente : hypoxie phy­sio­pa­tho­lo­gie (HP2, UJF Inserm U1042).

 

Place centrale du campus de Saint-Martin-d'Hères © Université de Grenoble

Place cen­trale du cam­pus de Saint-Martin-d’Hères. © Université de Grenoble

Patrick Lévy est aussi porte-parole de la can­di­da­ture à l’ap­pel à pro­jets “Initiatives d’Excellence” (Idex) pour le compte du col­lec­tif d’u­ni­ver­si­tés, écoles et orga­nismes de recherche du site.

 

Instaurée en décembre 2014, la Comue repré­sente 50.000 étu­diants de six éta­blis­se­ments, dont les uni­ver­si­tés Stendhal, Pierre Mendès-France, Joseph-Fourier et l’é­cole d’in­gé­nieurs Grenoble INP.

 

Pour que le pro­ces­sus de fusions soit com­plet, reste désor­mais à dési­gner le pré­sident de l’université Grenoble-Alpes. Celui-ci sera élu lors du pre­mier conseil d’administration, en jan­vier 2016.

 

Deux can­di­dats sont aujourd’hui sur les rangs : Lise Dumasy, actuelle pré­si­dente de l’université Stendhal (Grenoble 3), et Sébastien Bernard, pré­sident de l’Université Pierre Mendès-France (Grenoble 2).

 

 

Maïlys Medjadj

 

 

À lire éga­le­ment sur Place Gre’net : 

 

- Université Grenoble Alpes : ce que va chan­ger la fusion

 

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
4585 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.