La Métropole vole au secours du commerce, de l’artisanat et des services

sep article

Notre indépendance c

FOCUS – Grenoble-Alpes Métropole a adopté, ce vendredi 18 décembre, la feuille de route qui lui permettra de déployer, dès 2016, une initiative cadre de soutien au commerce, à l’artisanat et aux services de l’agglomération. Dans un contexte économique difficile, la Métropole entend ainsi s’engager concrètement dans l’accompagnement de ces secteurs actuellement grandement fragilisés.

➔ 1898 mots

 

 

Conseil métropolitain du 18 décembre 2015. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Conseil métro­po­li­tain du 18 décembre 2015. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Ce ven­dredi 18 décembre, le conseil métro­po­li­tain débat­tait d’une ini­tia­tive cadre de sou­tien aux sec­teurs du com­merce, de l’ar­ti­sa­nat et des ser­vices de l’ag­glo­mé­ra­tion.

 

L’objectif de ce pro­jet métro­po­li­tain ? Venir en aide, « dans le cadre d’une poli­tique spé­ci­fique glo­bale », à ces sec­teurs qui ren­contrent actuel­le­ment de grandes dif­fi­cul­tés, dans un contexte éco­no­mique tendu.

 

En témoignent notam­ment les loyers éle­vés, les fer­me­tures de com­merces, les vacances de locaux com­mer­ciaux, le vieillis­se­ment des zones com­mer­ciales et une baisse géné­rale des chiffres d’af­faires. Mais pas seule­ment. La société est aussi en pleine muta­tion, les attentes des consom­ma­teurs évo­luent, les nou­velles tech­no­lo­gies induisent de nou­veaux com­por­te­ments.

 

 

 

« Rien n’est parfait, mais c’est un pas en avant ! »

 

 

Autant de rai­sons selon Guy Julien, conseiller com­mu­nau­taire délé­gué à l’ar­ti­sa­nat, au com­merce, aux petites et moyennes entre­prises et rap­por­teur du pro­jet, qui poussent la Métropole « à devoir construire de nou­veaux équi­libres et à inter­ve­nir ». Une stra­té­gie com­mer­ciale et arti­sa­nale qui se veut « indis­so­ciable des autres poli­tiques métro­po­li­taines – mobi­lité, attrac­ti­vité du ter­ri­toire, poli­tique de la ville, éco­no­mie sociale et soli­daire… – et qui com­plète la vision d’en­semble que la Métropole doit poser sur son ter­ri­toire », sou­ligne-t-il.

 

Des loyers trop élevés ? © Joël Kermabon - Place Gre'net

Des loyers trop éle­vés ? © Joël Kermabon – Place Gre’net

Et de don­ner un ordre de gran­deur : « À l’é­chelle de la Métropole, le sec­teur du com­merce repré­sente 6.900 éta­blis­se­ments pour 29.000 emplois, aux­quels il faut ajou­ter les ser­vices non mar­chands, soit 1.050 éta­blis­se­ments pour 7.200 emplois, et les acti­vi­tés du sec­teur médi­cal comp­tant 4.000 éta­blis­se­ments pour 7.150 emplois », énu­mère le conseiller.

 

La déli­bé­ra­tion a été adop­tée à une très large majo­rité, mal­gré quelques réserves, notam­ment de la part de Richard Cazenave et de Jean-Damien Mermillod-Blondin du groupe Métropole d’a­ve­nir. Seul le groupe Front natio­nal a voté contre.

 

« Rien n’est par­fait mais je crois que c’est un pas en avant ! Nous avons appris à tra­vailler ensemble. Continuons comme cela, nous sommes sur le bon che­min ». C’est ainsi que Georges Burba, der­nier à prendre la parole, résu­mera le vote sur la déli­bé­ra­tion, délais­sant pour l’oc­ca­sion sa cas­quette de conseiller com­mu­nau­taire du groupe Indépendants de gauche pour coif­fer celle de pré­sident de la chambre des métiers.

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
2874 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.