Tricycle d'enfant. DR

Culture : le Tricycle ne perd pas les pédales… et réagit

Culture : le Tricycle ne perd pas les pédales… et réagit

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

DROIT DE SUITE – Hélène Gratet, comédienne, membre et porte-parole du collectif le Tricycle, association gestionnaire du Théâtre 145 et du Théâtre de Poche, réagit aux propos tenus par Corinne Bernard sur Place Gre’net le 22 octobre dernier. L’adjointe aux cultures s’y exprimait notamment sur le projet de reprise en gestion directe des deux salles.

 

 

 

Logo Tricycle. © Le Tricylce

Logo Tricycle. © Le Tricycle

La réac­tion n’aura pas tardé. Soucieuse de réta­blir ce qu’elle estime être cer­taines véri­tés, Hélène Gratet, comé­dienne et membre du col­lec­tif Tricycle ges­tion­naire du Théâtre 145 et du Théâtre de Poche, a tenu à réagir.

 

En cause, les pro­pos tenus par Corinne Bernard dans une inter­view publiée le 22 octobre sur Place Gre’net.

 

La conseillère muni­ci­pale adjointe aux cultures reve­nait sur les quelques thèmes liti­gieux sou­le­vés par un com­mu­ni­qué publié par le col­lec­tif Tricycle le 9 octobre 2015 en réac­tion à la déci­sion de la ville de Grenoble de reprendre en régie directe le Théâtre de Poche et le Théâtre 145. Outre ce dos­sier, elle y était plus lar­ge­ment inter­pel­lée sur sa poli­tique culturelle.

 

 

➔ Corinne Bernard jus­ti­fie la reprise en régie directe des deux salles de spec­tacle en évo­quant notam­ment des pro­blèmes de fonc­tion­ne­ment du Tricycle. D’après elle, « ce qui aurait dû être plus effi­cient, c’est le lien avec le théâtre muni­ci­pal ». Qu’en est-il ?

 

 

Hélène Gratet tient à pré­ci­ser le contexte. « Nous avons ren­con­tré la direc­trice du théâtre muni­ci­pal mais comme, aupa­ra­vant, sa mis­sion n’é­tait pas orien­tée sur la créa­tion locale, elle ne s’in­té­res­sait pas vrai­ment aux spec­tacles du Tricycle. Des ten­ta­tives de ren­contre au cours de la sai­son 2014 – 2015 sont res­tées infruc­tueuses du fait de l’in­dis­po­ni­bi­lité de la direc­trice ».

 

Hall du théâtre municipal de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Hall du théâtre muni­ci­pal de Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Nous n’a­vons pas pu tra­vailler avec eux », déplore-t-elle. « Nous sommes des mili­tants, des artistes qui connais­sons les arcanes de la créa­tion. Le Tricycle est un lieu de fabrique et non de dif­fu­sion de spec­tacles. Nous pen­sons que la muni­ci­pa­li­sa­tion est une erreur et que l’ou­til “théâtre muni­ci­pal” ne cor­res­pond pas aux besoins de la créa­tion locale ».

 

L’artiste pointe une grande mécon­nais­sance des poli­tiques sur la façon dont se montent les spec­tacles. Pour elle, l’ou­ver­ture aux ama­teurs prô­née par l’é­lue en est un bon exemple.

 

« Corinne Bernard ne veut plus qu’ils jouent dans des garages, soit. Mais alors dans quelles condi­tions vont créer les quatre-vingt huit com­pa­gnies gre­no­bloises si le poli­tique n’a pas à choi­sir ? », s’in­quiète Hélène Gratet. « Il n’est pas pos­sible de satis­faire tout le monde. Il va bien fal­loir faire des choix ! Si ce n’est pas le poli­tique qui les fait, qui les fera ? », interroge-t-elle.

 

H. Gratet : « Le théâtre municipal ne correspond pas 

aux besoins de la création locale »

 

Quant aux comi­tés de suivi évo­qués par l’ad­jointe aux cultures, la comé­dienne est plus que scep­tique. « Ils seront consti­tués de per­sonnes repré­sen­tant d’autres salles de la ville. Ces mêmes per­sonnes ne sont pas encore au cou­rant des véri­tables objec­tifs de ce dis­po­si­tif. Nombre de ces struc­tures tra­vaillent avec nous et se disent tout aussi scep­tiques », assure Hélène Gratet.

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 72 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Printemps du livre à Grenoble : une édition 2021 « inédite, hybride et sécurisée »

  FOCUS – Le Printemps du livre est de retour, du 5 au 12 mai 2021, avec un format hybride adapté à la situation sanitaire. Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net
Festivals grenoblois : le Cabaret frappé et le Festival Magic Bus vont migrer au Parc Paul-Mistral cet été

  FLASH INFO - Après l'annulation de l'édition 2020, le Cabaret frappé revient à Grenoble pour l'été 2021. Tout comme le Festival Magic Bus et Lire plus

La « droite constructive » annonce son soutien à la candidature d'Émilie Chalas
Second tour des municipales : faute de réunions publiques, Émilie Chalas repart en campagne… en tricycle

  EN BREF - L'interdiction des réunions publiques ne facilite pas la tâche des candidats restant en lice pour le deuxième tour des municipales à Lire plus

Théâtres de Grenoble : une saison 2019 – 2020 axée autour “du corps et du verbe”

FOCUS - Les théâtres de Grenoble (théâtre municipal, théâtre 145 et théâtre de poche), tous trois dirigés par David Aparicio depuis un an, accueillent cette saison Lire plus

Saison 2017 – 2018 : les Théâtre municipal, Théâtre 145 et Théâtre de poche assoient leur nouvelle identité

FOCUS – Pour leur deuxième saison en mode tricéphale, les Théâtre municipal, Théâtre 145 et Théâtre de poche poursuivent leur évolution artistique. Récemment portée à l’attention Lire plus

Les visages sont graves lors de la remise des clés du Théâtre 145 et De Poche à la ville de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Dernier acte pour le Théâtre de Poche et le 145 qui rendent les clés

FOCUS - Une délégation du collectif d'artistes Le Tricycle, qui assurait la gestion du théâtre 145 et du Théâtre de poche, a symboliquement remis les Lire plus

Flash Info

|

04/12

22h49

|

|

03/12

12h21

|

|

03/12

10h25

|

|

03/12

9h49

|

|

02/12

22h42

|

|

02/12

18h18

|

|

02/12

11h21

|

|

02/12

8h30

|

|

01/12

14h28

|

|

01/12

11h39

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin