Fabien Malbet, adjoint à l’école et au patrimoine scolaire à la ville de Grenoble. © Ville de Grenoble

F. Malbet : “Nous sommes pour une baisse des effectifs”

F. Malbet : “Nous sommes pour une baisse des effectifs”

ENTRETIENS - Vétusté des classes, arrivée de 300 nouveaux élèves par an, projet de co-construction avec les parents d'élèves… Dans un contexte de questionnement et d'inquiétude de ces derniers, l'adjoint à l'école et au patrimoine scolaire Fabien Malbet fait le point sur la situation des écoles grenobloises, alors que le plan école à venir sera voté au conseil municipal de septembre prochain. L'occasion d'interroger également Dominique Fis, directrice académique des services de l’Éducation nationale sur les ouvertures de classes.

 

 

 

Fabien Malbet, adjoint à l’école et au patrimoine scolaire à la ville de Grenoble. © Ville de Grenoble

Fabien Malbet, adjoint à l’école et au patrimoine scolaire à la ville de Grenoble. © Ville de Grenoble

 

Quelles sont difficultés auxquelles doivent faire face les écoles grenobloises aujourd’hui ?

 

 

Tous les budgets de la mairie sont affectés par les baisses de dotations de l’État à hauteur de 5 à 10 %, sauf l’éducation qui, même dans les temps difficiles, reste une priorité. J'ai visité les 80 écoles de Grenoble, dans les trois mois qui ont suivi notre élection afin d'examiner la diversité des situations. Certaines choses ne sont pas acceptables.

 

Par exemple, à l’école Marie Reynoard, les toitures fuient et il faut investir 150.000 euros en réparations. Pour l’instant, ce sont des rustines qui ont été posées. À l’école Anthoard, on va changer les chaudières qui ont trente ans d’âge. Dans une aile de l’école Élisée Chatin, le chauffage est mis à fond l’hiver et il fait 15 °C…

 

J’ai ainsi donné des instructions fortes aux services pour qu’il y ait deux lignes de crédit : une pour l’entretien et une pour les travaux d’agrandissement. Avant, l’argent prévu pour l’entretien était mangé aux deux-tiers pour agrandir les classes, à cause de la dynamique démographique des écoles.

 

De fait, depuis cinq ans, on compte 1.500 élèves de plus dans le primaire à Grenoble, soit 300 élèves par an. On a ouvert 14 classes en 2013 et 11 l’an dernier. Chaque année, il faut trouver dans les écoles l’espace correspondant à une dizaine de classes. Pour 2015 -2016, on risque d’en ouvrir entre 7 et 10.

 

 

 

Quelles sont les écoles prioritaires qui doivent être rénovées ou restructurées ?

 

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 80 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

LC

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Domène : l’élu RN Quentin Feres s’op­pose à une lec­ture théâ­trale, qua­li­fiée de « pro­mo­tion du wokisme », à la médiathèque

EN BREF - Le conseiller municipal Rassemblement national de Domène Quentin Feres, membre de la majorité, s'oppose à l'organisation d'une lecture théâtrale du livre La Lire plus

Saint-Égrève : le Chai inau­gure l’hô­pi­tal de jour soins conjoints parents-bébé, « une struc­ture unique en Isère »

FOCUS - Le Centre hospitalier Alpes-Isère (Chai) de Saint-Égrève a inauguré, jeudi 11 avril 2024, l'hôpital de jour soins conjoints parents-bébé. Ouverte en décembre 2023, Lire plus

"Arabes de service": deux élues grenobloises portent plainte contre une troisième pour injure raciste
« Arabes de ser­vice » : deux élues gre­no­bloises portent plainte contre une troi­sième pour injure raciste

FOCUS - La Ville de Grenoble a validé l'octroi de la protection fonctionnelle en faveur de ses élues Salima Djidel et Kheira Capdepon contre une Lire plus

Chasse-sur-Rhône appelle à l’ap­pli­ca­tion du prin­cipe pol­lueur-payeur pour les PFAS, ou pol­luants éternels

FLASH INFO - La mairie de Chasse-sur-Rhône s'engage contre les PFAS, soit les substances perfluoroalkylées et polyfluoroalkylées communément désignées comme des "polluants éternels" que l'on Lire plus

Palais de justice de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Meurtre d’une jeune Lyonnaise en Italie : le sus­pect placé sous écrou extra­di­tion­nel et en déten­tion par les juges grenoblois

EN BREF - Le compagnon de la jeune Lyonnaise retrouvée morte poignardée dans le Val d'Aoste, le 5 avril 2024, a été déféré au palais Lire plus

À la Métropole de Grenoble, le débat sur la compétence "nappes souterraines" tourne en eau de boudin
À la Métropole de Grenoble, le débat sur la com­pé­tence « nappes sou­ter­raines » tourne en eau de boudin

FOCUS - Une délibération pour modifier les statuts de la Métropole de Grenoble a donné lieu à de nouveaux échanges au vitriol lors du conseil Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !