Avalanches : après le décès d’un lycéen, la préfecture appelle à la prudence

sep article



Trois personnes ont été ensevelies dans une avalanche, mercredi 28 janvier, au dessus de Villard-de-Lans, dans le massif du Vercors. Deux personnes ont pu être secourues mais un lycéen drômois a trouvé la mort. La préfecture rappelle donc les risques d’avalanches dans les différents massifs.

 

 

 

Risques d'avalanches

Les risques d’a­va­lanches sont impor­tants en ce moment. © Anena

Un lycéen âgé de 16 ans est mort dans une ava­lanche qui s’est déclen­chée, mer­credi vers midi, près du Roc Cornafion situé à 2 049 mètres d’al­ti­tude, au-des­sus de la com­mune de Villard-de-Lans. Deux autres per­sonnes, qui avaient éga­le­ment été ense­ve­lies par cette ava­lanche, ont pu être secou­rues par la CRS Alpes, unité de police spé­cia­li­sée dans les secours en mon­tagne. Mais le lycéen, en arrêt car­dio-res­pi­ra­toire à l’ar­ri­vée des secours, n’a pas pu être ranimé.

 

Ces élèves fai­saient par­tie d’un groupe sco­laire de 16 per­sonnes en pro­ve­nance d’un lycée drô­mois, enca­dré par deux pro­fes­sion­nels, dans le cadre d’une sor­tie orga­ni­sée. Une cel­lule d’urgence médico-psy­cho­lo­gique a été immé­dia­te­ment acti­vée par le Samu 38 dans le lycée de Villard-de-Lans, selon la pré­fec­ture. Les élèves ont ainsi pu être pris en charge par des méde­cins et psy­cho­logues et par les équipes du lycée.

 

 

 

Risque d’avalanche marqué à fort

 

 

 

Dimanche à la mi-jour­née, six skieurs expé­ri­men­tés du Club alpin fran­çais avaient éga­le­ment été retrou­vés morts, après avoir été empor­tés dans le mas­sif du Queyras (Hautes-Alpes). Depuis le début de la sai­son, 18 per­sonnes ont ainsi déjà péri dans des ava­lanches en France, selon un décompte de l’AFP.

 

Risques d'avalanches

18 per­sonnes ont déjà trouvé la mort dans des acci­dents d’a­va­lanche cette année. © Anena

Dans ce contexte, la pré­fec­ture de l’Isère rap­pelle que le risque d’avalanches est mar­qué, voire fort dans les dif­fé­rents mas­sifs du dépar­te­ment, ce jeudi 29 jan­vier 2015. Les mas­sifs de la Chartreuse et du Vercors sont en risque mar­qué (niveau 3). Et le risque est fort (niveau 4) dans les mas­sifs de l’Oisans (au-des­sus de 2200 mètres), des Grandes Rousses (au-des­sus de 2200 mètres) et de Belledonne (au-des­sus de 2000 mètres).

 

Les dan­gers sont à la fois liés à « des départs spon­ta­nés » – ava­lanches de neige récente, notam­ment l’après-midi – et à des « déclen­che­ments de la part de skieurs : plaques friables, fra­giles en de nom­breuses pentes ». La pré­fec­ture de l’Isère invite donc à la plus grande pru­dence pour la pra­tique de la ran­don­née, du ski, des raquettes et de toute autre acti­vité de mon­tagne. Elle décon­seille for­te­ment de s’a­ven­tu­rer en dehors des pistes bali­sées.

 

 

NB : Ce 2 février 2015, le risque d’avalanches reste classé risque fort (niveau 4/5) concer­nant tous les mas­sifs du dépar­te­ment (Chartreuse, Vercors, Belledonne, Grandes Rousses, Oisans).

 

 

 

A lire aussi sur Place Gre’net :

 

Avalanches mor­telles : faut-il revoir l’échelle des risques ?

Avalanche : “l’impression d’être brassé dans tous les sens !“

 

 

MC2 - A la Vie
commentez lire les commentaires
2279 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.