Philippe de Longevialle « Imagine Grenoble »

sep article



REPORTAGE – Après Jérôme Safar et Eric Piolle, Philippe de Longevialle présentait, ce mardi 25 février, le programme de sa liste “Imagine Grenoble” pour les prochaines élections municipales à Grenoble. Le centriste a ainsi pensé le Grenoble de demain en balayant les différentes thématiques actuellement au centre des débats.

 
 
 

 

Philippe de Longevialle tête de liste de Imagine Grenoble présentant son programme dans son local de campagne le 25 février 2014 avec son écharpe orange

© Paul Turenne – placegrenet.fr

« Imagine Grenoble se pré­sente pour gagner les élec­tions ». Dès sa prise de parole, Philippe de Longevialle, écharpe orange autour du cou, affiche la cou­leur.
 
Dans l’étroite per­ma­nence des cen­tristes, le can­di­dat a dévoilé les prin­ci­paux axes de sa cam­pagne. Ce mer­credi 26 février, il a été le seul à prendre la parole. Et pour cause : les membres de sa liste ne seront pré­sen­tés que samedi. Le pro­jet « Imagine Grenoble » donne tout de même un détail d’im­por­tance : la liste est « com­po­sée pour son immense majo­rité de Grenobloises et Grenoblois issus du ter­rain et de la société civile. »
 
Pas d’autre inter­ve­nant donc, ni d’applaudissements ce soir-là. Juste une ving­taine de mili­tants cen­tristes venus sou­te­nir leur men­tor qui s’est appuyé sur un vidéo­pro­jec­teur pour l’aider dans sa pré­sen­ta­tion.
 
 
Donner l’exemple
 
 
« La dis­tance entre les citoyens et le monde poli­tique s’accroît », a lancé en pré­am­bule Philippe de Longevialle. Comment réagir ? En mora­li­sant la vie publique. Et celui-ci de vou­loir « s’inscrire dans une logique de plus grande trans­pa­rence, avec plus d’éthique, sans pour autant faire preuve de déma­go­gie et sans mettre les élus au banc des accu­sés ».
 

 

 

Philippe de Longevialle tête de liste de Imagine Grenoble présentant son programme dans son local de campagne le 25 février 2014.

© Paul Turenne – placegrenet.fr

Pour mettre fin au pro­blème, le can­di­dat avance plu­sieurs pistes : la pré­ven­tion contre les conflits d’intérêt, la limite du cumul des man­dats, des ren­contres régu­lières entre élus et citoyens et la par­ti­ci­pa­tion des élus aux assem­blées géné­rales des unions de quar­tier. L’objectif ? « don­ner l’exemple et redon­ner confiance aux citoyens ».
 
Proximité, trans­pa­rence et par­ti­ci­pa­tion citoyenne sont les mots d’ordre du cen­triste. Proximité via la créa­tion « d’un élu et d’un inter­lo­cu­teur réfé­rent au sein de l’antenne de sec­teur pour chaque union de quar­tier ». Transparence dans le tra­vail des élus comme dans la ges­tion des sub­ven­tions accor­dées aux asso­cia­tions : « Savoir, sur le site de la ville, quelles sont les asso­cia­tions qui touchent ces sub­ven­tions enlè­vera un cer­tain nombre de soup­çons », déclare-t-il.
 
Participation citoyenne enfin, avec la mise en place d’une « pro­cé­dure d’alerte citoyenne » sur les pro­jets recueillant 5 000 signa­tures. Cela ne veut pas dire « tom­ber dans la déma­go­gie en deman­dant tout à tout le monde tout le temps » a averti Philippe de Longevialle. Pour favo­ri­ser cette par­ti­ci­pa­tion citoyenne, son pro­gramme contient éga­le­ment la « dif­fu­sion du conseil muni­ci­pal par Internet », avec « une infor­ma­tion régu­lière sur l’avancée des pro­jets en cours et une expli­ca­tion claire et argu­men­tée des choix rete­nus par la ville ».
 
 
« La prio­rité, c’est l’enfant » 
 
 
Voulant s’a­dres­ser à toutes les géné­ra­tions, le can­di­dat sou­haite lan­cer un « état des lieux des places exis­tantes » en mai­sons de retraite et aider l’aide à domi­cile. De même, parce que, pour lui, « une ville sans jeu­nesse est une ville sans ave­nir », il veut sou­te­nir les « ini­tia­tives jeunes », déve­lop­per l’aide à l’insertion pro­fes­sion­nelle, la recherche de stages ou l’alternance. Il note qu’il reste des « efforts à réa­li­ser en terme de trans­ver­sa­lité, afin que toutes les poli­tiques convergent vers l’entrée dans la vie active des jeunes ».
 

 

Philippe de Longevialle tête de liste de Imagine Grenoble entourés de ses colistiers dont Marie-Claire Népi lors de la présentation de son programme dans son local de campagne

© Paul Turenne – placegrenet.fr

Philippe de Longevialle n’hésite pas à dire que « la prio­rité, c’est l’enfant ». Il affirme ne pas être opposé à la réforme des rythmes sco­laires, mais appelle à une meilleure for­ma­tion des enca­drants et à une éva­lua­tion de la réforme. « De nom­breux groupes sco­laires sont très anciens à Grenoble », constate la tête de liste. Et d’ajouter : « Certains groupes sco­laires de plus de cin­quante ans méritent d’importants inves­tis­se­ments ». Pour les plus jeunes, il y a un « effort de réa­li­sa­tion de crèches asso­cia­tives, voire pri­vées, à faire ».
 
Et pour que la coexis­tence tourne à l’entraide, Philippe de Longevialle entend pro­mou­voir « la colo­ca­tion inter­gé­né­ra­tion­nelle avec échange de petits ser­vices ». Un moyen de favo­ri­ser les liens entre jeunes gens et per­sonnes âgées.
 
 
Une appli­ca­tion Smartphone pour lut­ter contre l’insécurité
 
 
Côté sécu­rité, « il y a une attente extrê­me­ment forte de tous les Grenoblois », a sou­li­gné le can­di­dat. Sur ce point, Philippe de Longevialle veut faire de la tech­no­lo­gie un atout pour la tran­quillité des habi­tants. Il pro­pose une « appli­ca­tion Smartphone-web per­met­tant le signa­le­ment de faits en ligne 24 heures sur 24 à la police muni­ci­pale ».
 

 

Philippe de Longevialle tête de liste de Imagine Grenoble entourés de ses colistiers dont Marie-Claire Népi lors de la présentation de son programme dans son local de campagne

© Paul Turenne – placegrenet.fr

Le can­di­dat ne le cache pas. Il est favo­rable à la vidéo-pro­tec­tion. « Les constats fiables montrent que, non seule­ment, cela réduit les actes de délin­quance, mais le sen­ti­ment d’insécurité chez les habi­tants régresse aussi for­te­ment ». Pas de quoi rem­pla­cer la pré­sence humaine pour autant. Philippe de Longevialle sou­haite ainsi ren­for­cer les effec­tifs de la police muni­ci­pale « dans la limite des moyens dévo­lus à la ville ».
 
Malgré sa posi­tion, le can­di­dat affiche une volonté de dia­lo­guer, de sou­mettre et non d’imposer cette solu­tion aux Grenoblois, comme le montre la for­mule uti­li­sée dans le pro­jet « Imagine Grenoble » : « Proposition aux habi­tants d’une vidéo-pro­tec­tion ren­for­cée et ciblée ».
 
 
L’écologie, au cœur du pro­gramme
 
 
Le cen­triste sou­haite aussi mettre l’écologie au cœur de son pro­gramme. « Du fait de la cuvette gre­no­bloise, nous devons être plus ver­tueux qu’ailleurs », aver­tit-il. A l’instar de Jérôme Safar et d’Eric Piolle, Philippe de Longevialle veut ainsi réduire plus for­te­ment les émis­sions de gaz à effet de serre de l’agglomération.
 

 

Philippe de Longevialle tête de liste de Imagine Grenoble lors de la présentation de son programme dans son local de campagne le 25 février 2014 avec son écharpe orange

© Paul Turenne – placegrenet.fr

Outre l’ins­tau­ra­tion de la gra­tuité des trans­ports en com­mun lors des pics de pol­lu­tion, Philippe de Longevialle évoque l’arrivée d’une « ligne de bus élec­trique cir­cu­laire entre les quais, la gare et le centre-ville », la mise en place de prises pour vélos et véhi­cules élec­triques et l’interdiction du tran­sit de 10 h à 16 h en centre-ville, le samedi.
 
Il entend aussi « réser­ver la troi­sième voie de l’A480 pour les véhi­cules les moins pol­luants ». Des mesures non contra­dic­toires avec le déve­lop­pe­ment com­mer­cial, sou­ligne-t-il.
 
Imaginer Grenoble pour les années à venir, c’est le défi qu’a relevé Philippe de Longevialle et par lequel il sou­haite convaincre les élec­teurs.
 
 
Guillaume Rantet
 
 

 

Ligue contre le cancer
commentez lire les commentaires
2378 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.