Pollution de l'air : après Paris et Lyon, les interdictions de circulation dans Grenoble concerneront les véhicules les plus polluants ce 24 janvier 2017.

Pollution de l’air : des mesures d’urgence ?

Pollution de l’air : des mesures d’urgence ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

DECRYPTAGE – Nouvelle alerte à la pol­lu­tion de l’air à Grenoble. Les mesures de limi­ta­tion de la vitesse des voi­tures suf­fi­ront-elles à faire pas­ser cet épi­sode ? Assurément non. Raymond Avrillier réclame la libre cir­cu­la­tion sur le réseau du Syndicat mixte des trans­ports en com­mun de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise (SMTC) avec un seul titre de trans­port. Reste que, l’hi­ver, la pol­lu­tion de l’air, ce n’est pas seule­ment les voitures…

Pollution atmosphérique observée depuis la vallée du Grésivaudan. Pollution de l'air

Pollution atmo­sphé­rique obser­vée depuis la val­lée du Grésivaudan – © Véronique Serre

Le beau temps se main­tient et la pol­lu­tion atmo­sphé­rique, elle, se concentre un peu plus.
Depuis hier, le niveau d’a­lerte a été activé sur le bas­sin gre­no­blois et, plus lar­ge­ment, sur l’en­semble de la région Rhône-Alpes.
La faute aux par­ti­cules fines et au dioxyde d’a­zote que l’on retrouve dans l’air à des niveaux lar­ge­ment supé­rieurs aux valeurs régle­men­taires. Car les condi­tions météo – anti-cyclone, absence de vent et inver­sion de tem­pé­ra­ture – non seule­ment ne per­mettent pas de dis­per­ser les pol­luants mais les concentrent en fond de val­lée… Et les spé­cia­listes météo ne sont guère opti­mistes pour les jours à venir.
Du niveau d’in­for­ma­tion à l’alerte
Hier matin encore en niveau d’in­for­ma­tion, la ville de Grenoble est donc pas­sée en alerte en cours de jour­née. Car, depuis le 9 novembre, le taux de par­ti­cules fines dans l’at­mo­sphère dépasse sen­si­ble­ment les valeurs régle­men­taires de 50 micro­grammes par mètre cube. Mercredi 11 décembre, l’ob­ser­va­toire Air-Rhône-Alpes enre­gis­trait ainsi sur le bas­sin gre­no­blois une moyenne de 71 micro­grammes par mètre cube d’air. 

Pollution de l'air : limitation de vitesse sur la Rocade Sud de Grenoble

Rhône-Alpes en alerte pol­lu­tion : la vitesse a été limi­tée, notam­ment sur la rocade Sud de Grenoble – © Véronique Serre

Pour ten­ter de faire bar­rage, les pou­voirs publics ont sorti la désor­mais tra­di­tion­nelle parade : la limi­ta­tion de vitesse. Soit 70 km/h maxi­mum sur les auto­routes et les por­tions rou­tières les plus tou­chées et un abais­se­ment de 20 km/h sur les autres axes où la vitesse maxi­male est d’or­di­naire supé­rieure à 70 km/h.
Raymond Avrillier inter­pelle le préfet
Des obli­ga­tions res­pec­tées ? Toujours est-il que, sur fond de grève SNCF et donc d’un accrois­se­ment du tra­fic auto­mo­bile, la vitesse est des­cen­due d’un cran par la force des choses. Des obli­ga­tions suf­fi­santes ? Pas pour Raymond Avrillier qui, ce matin, s’ap­prê­tait à inter­pel­ler le pré­fet, déplo­rant “l’ab­sence per­sis­tante de mesures réelles dans la région gre­no­bloise”. 

Tramway de Grenoble

Raymond Avrilllier inter­pelle le pré­fet et demande la libre cir­cu­la­tion sur le réseau de la SMTC avec un seul titre de trans­port. © Véronique Serre

Quelles solu­tions ? Mettre en place la libre cir­cu­la­tion sur le réseau de la SMTC avec un seul titre de trans­port, pré­co­nise l’an­cien élu gre­no­blois, afin de pous­ser l’au­to­mo­bi­liste en puis­sance à lais­ser son véhi­cule au garage.
Les véhi­cules, et notam­ment die­sel, sont parmi les prin­ci­paux res­pon­sables de la pol­lu­tion atmo­sphé­rique tout au long de l’an­née. Mais si le dioxyde d’a­zote émane majo­ri­tai­re­ment des pots d’é­chap­pe­ments, les par­ti­cules fines, elles, ont d’autres sources. Et en pre­mier, le chauf­fage au bois, ancien ou peu per­for­mant, qui équipe la très grande majo­rité des foyers. C’est lui qui, en hiver, vient pol­luer en grande par­tie l’at­mo­sphère, reje­tant quan­tité de pous­sières : des PM 10 mais aussi des PM 2,5, par­ti­cules car­bo­nées par­ti­cu­liè­re­ment nocives.
Alors, faut-il cou­per le chauf­fage ? Air-Rhône-Alpes conseille de ne pas uti­li­ser les inserts ouverts et les chauf­fages d’ap­point. Dans le même ordre d’i­dées, l’é­co­buage est interdit. 

Pas de foo­ting au bord de la route…

A ce niveau d’a­lerte, ce ne sont plus seule­ment les enfants, les per­sonnes âgées ou souf­frant de pro­blèmes res­pi­ra­toires ou car­dio-vas­cu­laires qui sont tou­chés mais l’en­semble de la population.
La plu­part des conseils relèvent du bon sens. Comme limi­ter les efforts phy­siques vio­lents ou évi­ter de faire son jog­ging en bor­dure de route… Porter un masque par contre ne sert à rien ; de même que s’en­fer­mer dans sa voi­ture en pen­sant être à l’a­bri des pous­sières vola­tiles. Au contraire même.
Dans sa voi­ture, l’au­to­mo­bi­liste est plus exposé que les autres, pié­tons ou cyclistes”, rap­pelle Marie-Blanche Personnaz, direc­trice géné­rale d’Air-Rhône-Alpes.

Limiter la cir­cu­la­tion automobile ?

Faudra-t-il limi­ter la cir­cu­la­tion auto­mo­bile ? Les solu­tions existent. Sur le papier. Elles sont même pré­vues par la légis­la­tion. Comme mettre en place une cir­cu­la­tion alter­née. Ou limi­ter la cir­cu­la­tion des véhi­cules le plus pol­luants, mesure jugée par beau­coup comme la plus effi­cace. Sa tra­duc­tion, dans les Zapa, ces zones d’ac­tion prio­ri­taire pour l’at­mo­sphère, a été très vite enterrée…
Car de la théo­rie à la pra­tique, il y a encore un pas, sur­tout quand il s’a­git de mesures tem­po­raires. Comment infor­mer cor­rec­te­ment et rapi­de­ment l’usager ? 
Pollution de l'air - Nuage de pollution sur Grenoble

Grenoble est depuis mer­credi après-midi en alerte 1. © Véronique Serre

La sen­si­bi­li­sa­tion des citoyens est impor­tante, conti­nue Marie-Blanche Personnaz. La pol­lu­tion de l’air aujourd’­hui coûte 500 euros par an et par habi­tant. C’est aussi six mois de vie en moins. Mais il y a encore des gens pour contes­ter ces élé­ments ! Il y a une forme de néga­tion­nisme. Or, des dis­po­si­tifs ne peuvent fonc­tion­ner que si les indi­vi­dus sont convain­cus du bien-fondé”.
Premier pro­blème de santé publique en Europe et dans le monde, la pol­lu­tion de l’air pas­se­rait-elle au second plan ? “La pol­lu­tion de l’air nous coûte dix fois plus cher en vies humaines que les acci­dents de la route… Mais on s’est habi­tué. On en a moins conscience et cela demande des chan­ge­ments de com­por­te­ment réels”.
Patricia Cerinsek
Photos : Véronique Serre/ Place Gre’net
A lire aussi sur Place Gre’net :
- « Pollution de l’air : res­pi­rez… Toussez ! »
A lire sur Echosciences :
- L’air de l’ag­glo sous surveillance 
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Dans une lettre ouverte, Grenoble à coeur accuse une nouvelle fois le chauffage, et non la voiture, d'être responsable de la pollution à Grenoble.
Pollution de l’air : “le confi­ne­ment montre que les Grenoblois ont été trompés”

  TRIBUNE LIBRE - Pour Grenoble à cœur, le collectif de commerçants et d'habitants opposé au plan de circulation Cœurs de ville, cœurs de métropole Lire plus

Modernisation des parkings de la Métropole à l'instar du parking Lafayette, décembre 2019 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Pour les fêtes, des par­kings seront gra­tuits plu­sieurs jours à Grenoble et les trans­ports en com­mun… un jour

  FOCUS - Pour les fêtes de Noël, la Métropole et la société d'économie mixte Park Grenoble Alpes Métropole se montrent très généreux envers les Lire plus

Des faux billets de 50 euros dis­tri­bués par Métromobilité pour inci­ter au covoiturage

FIL INFO — La plateforme Métromobilité organise actuellement une distribution de flyers sous forme de billets de 50 euros pour sensibiliser les automobilistes aux bienfaits, Lire plus

Une voiture en autopartage Yea!
Le réseau de voi­tures en auto­par­tage Yea ! s’a­gran­dit à Grenoble

FIL INFO - Yea! est une application qui permet aux particuliers comme aux professionnels de louer des voitures en autopartage sur Grenoble et la Tronche. Lire plus

Le plan de déplacements urbains de Grenoble est loin du consensus. Les citoyens consultés lors de l'enquête publique le jugent peu ambitieux et partiel.
Des trous dans le plan de dépla­ce­ments urbains de Grenoble ? L’enquête publique bien­tôt close

FOCUS - Alors que l'enquête publique sur le plan de déplacements urbains de l'agglomération grenobloise touche à sa fin, les contributeurs sont dubitatifs quant aux Lire plus

Pas de gratuité du stationnement à Grenoble durant la nouvelle période de confinement
Une par­tie du quar­tier des Eaux-Claires va pas­ser en sta­tion­ne­ment payant

EN BREF - À partir du 18 juin 2018, le nord du quartier des Eaux-Claires passera au stationnement payant. Cette décision a été prise de Lire plus

Flash Info

|

20/05

10h43

|

|

19/05

10h45

|

|

19/05

9h27

|

|

18/05

18h58

|

|

18/05

17h47

|

|

18/05

8h02

|

|

16/05

16h29

|

|

16/05

15h22

|

|

13/05

10h40

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 31 : « Le bur­kini tou­jours à la une de l’ac­tua­lité à Grenoble »

Abonnement| Burkini à Grenoble : les oppo­sants à la déli­bé­ra­tion mul­ti­plient tri­bunes et péti­tions, à l’ap­proche du conseil muni­ci­pal du 16 mai 2022

Abonnement| Burkini dans les pis­cines à Grenoble : 40 maires et 27 élus métro­po­li­tains demandent à Éric Piolle de reti­rer sa déli­bé­ra­tion, les réac­tions affluent de toutes parts

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin