Actualité

Primaire : car­ton jaune pour Chamussy

Primaire : car­ton jaune pour Chamussy

DECRYPTAGE – Matthieu Chamussy est revenu sur l’ac­cord oral passé avec deux autres can­di­dats à la pri­maire ouverte de la droite pour l’élection muni­ci­pale de 2014. Face au trouble créé à droite par ce revi­re­ment, le lea­der de l’opposition au conseil muni­ci­pal de Grenoble s’ex­plique et tem­père ses pro­pos. 
CartonjauneVerba volant, scripta manent : les paroles s’envolent, les écrits res­tent. Une maxime que les can­di­dats et orga­ni­sa­teurs de la pri­maire « du chan­ge­ment » à Grenoble semblent avoir oubliée. Car un simple accord oral ne suf­fit appa­rem­ment pas à acter des engagements. 
Petit rap­pel des faits : le 20 avril der­nier à l’issue d’une réunion de tra­vail dans les bureaux gre­no­blois de l’UMP38 qui cha­peaute l’organisation, les can­di­dats de la pri­maire prennent une déci­sion. Celle de sou­te­nir le vain­queur de ce pro­ces­sus électif. 
Mais pour quatre d’entre eux, tous membres du parti, l’accord va plus loin. Matthieu Chamussy, Alain Carignon, Benjamin Piton et Colin Lecordier actent la pré­sence des per­dants sur la liste du gagnant. Si le der­nier s’est depuis retiré de la course, l’entente pré­vau­drait donc tou­jours pour les trois autres encore en lice. 
Confirmé par plu­sieurs témoins et offi­cia­lisé le len­de­main par un com­mu­ni­qué, cet accord n’en est pas moins sur­pre­nant. Les désac­cords et les oppo­si­tions sont, en effet, nom­breux entre Matthieu Chamussy et Alain Carignon, depuis les condam­na­tions de ce der­nier pour cor­rup­tion. Sans comp­ter les nom­breuses ten­ta­tives de retour sur la scène poli­tique gre­no­bloise de l’an­cien ministre et maire de la ville, désa­voué jusque-là par les électeurs.
L’ombre d’Alain Carignon
Interrogé sur cette union éton­nante par nos confrères de France Bleu Isère ce ven­dredi matin, Mathieu Chamussy s’est cepen­dant bien gardé de la confir­mer. Un revi­re­ment qui laisse per­plexe Denis Bonzy, autre can­di­dat à la pri­maire non encarté à l’UMP. 
« Si Matthieu Chamussy renonce à cette union après l’avoir accep­tée, il démontre une sur­pre­nante vision de la parole poli­tique », tacle ainsi l’outsider, par ailleurs pré­sident du Club 20, club de réflexion poli­tique local. 
« Denis Bonzy sou­haite m’imposer un enga­ge­ment que lui-même ne prend pas », répond sim­ple­ment Matthieu Chamussy. 
Une nage entre deux eaux com­pré­hen­sible stra­té­gi­que­ment. Sans démen­tir l’accord, maigre sym­bole d’un parti ras­sem­blé, Matthieu Chamussy essaie mal­gré tout de ne pas se retrou­ver trop lié à Alain Carignon, sou­tien dif­fi­cile à assumer. 
Rappel à l’ordre 
Jean-Claude Peyrin et Matthieu Chamussy

Jean-Claude Peyrin et Matthieu Chamussy.

Mais la marge de manœuvre est fine. « L’accord est comme gravé dans le marbre », pré­vient le patron isé­rois de l’UMP Jean-Claude Peyrin qui ne sou­haite pas que la pri­maire se trans­forme en affron­te­ment fra­tri­cide, à l’image de la pri­maire parisienne.
C’est donc en qua­lité d’arbitre de ce pro­ces­sus élec­tif et en « garant du bon dérou­le­ment » qu’il a inter­rompu la partie. 
« (Matthieu Chamussy) mérite un car­ton jaune pour ce man­que­ment et, s’il ne renoue pas avec ses enga­ge­ments d’u­nion, il inter­dit à la pri­maire de rem­plir son objec­tif, qui est de réa­li­ser ce ras­sem­ble­ment », dénonce Jean-Claude Peyrin. 
Matthieu Chamussy calme le jeu 
Prévenu, le conseiller muni­ci­pal gre­no­blois s’avoue « peiné » par le « bien mau­vais pro­cès » qui lui est fait, alors qu’il avait pris l’initiative d’inscrire l’engagement de sou­tien au vain­queur à la charte de la pri­maire. Une charte qui sera signée par les can­di­dats plei­ne­ment décla­rés en sep­tembre, selon le calen­drier arrêté. 
« D’autres can­di­dats peuvent se décla­rer et cha­cun peut com­prendre qu’il serait sin­gu­lier de prendre un enga­ge­ment sans savoir avec qui il est contracté », conclut Matthieu Chamussy. 
Une phrase qui offre une double lec­ture alors qu’Alain Carignon laisse tou­jours pla­ner le doute sur sa par­ti­ci­pa­tion effec­tive à cette élection. 
Victor Guilbert 
Denis Bonzy, Jean-Claude Peyrin et Matthieu Chamussy ont tous été contac­tés pour l’écriture de cet article en com­plé­ment de leurs com­mu­ni­qués respectifs.

VG

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Domène : l’élu RN Quentin Feres s’op­pose à une lec­ture théâ­trale, qua­li­fiée de « pro­mo­tion du wokisme », à la médiathèque

EN BREF - Le conseiller municipal Rassemblement national de Domène Quentin Feres, membre de la majorité, s'oppose à l'organisation d'une lecture théâtrale du livre La Lire plus

"Arabes de service": deux élues grenobloises portent plainte contre une troisième pour injure raciste
« Arabes de ser­vice » : deux élues gre­no­bloises portent plainte contre une troi­sième pour injure raciste

FOCUS - La Ville de Grenoble a validé l'octroi de la protection fonctionnelle en faveur de ses élues Salima Djidel et Kheira Capdepon contre une Lire plus

À la Métropole de Grenoble, le débat sur la compétence "nappes souterraines" tourne en eau de boudin
À la Métropole de Grenoble, le débat sur la com­pé­tence « nappes sou­ter­raines » tourne en eau de boudin

FOCUS - Une délibération pour modifier les statuts de la Métropole de Grenoble a donné lieu à de nouveaux échanges au vitriol lors du conseil Lire plus

"Nomadisme, déni de civilisation": le PCF 38 dénonce les propos du maire de Villette-d'Anthon
« Nomadisme, déni de civi­li­sa­tion » : le PCF 38 dénonce les pro­pos du maire de Villette-d’Anthon

EN BREF - Le Parti communiste français de l'Isère a dénoncé par communiqué, le 9 avril 2024, une "stigmatisation des citoyens français itinérants" (ou gens Lire plus

La Ville de Pont-de-Claix salue la condamnation d'un couple de propriétaires "marchands de sommeil"
La Ville de Pont-de-Claix salue la condam­na­tion d’un couple de pro­prié­taires « mar­chands de sommeil »

FLASH INFO - La Ville de Pont-de-Claix salue la condamnation devant le tribunal correctionnel de Grenoble d'un couple de propriétaires décrits comme des "marchands de Lire plus

Européennes 2024 : Place publique et le PS lancent leur cam­pagne com­mune en Isère der­rière Raphaël Glucksmann

FOCUS - Les fédérations iséroises de Place publique et du Parti socialiste ont lancé officiellement, vendredi 5 avril 2024, à Grenoble, leur campagne pour les Lire plus

Flash Info

|

12/04

14h06

|

|

12/04

13h33

|

|

11/04

12h01

|

|

10/04

19h58

|

|

10/04

16h43

|

|

09/04

16h21

|

|

09/04

15h20

|

|

09/04

10h46

|

|

08/04

22h04

|

|

08/04

11h54

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : Les stages en immer­sion d’Éric Piolle

Société| « Violeur à la trot­ti­nette » à Grenoble : le sus­pect mis en exa­men et placé en déten­tion provisoire

Culture| Plus de 120 œuvres de Joan Miró à décou­vrir au Musée de Grenoble du 20 avril au 21 juillet 2024

Agenda

Je partage !