Autoportrait de Monyo, alias Bruno Moyen. © Bruno Moyen

Sortie du nou­vel album Pardon my french de l’au­teur-com­po­si­teur gre­no­blois Moyno, alias Bruno Moyen

Sortie du nou­vel album Pardon my french de l’au­teur-com­po­si­teur gre­no­blois Moyno, alias Bruno Moyen

FLASH INFO – L’auteur-com­po­si­teur gre­no­blois Moyno, alias Bruno Moyen, annonce la sor­tie, le 9 février 2024 sur toutes les pla­te­formes musi­cales1Notamment Apple Music, Deezer, Spotify, YouTube Music et Amazon Music., de son nou­vel album Pardon my french. Un album de onze titres, conçu et arrangé à Grenoble par ses propres soins, avec la col­la­bo­ra­tion d’autres musi­ciens et de la chan­teuse ukrai­nienne Olya.

Pourquoi ce titre quelque peu intri­guant2Les Anglais uti­lisent l’expression par­don my french avant de dire une gros­siè­reté…? Rien moins qu’une forme d’ex­cuse pour son anglais très fren­chy lors­qu’il chante dans la langue de Shakespeare, avoue Moyno. Une expli­ca­tion tein­tée de réserve : « Si je chante en anglais, c’est pour écrire libre­ment mais avec un voile de pudeur », com­plète l’artiste, qui livre des textes d’auteur inti­mistes, pro­fonds et com­pose sa musique au diapason.

Il faut dire aussi, et ce n’est pas rien, que Moyno, artiste féru d’i­mages autant que de sons, fait tout lui-même, dans l’in­ti­mité de sa chambre où il a ins­tallé un stu­dio. Vingt-cinq ans et six albums après ses débuts en 1994, il signe ainsi Pardon my french dont les onze titres3Également dis­po­nibles sur CD « mais en série très limi­tée », pré­cise l’ar­tiste., dont deux reprises, disent « sa pas­sion inex­tin­guible pour la culture musi­cale anglo­phone ».

La pochette de l'album Pardon my French de Moyno, alias Bruno Moyen. DR

La pochette de l’al­bum Pardon my French de Moyno, alias Bruno Moyen. DR

Quoi de neuf dans ce der­nier opus ? Dans le sillage de ses pré­cé­dents mor­ceaux rat­ta­chés à la bedroom pop4Pop de chambre en fran­çais, ce qui qua­li­fie des per­sonnes qui se lancent dans la créa­tion de mor­ceaux, de musiques et de chan­sons depuis leur chambre., à mi-che­min entre Leonard Cohen et Neil Young, ceux de sa nou­velle créa­tion se dis­tinguent par leur côté sin­gu­lier. À savoir : des musi­ciens indé­pen­dants, contac­tés sur Fiverr, qui rem­placent quelques ins­tru­ments “sam­plés”5Le sam­pling est une tech­nique créa­tive basée sur l’u­ti­li­sa­tion d’ex­traits sonores pré­exis­tants afin de créer une nou­velle com­po­si­tion.. De quoi confé­rer à l’album « un son d’une qua­lité sans pré­cé­dent », assure le musicien.

Un album très per­son­nel « à la fois rem­pli d’ouverture et de souffle »

Une invi­tée de choix com­plète les pres­ta­tions de ces musi­ciens en la per­sonne d’Olya, de son vrai nom Olha Lischchyshyn, chan­teuse ukrai­nienne dont la voix dia­logue avec celle de Moyno, en anglais, mais avec un autre accent. « Car, au fond, qu’est-ce qu’un accent ?, ques­tionne le créa­teur. Simplement « une autre mélo­die, une nuance et, à plus forte rai­son, une iden­tité », explique-t-il encore. Le résul­tat ? Un album très per­son­nel « à la fois rem­pli d’ouverture et de souffle, mais toute œuvre n’est-elle pas un auto­por­trait ? », reven­dique le musicien.

Ses influences musi­cales ? « Surtout Brian Eno, que j’avais ren­con­tré à Grenoble et qui avait exposé au Magasin-Cnac, qui est pour moi l’une des per­sonnes essen­tielles dans la musique. Mais éga­le­ment des groupes comme R.E.M et tous les song­wri­ters amé­ri­cains », indique Moyno.

Joël Kermabon

Auteur

Une réflexion sur « Sortie du nou­vel album Pardon my french de l’au­teur-com­po­si­teur gre­no­blois Moyno, alias Bruno Moyen »

  1. Vraiment quel album extra­or­di­naire, bravo Moyno tou­jours excep­tion­nel dans sa rigueur musi­cale et son expres­sion artis­tique. Encore de nom­breux albums nous espérons !

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

de gauche à droite : Didier Bouchet et Guillaume Allardi du groupe Mama Kandy.
Grenoble : le trio Mama Kandy annonce la sor­tie de The Whitening, son pre­mier album de « blues métissé »

FLASH INFO - Le groupe Mama Kandy, lauréat de la Cuvée grenobloise 2022, annonce la sortie de The Whitening, son premier album composé de onze Lire plus

Musée en musique met la danse à l'honneur pour la dixième édition de sa Folle nuit au Musée de Grenoble
Musée en musique met la danse à l’hon­neur pour la 10e édi­tion de sa Folle Nuit du Musée de Grenoble

FOCUS - La Folle Nuit du musée de Grenoble est de retour le samedi 20 janvier 2024 pour sa dixième édition. Un temps de concerts Lire plus

Plume Plume, pre­mier live de musique élec­tro­nique en para­pente pro­jeté en avant-pre­mière au Perchoir, à Crolles

EN BREF - Au Perchoir, à Crolles, accueille ce mercredi 27 septembre 2023 au soir la projection en avant-première du projet Plume Plume. Le concept Lire plus

'Bob et moi', un spectacle autour de la personnalité de Bob Marley. La Faïencerie l'annonce pour le 16 mai 2024 et affirme qu'il n'est pas indispensable de connaître le reggae pour y assister. © Loewen Photographie
La tronche : La Faïencerie débu­tera sa sai­son cultu­relle 2023 – 2024 en plein air… et pour­sui­vra en musique

EN BREF – Le lancement de saison de la Faïencerie ? Ce sera au parc de la Villa des Alpes, le 3 septembre 2023, avec Lire plus

Musée en musique annonce la prochaine édition de sa Folle Nuit le 20 janvier. Avec, entre autres, le Trio SR9, spécialiste du marimba. © Claudia Hansen
Musée en musique ouvrira sa sai­son 2023 – 2024 avec Maria Callas et Jean-François Zygel

FOCUS – En vacances du 7 au 27 août 2023, l'association grenobloise Musée en musique prépare déjà sa rentrée. Au programme, le 16 septembre : Lire plus

Anne-Lise Farioli vit à Vif. Elle a lancé une campagne de financement participatif pour son deuxième album, 'Amar', qu'elle espère sortir début 2024. © Isabelle Faillard
L’Iséroise Anne-Lise Farioli, figure pro­met­teuse de la scène musi­cale, pré­pare son deuxième album pour 2024

FLASH INFO – En 2016, elle avait choisi le pseudonyme de Madame Mangue pour la production de son premier album, Poésie du vertical. L'Iséroise Anne-Lise Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !