Actualité

Les opposants au métrocâble interpellent les candidats aux législatives et organisent une réunion publique le 9 juin

Enquête publique sur le télé­phé­rique urbain : Grenoble pré­fère un bus à haut niveau de ser­vice jus­qu’au Grésivaudan

Enquête publique sur le télé­phé­rique urbain : Grenoble pré­fère un bus à haut niveau de ser­vice jus­qu’au Grésivaudan

FOCUS – Pour jugu­ler les dépla­ce­ments en voi­ture, le sec­teur Presqu’île et la métro­pole gre­no­bloise n’ont pas besoin d’un télé­phé­rique urbain, affirme désor­mais la Ville de Grenoble. La prio­rité, selon elle ? Mettre en place un bus à haut niveau de ser­vice entre la Presqu’île et le Grésivaudan. C’est ce qu’ex­plique la ville-centre dans sa contri­bu­tion à l’en­quête publique por­tant sur le pro­jet de câble urbain. De son côté, le Syndicat mixte des mobi­li­tés de l’aire gre­no­bloise assure y tra­vailler… mais pas tout à fait de la manière atten­due par la Ville.

Le pro­jet de télé­phé­rique urbain reliant Saint-Martin-le-Vinoux à Fontaine en pas­sant par le quar­tier Presqu’île à Grenoble n’est ni prio­ri­taire ni utile pour amé­lio­rer les dépla­ce­ments, que ce soit à Grenoble ou dans son agglo­mé­ra­tion. C’est en sub­stance ce que « réaf­firme » la muni­ci­pa­lité gre­no­bloise dans sa contri­bu­tion à l’en­quête publique por­tant sur le pro­jet de câble urbain, close depuis le 21 décembre 2023.

La Ville avait déjà livré son avis « très réservé » pour ne pas dire hos­tile à la construc­tion du pro­jet de télé­phé­rique urbain, le 7 novembre pré­cé­dent. Plutôt que de construire une infra­struc­ture coû­teuse qui ne répond pas à de réels besoins selon elle, celle-ci appelle le Smmag1Syndicat mixte des mobi­li­tés de l’aire gre­no­bloise, auto­rité orga­ni­sa­trice des trans­ports en com­mun de la région gre­no­bloise, à concen­trer ses moyens et son éner­gie sur la mise en place d’un bus à haut niveau de ser­vice (BHNS) sur l’axe Grenoble-Presqu’île-Grésivaudan.

Le BHNS bien plus utile que le télé­phé­rique urbain, d’a­près la Ville

Ce pro­jet de BHNS n’a­vance pas alors qu’il est prio­ri­taire pour la métro­pole de Grenoble, insistent Margot Belair, adjointe à l’ur­ba­nisme, et Gilles Namur, adjoint aux espaces publics, à la Nature en ville, la bio­di­ver­sité, la fraî­cheur, la végé­ta­li­sa­tion, la mobi­lité et la cir­cu­la­tion, tous deux cosi­gna­taires de la contri­bu­tion de la Ville de Grenoble. Et les élus de rap­pe­ler qu’il figure dans le plan de dépla­ce­ments urbains (PDU) 2030 et qu’une concer­ta­tion orga­ni­sée en 2019 a mobi­lisé 800 per­sonnes, entre les réunions et les avis collectés.

La Ville de Grenoble préfère un bus au téléphérique urbain

Bus de la ligne Chrono C1. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Les inter­dé­pen­dances les plus fortes sont celles de la métro­pole avec le Grésivaudan, avec 126 000 dépla­ce­ments jour­na­liers », étayent encore Margot Belair et Gilles Namur. Beaucoup de sala­riés viennent en effet de l’Est de l’ag­glo­mé­ra­tion en voi­ture pour rejoindre la Presqu’île.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 63 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Séverine Cattiaux

Auteur

3 réflexions sur « Enquête publique sur le télé­phé­rique urbain : Grenoble pré­fère un bus à haut niveau de ser­vice jus­qu’au Grésivaudan »

  1. Apparemment les élus ne connaissent pas les embou­teillages entre la pres­qu’île et le gresivaudan 🙄

    sep article
  2. On attend de nos élus qu’ils aient une vision un peu stra­té­gique des dépla­ce­ments de la métro­pole et au-delà. Mais il faut bien recon­naître que les trans­ports jouent un peu le rôle de totem pour nos poli­tiques. À chaque période à chaque équipe son grand pro­jet qui mal­heu­reu­se­ment ou heu­reu­se­ment fait plouf. Nous avons ainsi suc­ces­si­ve­ment connu le pro­jet de tram train entre Grenoble et Voiron et au-delà, puis le télé­phé­rique entre Grenoble Saint-Nizier-du-Moucherotte et Lans-en-Vercors,et main­te­nant le télé­phé­rique entre Fontaine et Saint-Martin-le-Vinoux. Saluons quelques réus­sites comme le tram­way et d’une manière géné­rale le réseau urbain et sub­ur­bain avec des lignes per­met­tant d’ac­cé­der aux sites de mon­tagne sans voi­ture, ainsi que le main­tien quoi que pré­caire de la ligne fer­ro­viaire entre Grenoble, Celles et Gap. Sur les liai­sons TER encore beau­coup d’ef­forts avant d’ar­ri­ver à un sys­tème efficace.

    sep article
  3. Avant, Piolle et sa bande savaient déjà quoi faire pour sau­ver la pla­nète, c’é­tait le télé­phé­rique. Maintenant, Piolle et sa bande savent tou­jours quoi faire pour sau­ver la pla­nète, c’est pas de télé­phé­rique. On est béat d’ad­mi­ra­tion devant tant de compétence.
    https://​www​.pla​ce​gre​net​.fr/​2​0​2​0​/​0​6​/​1​0​/​u​n​-​m​e​t​r​o​c​a​b​l​e​-​e​n​t​r​e​-​s​a​i​n​t​-​m​a​r​t​i​n​-​l​e​-​v​i​n​o​u​x​-​e​t​-​f​o​n​t​a​i​n​e​-​d​i​c​i​-​2​0​2​4​/​5​3​2​596

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Nouvelle action des opposants au "projet vitrine" du métrocâble dans le quartier de la Presqu'île scientifique
Nouvelle action des oppo­sants au « pro­jet vitrine » du métro­câble dans le quar­tier de la Presqu’île scientifique

FLASH INFO - Les opposants au projet de métrocâble reliant Fontaine à Saint-Martin-le-Vinoux ont (encore) donné de la voix lundi 13 novembre 2023 au matin. Lire plus

Mobilisation du collectif sassenageois Ademus contre le Métrocâble de Grenoble-Alpes Métropole et du Smmag, samedi 22 avril 2023 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Sassenage : une chaîne humaine contre le futur métro­câble métro­po­li­tain, de plus en plus incertain

FOCUS -  Si le métrocâble est en sursis depuis que le projet urbain Portes du Vercors de Sassenage a été abandonné, la messe n'est pas Lire plus

Cartographie des aléas du projet de PPR Inondation, réunion du 15 mars 2022 à la Plateforme © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Sassenage : le pro­jet urbain Portes du Vercors enterré… avant celui du futur trans­port par câble ?

DÉCRYPTAGE - Le projet urbain Portes du Vercors sur la commune de Sassenage, près de Grenoble, consistait à urbaniser 20 ha de terres agricoles très Lire plus

Le Drac dans la traversée de Grenoble
Enquête publique sur le PPRI Drac aval : les avis contre le Métrocâble et les Portes du Vercors se multiplient

FOCUS - L'enquête publique sur le plan de prévention du risque d'inondation (PPRI) Drac aval se termine le 25 novembre 2022. Dix-sept communes3Champagnier, Champ-sur-Drac, Claix, Lire plus

Les opposants au métrocâble interpellent les candidats aux législatives et organisent une réunion publique le 9 juin
Pour ou contre le pro­jet de télé­phé­rique urbain dans la métro­pole de Grenoble ? L’enquête publique démarre

EN BREF - Un téléphérique urbain reliera-t-il un jour Saint-Martin-le-Vinoux à Fontaine en passant par Grenoble et Sassenage ? Pas sûr car ce projet clivant Lire plus

Flash Info

|

21/06

12h46

|

|

20/06

19h54

|

|

19/06

17h16

|

|

19/06

11h28

|

|

19/06

8h08

|

|

18/06

21h58

|

|

18/06

14h24

|

|

18/06

10h25

|

|

14/06

8h26

|

|

13/06

18h43

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : Des élec­tions légis­la­tives… sous le signe de la confusion ?

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : L’affaire Piolle-Martin sur fond de dissolution

Politique| Hugo Prévost, can­di­dat Nouveau Front popu­laire sur la pre­mière cir­cons­crip­tion de l’Isère : « une démons­tra­tion de force républicaine »

Agenda

Je partage !