Budget vert : la Métropole de Grenoble doit mieux faire pour ver­dir ses poli­tiques publiques

Budget vert : la Métropole de Grenoble doit mieux faire pour ver­dir ses poli­tiques publiques

DÉCRYPTAGE - Pour la première fois, la Métropole de Grenoble a présenté, lors de son conseil métropolitain du 26 mai 2023, une version «climatique» de son traditionnel compte administratif, préfigurant son futur «budget vert». Il en ressort que seulement un tiers des investissements de la Métropole en 2022 vont vraiment dans la bonne direction. De quoi provoquer une prise de conscience et inciter la Métropole à s'améliorer... Pour autant, le budget vert n'est pas exempt de biais et de défauts.

La Métropole de Grenoble projette d'élaborer un budget vert pour 2024. L'enjeu ? Investir en tenant compte de l'impact sur le climat et, au besoin, réorienter ses politiques publiques. En guise de galop d'essai, l'Établissement public de coopération intercommunale (EPCI) s'est livré à l'exercice sur son compte administratif 2022, présenté lors du conseil métropolitain du vendredi 26 mai 2023.

Le conseil métropolitain de Grenoble a voté, le 25 mars 2022, son budget pour l'année avec un fort accent mis sur le social et l'environnement Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole et Raphaël Guerrero, vice-président chargé des finances. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole, et Raphaël Guerrero, vice-président chargé des finances. © Joël Kermabon - Place Gre'net

L'exercice a consisté à classer les dépenses engagées de l'année dernière en fonction de leur impact sur l'atténuation du changement climatique. L'EPCI s'est appuyé sur la méthode de l'institut de l'économie pour le Climat (I4CE), qui a établi un grille de critères permettant aux administrations de répartir leurs dépenses en quatre catégories : dépenses «très favorables» au climat, «plutôt favorables», «neutres», «défavorables».

En substance, les dépenses dites «très favorables» correspondent aux investissements qui vont dans le sens de l'objectif net zéro carbone en 2050, selon la stratégie nationale bas carbone. Les dépenses «plutôt favorables» participent à la réduction des émissions mais demeurent encore insuffisantes pour atteindre l'objectif. La catégorie «neutre» correspond à un impact non significatif, tandis que les dépenses «défavorables» contribuent à l'augmentation des émissions de gaz à effet de serre.

Près de la moitié des dépenses «mobilités et voiries» néfastes au climat

Qu'apprend-on de ce premier budget vert ? Force est d'admettre que la Métropole de Grenoble a encore de bonnes marges de progression devant elle. Sur les 145 millions d'euros d'investissement réalisés en 2022, seulement 26 % des dépenses sont «très favorables» au climat et 8 % «favorables», alors que 3% sont «neutres» et 28% «défavorables».

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 73 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Séverine Cattiaux

Auteur

Une réflexion sur « Budget vert : la Métropole de Grenoble doit mieux faire pour ver­dir ses poli­tiques publiques »

  1. Les résul­tats de Grenoble Crassepitale Verte illu­mine le Monde ont-ils été aussi évalués ?

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Chronique Place Gre'net - RCF : La colère de la MJC - Théâtre Prémol
Chronique Place Gre’net – RCF : La colère de la MJC – Théâtre Prémol

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif? Revenir sur une actualité, Lire plus

Le vide et ses métiers sont à l’hon­neur à Grenoble avec la pre­mière édi­tion du Vacuum Technologies For Tomorrow

FLASH INFO - L'annonce a de quoi surprendre, mais le vide sera à l'honneur à Grenoble les mercredi 29 et jeudi 30 mai 2024 au Lire plus

Rassemblement contre la tansphobie, le dimanche 26 mai 2024 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : plus de 150 per­sonnes ont par­ti­cipé à un ras­sem­ble­ment contre la transphobie

FOCUS - À l'appel du mouvement Contre offensive trans 38 et d'autres associations et collectifs, près de 150 personnes se sont rassemblées rue Félix-Poulat, dimanche Lire plus

Jeudi 23 mai 2024, des représentants de la Métropole et de la Ville de Grenoble visitaient les locaux de l'association Ça déménage. © Joël Kermabon - Place Gre'net
L’association gre­no­bloise Ça démé­nage qui aide les vic­times de vio­lences à quit­ter leur conjoint s’ins­talle à Sassenage

FOCUS - Aider les femmes victimes de violences conjugales à partir de chez elles et leur fournir au maximum ce dont elles ont besoin pour Lire plus

De gauche à droite : Rida Ghalloudi (Sages), Mathieu Tovenatti (Ogic), Savinien De Pizzol, (agence Dumétier), Isabelle Peters, première adjointe de la Ville de Grenoble et Margot Belair, déléguée à l'Urbanisme lors de la présentation du projet de réhabilitation des Volets Verts de l'Abbaye. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réhabilitation de la cité des Volets verts : « Nous nous bat­trons jusqu’au bout contre ce projet ! »

REPORTAGE - La Ville de Grenoble organisait, mercredi 22 mai 2024, une réunion publique d'information sur la réhabilitation de la cité des Volets verts dans Lire plus

Le comité local Attac 38 donne le coup d'envoi à une nouvelle campagne appelant à taxer les plus riches
Le comité local Attac 38 lance une nou­velle cam­pagne appe­lant à taxer les plus riches

FLASH INFO - Des militants du comité local Attac 38 se sont donné rendez-vous devant l'hôtel des impôts de Grenoble, avenue Rhin-et-Danube, jeudi 23 mai Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !