L'Alpe a fêté son numéro 100 dans la chapelle baroque du Musée Dauphinois. Trimestrielle, la revue existe donc depuis 25 ans. © Martin de Kerimel - PLace Gre'net

La revue L’Alpe fête son numéro 100 au Musée dau­phi­nois qui pré­pare l’ex­po­si­tion Alpins : 7000 ans d’histoires

La revue L’Alpe fête son numéro 100 au Musée dau­phi­nois qui pré­pare l’ex­po­si­tion Alpins : 7000 ans d’histoires

EN BREF – La cha­pelle du Musée dau­phi­nois a fait le plein, mer­credi 1er mars 2023, à l’oc­ca­sion de la fête orga­ni­sée pour célé­brer la sor­tie du cen­tième numéro de la revue L’Alpe. On en sait un peu plus désor­mais sur la pro­chaine grande expo­si­tion qui débu­tera en septembre.

D’une pierre, deux coups. Ce 1er mars, Olivier Cogne a pro­fité de la soi­rée au Musée dau­phi­nois pour confir­mer l’i­nau­gu­ra­tion en sep­tembre 2023 de l’ex­po­si­tion Alpins, 7 000 ans d’his­toires. Un écho au titre du cen­tième numéro de la revue L’Alpe, coédi­tée avec Glénat, qui célèbre son 25e anni­ver­saire. Tout a en effet com­mencé en 1998 par la créa­tion d’un « mook peu ordi­naire, qui pre­nait les Alpes comme terres humaines ».

Jean-Pierre Barbier, président du Département de l'Isère, et Olivier Cogne, directeur du Musée Dauphinois, ont célébré L'Alpe dans le chapelle baroque du Musée. Pas loin de là où, en 1988, tout a commencé... © Martin de Kerimel - Place Gre'net

Jean-Pierre Barbier, pré­sident du Département de l’Isère, et Olivier Cogne, direc­teur du Musée dau­phi­nois, ont célé­bré L’Alpe dans le cha­pelle baroque du Musée. Pas très loin de là où, en 1998, tout a com­mencé… © Martin de Kerimel – Place Gre’net

Aujourd’hui, « L’Alpe conti­nue de ques­tion­ner les cultures et patri­moines de l’Europe alpine ». Sa méthode ? « Mettre à la por­tée du grand public les der­nières recherches, pri­vi­lé­gier les angles déca­lés et accor­der une très belle place à l’i­co­no­gra­phie ».

Son tout pre­mier numéro accom­pa­gnait déjà le Musée dau­phi­nois pour son expo­si­tion Gens de l’Alpe. Celle-ci est pour l’heure fer­mée au public, mais le fonds en est lar­ge­ment pré­servé (entre autres richesses). L’idée est de bâtir une nou­velle expo­si­tion de réfé­rence d’ici l’automne.

De Nice à Vienne, « l’i­mage de socié­tés en constante muta­tion »

Le Musée entend expli­quer com­ment « les hommes ont dû sans cesse s’a­dap­ter aux contraintes du ter­ri­toire ». Il s’a­git ainsi de mon­trer « l’i­mage de socié­tés de mon­tagne en constante muta­tion ». Le numéro 100 de L’Alpe aborde donc de très nom­breux sujets.

Parmi eux : la roma­ni­sa­tion des popu­la­tions durant l’Antiquité, l’as­cen­sion des libraires du Briançonnais au XVIIIe siècle ou l’im­por­tance de la vitesse dans l’é­vo­lu­tion des socié­tés. De Nice à Vienne, de Genève à Ljubljana, en pas­sant évi­dem­ment par Grenoble, L’Alpe conti­nuera d’ar­pen­ter les sites d’al­ti­tude. Le numéro 101 pour­rait tour­ner notre regard vers ceux qui assurent notre sécu­rité dans les montagnes.

Désormais disponible, le numéro 100 de L'Alpe aborde en couverture une superbe image du photographe suisse Olivier Lovey. © Martin de Kerimel - Place Gre'net

Désormais dis­po­nible, le numéro 100 de L’Alpe affiche en cou­ver­ture une superbe image du pho­to­graphe suisse Olivier Lovey. © Martin de Kerimel – Place Gre’net

La suite d’une belle his­toire que Jacques Glénat se remé­more. « J’ai un jour eu la visite d’un grand mon­sieur, Samivel [écri­vain, poète, gra­phiste, illus­tra­teur, cinéaste, pho­to­graphe, explo­ra­teur, ndlr], qui m’a dit qu’il fal­lait faire des livres sur la mon­tagne. Nous en avons publié beau­coup et j’ai pensé qu’il fal­lait créer un lien entre eux. La meilleure chose à faire, c’é­tait donc une revue. » 

« L’Alpe a vu le jour avec Jean Guibal [ex-direc­teur du Musée dau­phi­nois, ndlr] et André Pitte [créa­teur des édi­tions À Die, mort en 2006], qui avait lui-même cette idée en tête depuis long­temps, pour­suit Jacques Glénat. Il existe un fort sen­ti­ment alpin. Trouver des col­la­bo­ra­teurs n’a pas été com­pli­qué ». Ses seuls regrets : ne pas pou­voir publier dans toutes les langues.

« Grâce à L’Alpe, j’a­vais sur­tout envie que nous nous adres­sions au grand public, explique quant à lui Jean Guibal. Notre angle majeur, c’est l’hu­main : le patri­moine, c’est d’a­bord les gens ! Avec mon ami André Pitte et d’autres, nous avons fait des essais. Jacques Glénat ne vou­lait pas trop s’y mettre, au départ : il trou­vait qu’il y avait déjà trop de monde sur ce sec­teur. Il en a fina­le­ment pris la déci­sion et c’est lui qui a haussé le niveau. » Ce pas­sionné s’en réjouit. Son moteur : la richesse des cultures alpines dans toute leur diversité.

Martin de Kerimel

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le Département de l'Isère annonce la plantation de 300 arbres sur le site du Musée dauphinois à Grenoble
Le Département de l’Isère annonce la plan­ta­tion de 300 arbres sur le site du Musée dau­phi­nois à Grenoble

FLASH INFO - Dans le cadre de son dispositif "un arbre un habitant" initié en 2022, le Département de l'Isère annonce la plantation prochaine de Lire plus

Cette sculpture de sphynx au repos date de la fin du 19e siècle. Elle illustre bien comment les artistes de l'époque ont pu se réapproprier les figures anciennes de l'Égypte des pharaons. Coll. Jean-Marcel Humbert.
Égyptomania : le Musée dau­phi­nois met en scène les pas­sions pour l’Égypte

ÉVÉNEMENT - En s'appuyant sur la collection de Jean-Marcel Humbert, conservateur général honoraire du patrimoine, le Musée dauphinois présente Égyptomania, du 5 novembre 2022 au 27 Lire plus

Le Musée dauphinois intègre (enfin) une torche olympique de 1968 dans ses collections
Le Musée dau­phi­nois intègre (enfin) une torche olym­pique de 1968 dans ses collections

FLASH INFO – Une torche des Jeux Olympiques d'hiver de 1968 fait son entrée dans les collections du Musée dauphinois de Grenoble. Ceci après de Lire plus

Lz gantier Jean Strazzeri dans son atelier de Fontaine. © Denis Vinçon - Musée Dauphinois - Département de l'Isère
Exposition « Fait main. Quand Grenoble gan­tait le monde » : l’âge d’or de la gan­te­rie gre­no­bloise retracé au Musée dauphinois

FOCUS - Le Musée dauphinois présente jusqu'au 27 mars 2023 une nouvelle exposition : « Fait main. Quand Grenoble gantait le monde ». Un parcours Lire plus

“Massif de Belledonne”, un guide made in Glénat pour randonneurs avertis ou occasionnels
Un petit guide de rando dans le mas­sif de Belledonne aux édi­tions Glénat

  FIL INFO – Près de Grenoble et de Chambéry, se dresse un massif sauvage où les glaciers côtoient de luxuriantes végétations. Le cadre parfait Lire plus

Une Couverture Lacs de l'Isère Roger Hémont Glénat
Dépaysement et ran­don­nées avec l’ou­vrage « Lacs de L’Isère » aux édi­tions Glénat

  EN BREF – Dans la collection « Les plus belles randonnées », vient de paraître Lacs de l’Isère, petit guide des plus beaux lacs Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !