© Manuel Pavard - Place Gre'net

Grenoble : deux unions de quar­tier lancent une inter­pel­la­tion citoyenne contre la pol­lu­tion auto­mo­bile près des écoles du centre-ville

Grenoble : deux unions de quar­tier lancent une inter­pel­la­tion citoyenne contre la pol­lu­tion auto­mo­bile près des écoles du centre-ville

FOCUS - L'Union de quartier Championnet-Bonne-Condorcet-Hoche et l'Union des habitants du centre-ville ont lancé, mardi 4 octobre 2022, le processus "d'interpellation citoyenne" pour dénoncer la surexposition à la pollution des écoles et habitants de leurs quartiers, dans le centre-ville de Grenoble. Celles-ci alertent en effet la Ville depuis mars dernier des effets de la fermeture à la circulation du boulevard Agutte-Sembat, qui a concentré le trafic automobile sur les rues du secteur. Déplorant le silence de la mairie, elles espèrent engager, via ce dispositif, une concertation avec les élus.

Cela fait des mois qu'elles bataillent, sans voir d'avancées à l'horizon. Après avoir tiré la sonnette d'alarme, deux semaines auparavant, l'Union de quartier Championnet-Bonne-Condorcet-Hoche (UQCBCH) et l'Union des habitants du centre-ville (UHCV) ont écrit, le 23 mars 2022, à la Ville de Grenoble. "N'ayant toujours pas eu de réponse, on lance une interpellation citoyenne", explique Jean-Pierre Gambotti, président de l'UHCV. Le sujet ? Encore et toujours la pollution, due au trafic automobile, affectant les écoles et habitants de leurs quartiers du centre-ville.

© Manuel Pavard - Place Gre'net

Michel Voilin (Union de quartier Championnet-Bonne-Condorcet-Hoche) et Jean-Pierre Gambotti (Union des habitants du centre-ville) ont expliqué, ce mardi 11 octobre, devant l'école Jean Jaurès, les raisons qui les ont poussés à recourir à l'interpellation citoyenne. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Les deux unions de quartiers ont ainsi décidé de recourir au dispositif mis en place par l'actuelle municipalité, déposant l'interpellation citoyenne mardi 4 octobre. À l'origine de leur combat, les "chiffres angoissants" publiés, en janvier dernier, par l’association Respire. Laquelle a étudié, à partir des données d’Atmo2l’observatoire de surveillance de la qualité de l’air, les niveaux de pollution aux abords des écoles, collèges et lycées de la région Auvergne Rhône-Alpes.

Les unions de quartier souhaitent toujours "rouvrir le boulevard Agutte-Sembat à la circulation"

Les résultats, édifiants, "nous ont interpellés", affirme Jean-Pierre Gambotti. "On s'est aperçu que les écoles de notre secteur étaient surpolluées par rapport aux autres." Six des sept écoles et collèges les plus pollués de Grenoble sont ainsi localisés dans ces deux quartiers. Soit "plus de 4000 élèves concernés ainsi que des milliers de riverains", précisent le président de l'UHCV et son homologue de l'UQCBCH Michel Voilin, réunis ce mardi 11 octobre devant l'école Jean Jaurès.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 51 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

4 commentaires sur « Grenoble : deux unions de quar­tier lancent une inter­pel­la­tion citoyenne contre la pol­lu­tion auto­mo­bile près des écoles du centre-ville »

  1. sep article
    • L’école Marianne Cohn, selon l’é­tude Respire, est bien l’une des plus pol­luées du dépar­te­ment, mais mettre en évi­dence cet éta­blis­se­ment n’est pas signi­fi­ca­tif : ses résul­tats se dis­tinguent à peine de ceux des éta­blis­se­ments du sec­teur, et comme pour tous les éta­blis­se­ments du sec­teur, depuis 2015 les taux de NO2 et de PM10 y ont baissé de 30%, les taux de PM2.5 y ont baissé de 50%.

      sep article
  2. Je ne com­prends pas cette polé­mique, sauf erreur de ma part, les chiffres de Respire sont clairs : on n’ob­serve pas de pol­lu­tion sup­plé­men­taire après le nou­veau plan de cir­cu­la­tion aux abords des écoles, et les écoles du centre ville sont plu­tôt moins pol­luées que les autres.
    Chiffres à l’ap­pui sur ce fil Twitter : https://​twit​ter​.com/​p​e​n​d​i​c​u​l​a​i​r​e​/​s​t​a​t​u​s​/​1​5​1​1​7​9​2​2​7​5​0​2​9​9​0​5​420

    sep article
  3. sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Dominique Grand, de l'Union des habitants du centre-ville (UHCV), Michel Voilin, de l'Union de quartier Championnet-Bonne-Condorcet-Hoche (UQCBCH), et Jean-Pierre Gambotti (UHCV) s'alarment de la pollution touchant les écoles des deux quartiers, victimes des reports du trafic automobile du boulevard Agutte-Sembat. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Écoles et col­lèges du centre-ville de Grenoble : deux unions de quar­tier dénoncent la pol­lu­tion automobile

FOCUS - L'Union des habitants du centre-ville et l'Union de quartier Championnet-Bonne-Condorcet-Hoche ont tiré la sonnette d'alarme, ce vendredi 11 mars 2022, au sujet de Lire plus

Sortie des enfants à l'école primaire Jean Jaurès, février 2020 © Ambre Croset
Grenoble : des niveaux éle­vés de pol­luants aux abords des écoles selon une étude de l’as­so­cia­tion Respire

FOCUS - Tous les établissements scolaires de Grenoble sont exposés à des concentrations de polluants de l'air dangereuses pour la santé des enfants, selon une étude de Lire plus

Conférence sur la contre-expertise du bilan à un an de CVCM par l'association Grenoble à Coeur, vendredi 20 avril 2018. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Pollution de l’air : Grenoble à cœur demande la révi­sion du plan de cir­cu­la­tion et de lut­ter contre le chauf­fage au bois

FOCUS - Le collectif Grenoble à cœur a décortiqué l'étude de l'association Respire présentée mi-février 2022, révélant une pollution de l'air importante et nocive aux Lire plus

UNE votation citoyenne octobre 2016. © Florent Mathieu - Placegrenet.fr
Interpellation citoyenne : Grenoble relance son dis­po­si­tif de vota­tion citoyenne et crée deux nou­veaux outils

  FOCUS - Suite à l'annulation par le tribunal administratif de son dispositif d’interpellation et de votation citoyenne, la majorité d’Éric Piolle, maire EELV de Lire plus

Dispositifs d'interpellation citoyenne : Grenoble innove. unesignaturepetitionbibiliotheque14dec2016creditsc
Dispositifs d’in­ter­pel­la­tion et de vota­tion citoyennes : la majo­rité d’Éric Piolle creuse son sillon, au grand dam des oppositions

DÉCRYPTAGE - « Médiation d’initiative citoyenne », « atelier d’initiative citoyenne » et « dispositif d’interpellation et de votation citoyennes » nouvelle formule sont désormais accessibles aux Grenoblois. L'intention Lire plus

Microbilles en plastique SBR retrouvées ici le long d'une chaussée à Eybens. Ce qui n'est pas leur place habituelle. Ces éléments sont destinés à remplir les pelouses synthétiques des terrains de sport. Plébiscités, ces matériaux fabriqués avec des anciens pneus sont désormais très critiqués parce qu'ils polluent l'environnement et qu'ils pourraient être toxiques pour la santé. Crédit J'm'attaque au stock de déchets plastiques
La ville d’Eybens face à une pol­lu­tion aux micro­billes de pelouse syn­thé­tique suite à « des négligences »

DÉCRYPTAGE - La commune d'Eybens a décidé de se débarrasser de la pelouse synthétique en granulats noirs qui recouvrait le stade Roger-Journet. Sage décision car Lire plus

Flash Info

|

02/12

9h15

|

|

02/12

8h06

|

|

01/12

18h57

|

|

01/12

17h21

|

|

30/11

12h11

|

|

30/11

9h58

|

|

30/11

0h38

|

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

|

28/11

10h48

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

Flash info| Des « coups de pouce mobi­lité » en décembre sur Grenoble, avec gra­tuité des trans­ports en com­mun deux samedis

Société| Affaire Marie-Thérèse Bonfanti : le crâne décou­vert à La Buissière, sur les lieux indi­qués par le sus­pect du meurtre, est bien celui de la mère de famille disparue

Agenda

Je partage !