De nombreux événements autour de l'opération Octobre rose en Isère, dédiée au dépistage du cancer du sein

De nom­breux évé­ne­ments autour de l’o­pé­ra­tion Octobre rose en Isère, dédiée au dépis­tage du can­cer du sein

De nom­breux évé­ne­ments autour de l’o­pé­ra­tion Octobre rose en Isère, dédiée au dépis­tage du can­cer du sein

FOCUS – L’opération Octobre rose est de retour en Isère comme sur l’en­semble du ter­ri­toire natio­nal. À cette occa­sion, de nom­breux évé­ne­ments sont orga­ni­sés sur le dépar­te­ment. Avec plu­sieurs moments d’in­for­ma­tion, de loi­sir ou de culture autour de la sen­si­bi­li­sa­tion à la pré­ven­tion du can­cer du sein et du sou­tien aux associations.

« Une femme sur huit est aujourd’­hui atteinte d’un can­cer du sein. Il est donc pri­mor­dial de se faire dépis­ter », déclare l’on­co­logue du CHU Grenoble-Alpes Mireille Mousseau. Comme chaque année, l’é­ta­blis­se­ment par­ti­cipe acti­ve­ment à l’o­pé­ra­tion Octobre rose, un mois dédié à l’in­for­ma­tion et à la sen­si­bi­li­sa­tion au dépis­tage du can­cer du sein, au tra­vers de nom­breux ren­dez-vous en Isère comme sur l’en­semble du territoire.

L'opération Octobre rose pour sensibiliser à la prévention du cancer du sein est de retour. DR

L’opération Octobre rose vise à sen­si­bi­li­ser à la pré­ven­tion du can­cer du sein est de retour. DR

Le mes­sage ? « À par­tir de 25 ans et tout au long de la vie : tous les ans, je prends ren­dez-vous pour une pal­pa­tion mam­maire », recom­mande le CHU. Entre 50 et 74 ans, c’est un ren­dez-vous tous les deux ans pour une mam­mo­gra­phie qui est chau­de­ment conseillé. Et pour cause, insiste l’hô­pi­tal : détecté tôt, c’est-à-dire avant l’ap­pa­ri­tion des symp­tômes, le can­cer du sein se gué­rit neuf fois sur dix.

Des jour­nées d’in­for­ma­tion au CHU Grenoble-Alpes

À l’oc­ca­sion d’Octobre rose, le CHU orga­nise dans ses éta­blis­se­ments des temps de ren­contre autour de la ques­tion de la pré­ven­tion. Notamment deux jour­nées de pré­ven­tion et d’information : le mer­credi 12 octobre de 13 heures à 16 h 30 dans le hall d’ac­cueil du Centre hos­pi­ta­lier de Voiron, puis le jeudi 13 octobre de 9 heures à 16 heures dans le hall d’ac­cueil de l’hô­pi­tal Couple-enfant de Grenoble.

Le hall d'accueil de l'hôpital Couple-enfant de Grenoble accueille plusieurs événements. © Chloé Ponset - Place Gre'net

Le hall d’ac­cueil de l’hô­pi­tal Couple-enfant de Grenoble accueille plu­sieurs évé­ne­ments. © Chloé Ponset – Place Gre’net

Plus fes­tif, l’hô­pi­tal de Voiron pro­pose aux habi­tants de par­ti­ci­per à la créa­tion d’une guir­lande col­lec­tive entre le ser­vice de consul­ta­tion et l’hôpital de jour, en confec­tion­nant et en appor­tant un fanion déco­ra­tif en tissu ou en papier qui sera ajouté à la guirlande.

Des évé­ne­ments cultu­rels sont éga­le­ment au pro­gramme, à l’hô­pi­tal Couple-enfant. À com­men­cer par l’ex­po­si­tion « Résilience » à décou­vrir tout au long du mois (ver­nis­sage le 13 octobre). Le 20 octobre, Jean-Claude Gallotta pro­pose à 12 h 45 le spec­tacle jeune public Danse, ma pla­nète, danse !. Puis, à 17 heures, un « after­work en mou­ve­ment », pour « dan­ser et échan­ger avec la com­pa­gnie ».

La par­ti­ci­pa­tion des éta­blis­se­ments du groupe Avec

Les éta­blis­se­ments du groupe Avec affichent aussi leur sou­tien et leur par­ti­ci­pa­tion à l’é­vé­ne­ment. La cli­nique Chartreuse de Voiron se pare ainsi de rose, dans ses cou­loirs et son hall, jus­qu’aux blouses et masques des pra­ti­ciens. Elle orga­nise par ailleurs une col­lecte pour les « Pink Box » de l’as­so­cia­tion Entr’elles, conte­nant « dou­ceurs, articles de beauté, revues » pour les patientes de l’é­ta­blis­se­ment et de ceux alentours.

La cli­nique Chartreuse orga­nise quant à elle une expo­si­tion des œuvres d’Issaka et Karim Gandema, maîtres bron­ziers du Burkina Fasso le 19 octobre. « Une série de sta­tuettes Amazones sera pré­sen­tée au public de 13 h 30 à 18 heures. Les visi­teurs pour­ront décou­vrir les œuvres, et même en ache­ter. Une par­tie des ventes est rever­sée à la lutte contre le can­cer du sein », décrit le groupe.

L'Institut Daniel-Hollard accueille plusieurs journées dédiées à l'opération Octobre rose. © Patricia Cerinsek - Place Gre'net

L’Institut Daniel-Hollard accueille plu­sieurs jour­nées dédiées à l’o­pé­ra­tion Octobre rose. © Patricia Cerinsek – Place Gre’net

Côté Clinique mutua­liste de Grenoble, une Journée pré­ven­tion est pré­vue le mardi 4 octobre de 11 à 14 heures dans le hall du bâti­ment des Eaux-Claires. Au pro­gramme : un stand d’in­for­ma­tion, un « buste de démons­tra­tion d’autopalpation et un casque de réa­lité vir­tuelle ». Suivra une Journée art le 10 octobre, dans le hall du bâti­ment Daniel-Hollard, avec « des ate­liers de réa­li­sa­tion de tableaux de visua­li­sa­tion » et « un stand d’information sur le tatouage de recons­truc­tion mam­maire ».

Toujours dans le bâti­ment Daniel-Hollard, la Mutualiste orga­nise une Journée des asso­cia­tions le 21 octobre, avec des stands tenus par Espoir Isère contre le can­cer, Tricotons contre le can­cer ou encore Les Chapeaux de Martine. Enfin, le 25 octobre, une Journée « prendre soin de soi » conclut le mois, avec « un bar à ongles, un ate­lier maquillage et soin, un ate­lier de mas­sages tenu par des infir­mières de l’institut de can­cé­ro­lo­gie et une zumba géante ».

De nom­breux évé­ne­ments sur le can­cer du sein… et le retour du Projet Vénus

D’autres évé­ne­ments sont éga­le­ment pré­vus autour d’Octobre rose. Exemple ? Le samedi 15 octobre, la CPTS Pays des cou­leurs pro­pose des par­cours de course de 8 h 30 à 14 heures. Le mot d’ordre : « Cours pour tes seins ! ». Plus un « vil­lage santé » à la Maison de l’amitié de Morestel, « com­posé de stands d’informations et d’ateliers ».

La CPTS du Sud-Grésivaudan n’est pas en reste : il décore aux cou­leurs d’Octobre rose l’en­semble des cabi­nets médi­caux ou des phar­ma­cies du ter­ri­toire. Tandis que le pla­teau Matheysin orga­nise tout au long du mois des marches ou des concerts, ainsi qu’une démarche d” »aller-vers » devant les maga­sins ou à l’oc­ca­sion des rassemblements.

Le Projet Vénus est de retour dans le cadre d'Octobre rose. © Spacejunk

Le Projet Vénus est de retour dans le cadre d’Octobre rose. © Spacejunk

Enfin, les jour­nées d’in­for­ma­tion se mul­ti­plient sur le dépar­te­ment, au tra­vers d’ac­tions de sen­si­bi­li­sa­tion ou de stands d’in­for­ma­tion, de Grenoble à Saint-Marcellin en pas­sant par Vienne, Crolles, Bernin, Pont-de-Claix ou Voiron. La liste com­plète des ren­dez-vous pro­po­sés et les infor­ma­tions sont à recueillir (ou deman­der) via le site du Centre de coor­di­na­tion des dépis­tages des can­cers Auvergne-Rhône-Alpes.

Opération dans l’o­pé­ra­tion, le pro­jet Vénus est éga­le­ment de retour, avec cette année la mobi­li­sa­tion de 32 artistes, de 22 Iséroises qui ont posé buste nu, d’une qua­ran­taine de femmes de quar­tiers défa­vo­ri­sés qui ont par­ti­cipé à des ate­liers, et d’une dou­zaine de par­te­naires pour expo­ser les œuvres. Une expo­si­tion-vente se tien­dra du 8 au 13 novembre 2022 à Spacejunk Grenoble, « ouverte à tous pour sou­te­nir des Iséroises atteintes par un can­cer du sein ».

Un dépis­tage du can­cer du sein qui fonc­tionne en Auvergne-Rhône-Alpes

La région Auvergne-Rhône-Alpes figure parmi les “bons élèves” en matière de dépis­tage. Sur 2020 – 2021, le taux de par­ti­ci­pa­tion des femmes au dépis­tage orga­nisé se fixe ainsi à 52,7 %. « L’un des meilleurs en France », note le Centre de coor­di­na­tion Aura. Et ceci mal­gré une baisse de deux points par rap­port à 2018 – 2019, en rai­son de l’é­pi­dé­mie de Covid. En Isère, le taux enre­gis­tré est de 55,5 %.

Dépistage du cancer du sein : Octobre rose de retour en Isère. Action de la Ligue contre le cancer dans le cadre d'Octobre rose. Le taux de dépistage en Auvergne-Rhône-Alpes (et en Isère) figure parmi les meilleurs au niveau national. © Place Gre'net

Action de la Ligue contre le can­cer dans le cadre d’Octobre rose. Le taux de dépis­tage en Auvergne-Rhône-Alpes (et en Isère) figure parmi les meilleurs au niveau natio­nal. © Place Gre’net

« À l’échelle natio­nale, une baisse impor­tante de la par­ti­ci­pa­tion au dépis­tage a été obser­vée en 2020 (42,6% de la popu­la­tion cible contre 48,3% en 2019), en lien avec la crise sani­taire et l’ac­cès aux cabi­nets de radio­lo­gie res­treint », explique le Centre. Avant de conclure : « aujourd’hui, les acteurs du dépis­tage sont à nou­veau plei­ne­ment opé­ra­tion­nels, et la crise qui per­dure ne doit pas empê­cher les femmes d’agir pour leur santé ».

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

© Tardieux / Hakimi
Des cher­cheurs gre­no­blois ont décou­vert qu’une molé­cule anti-can­cer serait effi­cace contre la toxo­plas­mose et le paludisme

FOCUS - Une équipe de chercheurs de l’IAB Grenoble a découvert qu'un anticancéreux expérimental, l'altiratinib, serait efficace contre la prolifération de parasites, comme ceux responsables Lire plus

Deux ans après la fin de sa chimiothérapie, Williams Randy se lance dans un Half-Ironman. le menuisier grenoblois de 28 ans veut le faire pour promouvoir l'activité physique adapté. Une thérapie qui l'a aidé à surmonter son cancer et qu'il veut aujourd'hui participer à financer grâce à une cagnotte en ligne.
Un Grenoblois sur­vi­vant du can­cer a bou­clé un Half-Ironman pour pro­mou­voir l’ac­ti­vité phy­sique adaptée

FOCUS - Deux ans après la fin de sa chimiothérapie, Williams Randy s'est lancé dans un Half-Ironman qu'il vient de boucler. Si le défi sportif Lire plus

Institut Daniel Hollard à Grenoble. © Groupe hospitalier mutualiste de Grenoble
Un don de 5700 euros d’Espoir Isère contre le can­cer pour l’ins­ti­tut de can­cé­ro­lo­gie du GHM

FLASH INFO - L'association Espoir Isère contre le cancer a remis, ce lundi 25 avril 2022, un don de 5700 euros à l'Institut de cancérologie Lire plus

Lancement de la campagne Mars Bleu 2022 dédiée au dépistage du cancer colorectal
Lancement de la cam­pagne Mars Bleu 2022 dédiée au dépis­tage du can­cer colorectal

FLASH INFO – Comme chaque année, le mois de mars marque le lancement de la campagne Mars bleu, dédiée au dépistage du cancer colorectal. Avec Lire plus

Octobre rose 2021: un mois dédié à la sensibilisation au dépistage du cancer du sein
Octobre rose 2021 : un mois pour inci­ter au dépis­tage du can­cer du sein en Isère

FOCUS - L'opération annuelle Octobre rose débute en Isère comme sur l'ensemble du territoire national. Objectif? Sensibiliser et informer sur le dépistage du cancer du Lire plus

La course à pied (5 km) La Grenobloise édition 2017. © ASPTT Grenoble Athlétisme
La course La Grenobloise contre le can­cer et la mal­trai­tance infan­tile de retour au parc Paul-Mistral de Grenoble

FLASH INFO - La course La Grenobloise revient en cette rentrée 2021 pour une douzième édition en soutien à deux grandes causes : la lutte Lire plus

Flash Info

|

07/12

23h28

|

|

07/12

12h09

|

|

07/12

9h07

|

|

06/12

18h26

|

|

06/12

8h01

|

|

05/12

15h08

|

|

03/12

12h09

|

|

02/12

9h15

|

|

02/12

8h06

|

|

01/12

18h57

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 49 : « Le RER métro­po­li­tain grenoblois »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

Flash info| Des « coups de pouce mobi­lité » en décembre sur Grenoble, avec gra­tuité des trans­ports en com­mun deux samedis

Agenda

Je partage !