Ambane, premier gypaète barbu natif du Vercors depuis 150 ans, a pris son envol

Ambane, pre­mier gypaète barbu natif du Vercors depuis 150 ans, a pris son envol

Ambane, pre­mier gypaète barbu natif du Vercors depuis 150 ans, a pris son envol

FLASH INFO – « Bon vent à Ambane ! », lance le Parc natu­rel régio­nal du Vercors. Ambane ? Tel est le nom du pre­mier gypaète barbu ver­ta­co­mi­co­rien (“ori­gi­naire du Vercors¨) depuis 150 ans. L’espèce avait en effet dis­paru du ter­ri­toire du Vercors depuis 1870. Jusqu’à sa réin­tro­duc­tion, la nais­sance d’Ambane… et son envol, observé au début du mois d’août 2022.

« C’est une grande émo­tion pour l’é­quipe du Parc natu­rel régio­nal du Vercors engagé dans la réin­tro­duc­tion de l’es­pèce depuis 2010 […], pour le réseau de béné­voles investi à ses côtés et pour les pas­sion­nés de cette espèce », écrit le Parc natu­rel. Qui sur­veillait depuis long­temps le couple de gypaète barbu ins­tallé sur les Hauts-Plateaux du Vercors. Un couple com­posé d’une femelle lâchée en 2013, et d’un mâle qui demeure non-identifié.

Ambane et Onze, le mâle gypaète barbu ainsi nommé car non-identifié. © Olivier Teilhard - Parc naturel régional du Vercors

Ambane et Onze, le mâle gypaète barbu ainsi nommé car non-iden­ti­fié. © Olivier Teilhard – Parc natu­rel régio­nal du Vercors

Pour le moins indis­crètes, les équipes du Parc natu­rel avaient pu obser­ver que le couple s’é­tait accou­plé à de nom­breuses reprises. Avant de mon­trer tous les signes de nidi­fi­ca­tion, puis de cou­vai­son. « Ce n’est que le 23 mai 2022 qu’un garde de la Réserve natu­relle a pu obser­ver l’oi­sillon pour la pre­mière fois », relate encore le Parc. Ce sont les béné­voles qui ont choisi de le bap­ti­ser Ambane.

Rien n’a été facile pour l’oi­sillon, durant les 6 mois qui séparent le ponte de l’en­vol. « L’environnement proche d’Ambane a du sup­por­ter un incen­die et son lot de cana­dairs, la cani­cule, les acti­vi­tés spor­tives humaines tout près »… Prévu autour du 25 juillet, son envol a fina­le­ment eu lieu le 2 août. Reste main­te­nant au jeune gypaète barbu à sur­vivre aux dan­gers qui pour­raient se pré­sen­ter à lui. Et de for­mer un couple à son tour ?

Florent Mathieu

Auteur

2 réflexions sur « Ambane, pre­mier gypaète barbu natif du Vercors depuis 150 ans, a pris son envol »

  1. J” en ai vu deux hier, l” un der­rière l” autre, c” était peut être Ambane , le der­nier a fait un écart et est venu me tour­ner au des­sus a basse alti­tude, puis il est reparti.
    c” est vrai­ment un très joli rapace.

    sep article
  2. Super et j’es­père qu’il y en aura d’autres
    Félicitations aux gar­diens du Parc

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Réintroduction de deux gypaètes barbus dans le Vercors
Réintroduction de deux gypaètes bar­bus dans le Vercors

  FLASH INFO - Deux gypaètes barbus ont été relâchés dans la nature, le mercredi 3 juin 2020 à Châtillon-en-Diois, au sud du Vercors. Un Lire plus

Le Parc natu­rel du Vercors va pro­cé­der au lâcher de deux gypaètes bar­bus ce samedi 18 mai

FIL INFO — Le Parc naturel régional du Vercors s'apprête à lâcher deux gypaètes barbus sur son territoire, samedi 18 mai. Objectif : participer à Lire plus

Disparu du massif alpin puis réintroduit dans les années 80, le gypaète barbu s'installe dans le parc national des Ecrins. Fait rare, un gypaéton y est né.
Naissance d’un gypaé­ton en Isère : une bonne nou­velle pour la bio­di­ver­sité… qui reste fragile

FIL INFO - La naissance, début avril, d'un gypaéton dans le massif des Écrins en Isère est un très bon signe pour la biodiversité, fait Lire plus

Après la marmotte, le bouquetin et le vautour fauve, le parc naturel régional du Vercors s'emploie à réintroduire le gypaète barbu avec un cinquième lâcher.
Menacé d’ex­tinc­tion, le gypaète barbu reprend peu à peu son envol dans le Vercors

FOCUS - En sept ans, le parc naturel régional du Vercors a lâché onze gypaètes barbus. Grâce au programme européen Life Gypconnect, d'autres réintroductions devraient Lire plus

Le projet de l'Aspas de créer dans le Vercors la plus grande réserve de vie sauvage de France vient de franchir une étape : l'acte de vente a été signé.
Le Vercors va accueillir la plus grande réserve de vie sau­vage de France

  EN BREF - Le projet de créer dans le Vercors la plus grande réserve de vie sauvage de France vient de franchir une étape Lire plus

Le projet de l'Aspas de créer dans le Vercors la plus grande réserve de vie sauvage de France vient de franchir une étape : l'acte de vente a été signé.
La plus grande réserve de vie sau­vage devrait voir le jour dans le Vercors, mal­gré les résistances

  DÉCRYPTAGE - Dans le Vercors, l'association pour la sauvegarde et la protection des animaux sauvages (Aspas) a pour projet de créer la plus grande Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !