Palais de justice de Grenoble, février 2020 © Ambre Croset

Grenoble : un homme condamné à 16 ans de pri­son pour avoir tué un jeune de 19 ans de 90 coups de couteau

Grenoble : un homme condamné à 16 ans de pri­son pour avoir tué un jeune de 19 ans de 90 coups de couteau

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FLASH INFO – Après trois jours de pro­cès, un homme de 21 ans a été condamné, ce mer­credi 23 mars 2022, à 16 ans de réclu­sion cri­mi­nelle par la cour d’as­sises de l’Isère, pour le meurtre par­ti­cu­liè­re­ment sor­dide d’un jeune homme de 19 ans, en avril 2019, à Grenoble. La vic­time avait été tuée de 90 coups de cou­teau, après une dis­pute pour un motif finan­cier. Son corps avait été retrouvé en par­tie cal­ciné par les pom­piers, appe­lés pour un incen­die dans un appar­te­ment, rue de Stalingrad.

Au terme de trois jours d’au­dience, la cour d’as­sises de l’Isère a rendu son ver­dict, ce mer­credi 23 mars 2022, sur ce meurtre qui avait cho­qué à l’é­poque par sa sau­va­ge­rie. Habib Gharbi, âgé aujourd’­hui de 21 ans, a été condamné à 16 ans de réclu­sion cri­mi­nelle pour avoir tué de 90 coups de cou­teau Stéphane Ruzand, 19 ans, dans la nuit du 4 au 5 avril 2019, à Grenoble.

Cour d'assises du palais de justice de Grenoble. ©Manon Heckmann - Placegrenet.fr

Le pro­cès s’est tenu du 21 au 23 mars 2022 devant la cour d’as­sises de l’Isère. © Manon Heckmann – Place Gre’net

Le matin du 5 avril 2019, appe­lés pour un début d’in­cen­die au qua­trième étage d’un immeuble, les pom­piers étaient inter­ve­nus dans un appar­te­ment situé au 149 rue de Stalingrad. Dans une chambre, ils avaient décou­vert le corps sans vie et en par­tie cal­ciné du jeune homme, gisant sur le som­mier. L’autopsie avait révélé par la suite que la vic­time avait été frap­pée de 90 coups de couteau.

L’accusé vou­lait se faire prê­ter de l’argent par la vic­time, pour rem­bour­ser une dette

Trois jours plus tard, deux jeunes hommes alors âgés de 17 et 18 ans s’é­taient pré­sen­tés aux enquê­teurs de la police judi­ciaire, avant d’être pla­cés en garde à vue. Le majeur, jusque-là inconnu de la jus­tice, s’é­tait très vite accusé, indi­quant être le seul auteur du crime. Mais au cours de ses inter­ro­ga­toires, il avait déclaré qu’il ne se sou­ve­nait pas avoir porté autant de coups.

Jugé depuis ce lundi 21 mars aux assises, Habib Gharbi a tenté de livrer sa ver­sion des faits à la barre. L’accusé a expli­qué qu’il s’é­tait rendu, avec son ami mineur, chez la vic­time – qu’il connais­sait depuis deux semaines – pour se faire prê­ter de l’argent en vue de rem­bour­ser une dette, rap­porte Le Dauphiné Libéré. Stéphane Ruzand, qui squat­tait cet appar­te­ment voi­sin de celui de son père, avait en effet perçu un héri­tage, qu’il était connu pour dila­pi­der allè­gre­ment depuis un an.

Il a reconnu « cinq ou six coups de cou­teau » mais n’a­vait « pas le sou­ve­nir » d’en avoir donné plus

Face au refus de ce der­nier, le mineur aurait ensuite quitté les lieux. Mais la dis­pute entre les deux hommes s’é­tait ensuite enve­ni­mée et d’a­près l’ac­cusé, Stéphane Ruzand aurait ensuite brandi un cou­teau pour faire sor­tir Habib Gharbi de l’ap­par­te­ment. C’est à ce moment-là que celui-ci se serait saisi de l’arme blanche, avant de poi­gnar­der la vic­time à de mul­tiples reprises. Selon Le Dauphiné Libéré, l’ac­cusé a reconnu à la barre « cinq ou six coups de cou­teau » mais n’a­vait « pas le sou­ve­nir » d’en avoir donné plus, sans tou­te­fois l’exclure.

Me Ronald Gallo. © JOël Kermabon - Place Gre'net

L’accusé était défendu par le ténor du bar­reau gre­no­blois, Me Ronald Gallo. © Joël Kermabon – Place Gre’net

L’avocat géné­ral Boris Duffau a requis 25 ans de réclu­sion cri­mi­nelle, esti­mant que « notre société ne peut pas accep­ter qu’un jeune homme de 20 ans perde la vie avec une telle faci­lité, pour une telle futi­lité », relate le quo­ti­dien. « Cet acte, c’est la néga­tion de l’importance que notre société donne à la vie », a‑t-il ajouté. Des réqui­si­tions jugées « déme­su­rées » par Me Ronald Gallo, avo­cat de la défense. La cour d’as­sises de l’Isère a fina­le­ment condamné Habib Gharbi à 16 ans de pri­son et à un suivi socio-judi­ciaire de cinq ans.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Nouvelle soirée émaillée de tirs de mortier d'artifice à Grenoble. Un fourgon de police a été pris pour cible.
Meurtre à coups de cou­teau d’un jeune homme à Grenoble : deux sus­pects pla­cés en détention

FIL INFO - Deux hommes, dont un mineur, ont été mis en examen et placés en détention après le meurtre particulièrement violent d'un jeune Grenoblois Lire plus

Contrôle policier nocturne. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Un homme d’une tren­taine d’an­nées décède après avoir reçu des coups de cou­teau à l’ab­do­men et au tho­rax à Échirolles

FLASH INFO - Un homme d'une trentaine d'années a succombé à ses blessures dues à des coups de couteau après sa prise en charge par Lire plus

Palais de justice de Grenoble, février 2020 © Ambre Croset
Grenoble : Un mineur de 16 ans écroué pour avoir gra­ve­ment blessé un jeune de 18 ans d’un coup de couteau

FLASH INFO - Un adolescent de 16 ans a été mis en examen pour "tentative de meurtre" et placé en détention provisoire, ce dimanche 5 Lire plus

Hôtel de police de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Saint-Martin-le-Vinoux : un tren­te­naire mor­tel­le­ment poi­gnardé, l’homme qu’il héber­geait interpellé

FLASH INFO - Un homme de 30 ans a été tué à l'arme blanche, ce samedi 12 mars 2022 au soir, dans son appartement, à Lire plus

Un octogénaire victime d'un coup de couteau à Échirolles, la police décrit une agression "hors-normes"
Un octo­gé­naire vic­time d’un coup de cou­teau à Échirolles, la police décrit une agres­sion « hors-normes »

FLASH INFO — "Je ne vous cache pas qu'à l'Hôtel de police, tout le monde est un peu affligé". Ainsi s'exprime un fonctionnaire de police Lire plus

Hôtel de police de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Un ado­les­cent de 16 ans écroué pour l’a­gres­sion à l’arme blanche d’un autre mineur devant la gare de Grenoble

FIL INFO - Un adolescent de 16 ans, suspecté d'une agression à l'arme blanche à Grenoble, a été mis en examen pour "tentative de meurtre" Lire plus

Flash Info

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

|

04/08

17h00

|

|

04/08

12h07

|

|

03/08

15h57

|

|

03/08

13h04

|

Les plus lus

Flash info| Séparatisme et com­mu­nau­ta­risme : le pré­fet de l’Isère demande des expli­ca­tions face aux bur­ki­nis dans une pis­cine de Grenoble

À voir| Fête médié­vale à Saint-Antoine-L’Abbaye : « le chan­tier des bâtis­seurs » de retour les 6 et 7 août 2022

Environnement| « Chasses pré­si­den­tielles » en Isère : le mili­tant Jean-François Noblet condamné pour diffamation

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin