EML'Amazones-Émeline-Marlène-Laurence

Dix Iséroises s’é­lancent dans le Raid Amazones 2022, une aven­ture 100% fémi­nine au Sri Lanka

Dix Iséroises s’é­lancent dans le Raid Amazones 2022, une aven­ture 100% fémi­nine au Sri Lanka

FOCUS – Parmi les 450 can­di­dates au Raid Amazones 2022, figurent dix Iséroises. Pour les 20 ans du Raid, cap sur le Sri Lanka. Focus sur trois Iséroises Émeline, Marlène et Laurence qui par­ti­cipent, dès le dimanche 13 mars 2022, à ce défi spor­tif 100% fémi­nin. Au pro­gramme : VTT, canoë, trail, tir à l’arc et d’autres épreuves sur­prises. Un raid spor­tif et soli­daire où chaque équipe doit sou­te­nir une asso­cia­tion et aller à la ren­contre de la popu­la­tion, afin de décou­vrir la culture et les tra­di­tions du pays.

« C’est parti d’un coup de folie », raconte Émeline. Avec leurs dos­sards 338, Émeline, Marlène et Laurence forment EML’Amazones. Portée par un jeu de mots et la com­bi­nai­son de leurs ini­tiales, l’équipe a un objec­tif com­mun : par­ti­ci­per à l’a­ven­ture du Raid Amazones. Fondé en 2001 par l’ex-présentateur Alexandre Debanne, ce raid spor­tif est le seul 100% fémi­nin. Tout comme le Rallye Aïcha des Gazelles pour ce qui concerne la course automobile.

En immer­sion com­plète dans la nature, les 450 barou­deuses, répar­ties en équipe de deux ou trois, sont des femmes de tous âges, spor­tives ou ama­trices. Après la Guyanne, l’Île de la Réunion, l’Île Maurice, le Kenya, Mayotte, la Malaisie, le Cambodge, Bali, la Californie et le Vietnam, les par­ti­ci­pantes rejoignent cette année l’ancienne île de Ceylan au Sri Lanka. Une pre­mière pour les EML’Amazones.

Le Raid Amazones fête ses 20 ans

Pour célé­brer les 20 ans du raid, deux édi­tions sont orga­ni­sées à des dates rap­pro­chées. « On part pour la pre­mière vague du 13 au 23 mars 2022 », indique Émeline. Pour le pre­mier raid, l’équipe EML’Amazones est accom­pa­gnée de cinq autres Iséroises. Puis, deux autres Iséroises par­ti­ci­pe­ront à la deuxième vague, du 27 mars au 6 avril 2022.

Affiche Raid 2022

Affiche Raid 2022

Émeline et Marlène « sou­hai­taient mar­quer le coup pour leurs 40 ans ». Collègues, puis amies, les deux femmes se connaissent depuis presque quinze ans. Quant à Laurence, c’est la belle-sœur de Marlène. « Par rico­chets, j’ai ren­con­tré Laurence et nous avons choisi de for­mer une équipe de trois », raconte Émeline.

Dès que l’é­quipe EML’Amazones est entrée dans la course, les trois femmes ont choisi le spon­so­ring comme finan­ce­ment. « Grâce au spon­so­ring, on a récolté la somme de 4 000 euros par per­sonne pour pou­voir s’inscrire au raid », pré­cise Émeline.

Des spor­tives aguerries

Pendant six jours, les Amazones feront face à des épreuves spor­tives exi­geantes : VTT, canoë, trail, tir à l’arc et autres épreuves sur­prises. Ce raid mul­ti­sports n’effraie pas Émeline, qui est de nature spor­tive. Passant sans dif­fi­culté de la course à pied, au vélo, au cirque, à l’équitation ou au ten­nis, l’Iséroise touche à tout. Marlène, quant à elle, s’est mise plus acti­ve­ment au sport avant de partir.

Cependant, toutes les trois ont dû s’en­traî­ner pour l’é­preuve du tir à l’arc du Raid Amazones. « Nous avions fait du tir à l’arc quand nous étions enfants, mais nous devions nous y mettre un peu plus sérieu­se­ment avec des conseils de pro­fes­sion­nels », explique l’Amazone.

Entre entraî­ne­ments au tir à l’arc au Bourget-du-Lac et au canoë lors d’une des­cente de l’Isère, les trois Iséroises se sentent prêtes. « On est toutes les trois spor­tives, on se connaît, on sait se coor­don­ner, on n’est pas inquiètes », affirme Émeline.

EML'Amazones-Émeline-Marlène-Laurence

L’équipe EML’Amazones com­po­sée d’Émeline, de Marlène et de Laurence

« L’idée, c’est de ter­mi­ner la course sans se bles­ser », explique Émeline. L’équipe EML’Amazones s’est en effet ins­crite au raid avec l’esprit de par­ti­ci­per, de s’amuser et de se dépas­ser. « Un raid 100% spor­tif et fémi­nin, mais sur­tout un raid soli­daire ». Les EML’Amazones repré­sentent ainsi l’association Assedea, qui aide et accom­pagne les parents dont les enfants ont des mal­for­ma­tions aux membres infé­rieurs ou supé­rieurs. « Cette cause nous tient à cœur, car cer­tains de nos proches sont concer­nés », confie Émeline.

Un avant et un après Raid

« [Mi février], nous avons enfin reçu notre sac rouge envoyé par le Raid Amazones !, Nous étions si impa­tientes de par­tir que nous fai­sions le décompte par jour », raconte gaie­ment Émeline. Il faut dire que les Iséroises atten­daient ce raid depuis plus de deux ans. « Malheureusement, cela été reporté deux fois à cause de la crise sani­taire », explique la qua­dra­gé­naire. Inscrites fin 2019, les trois amis devaient ini­tia­le­ment par­tir fin 2020.

Raid Amazones

Raid Amazones

« Je suis sûre que ce raid va nous chan­ger : par­tir dix jours dans un pays loin­tain, loin de sa famille, enchaî­ner des épreuves, vivre des moments forts et des moments soli­daires… Il y aura for­cé­ment un avant et un après raid », pré­dit Émeline. De l’autre côté du globe, les trois ama­zones comptent en tout cas bien se dépasser.

Emie Stervinou

Auteur

Tags : | |

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Etien' en train de peindre une une fresque à Galienni lors du Street Art Fest 2021 (c) Ilan Khalifa--Delclos | Place Gre'net
Le Street Art Fest Grenoble-Alpes est-il en dif­fi­culté à cause du « désen­ga­ge­ment » des col­lec­ti­vi­tés publiques ?

FOCUS - Au lendemain de l’annulation de l’événement « Bomb » qui devait ouvrir la 10e édition du Street Art Fest Grenoble-Alpes, le directeur du festival Lire plus

Hockey sur glace : le Suédois Per Hanberg nou­vel entraî­neur des Brûleurs de Loups

EN BREF - Les Brûleurs de Loups ont annoncé mardi 28 mai 2024 le nom de leur nouvel entraîneur. Il s'agit du Suédois Per Hanberg. Lire plus

Saisi par les associations Biodiversité sous nos pieds et FNE Isère, le tribunal administratif de Grenoble a suspendu, le 4 octobre 2021, l'arrêté préfectoral autorisant le projet d'extension de la carrière du Peuye, aux Deux-Alpes. © DR
Bourg d’Oisans : le pro­jet d’ins­tal­la­tion de sto­ckage de déchets inertes dans la val­lée du Vénéon au point mort

FOCUS - Contesté par un collectif d'habitants, le projet d'une installation de stockage de déchets inertes (ISDI) dans la vallée du Vénéon se retrouve au Lire plus

Football : Oswald Tanchot nou­vel entraî­neur du GF38, en pro­ve­nance de Sochaux

EN BREF - Oswald Tanchot a été nommé nouvel entraîneur du GF38, mardi 28 mai 2024. Après une saison sur le banc du FC Sochaux Lire plus

Gabriel Ullmann dénonce un mode d'inscription des commissaires-enquêteurs favorisant les parti-pris et les conflits d'intérêt
Enquêtes publiques : vers un « me too des com­mis­saires-enquê­teurs » pour lut­ter contre les conflits d’intérêt ?

FOCUS - Après avoir connu plusieurs déboires finalement suivis de victoires juridiques, le commissaire-enquêteur isérois Gabriel Ullmann dénonce un système qui favorise à ses yeux Lire plus

« Dîner des som­mets » : sommé par le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de com­mu­ni­quer la liste des invi­tés, Laurent Wauquiez refuse

EN BREF - Près de deux ans après le “dîner des sommets” organisé en juin 2022, le tribunal administratif de Lyon a sommé Laurent Wauquiez, Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !