La Ville de Grenoble adopte la vidéo-verbalisation sur la rue de la République... pour commencer

La Ville de Grenoble adopte la vidéo-ver­ba­li­sa­tion sur la rue de la République… pour commencer

La Ville de Grenoble adopte la vidéo-ver­ba­li­sa­tion sur la rue de la République… pour commencer

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – La Ville de Grenoble adopte à son tour, après Échirolles, la vidéo-ver­ba­li­sa­tion, ou plu­tôt la « ver­ba­li­sa­tion assis­tée par ordi­na­teur ». Un dis­po­si­tif pré­sent sur le seul sec­teur de la rue de la République pour com­men­cer. Objectif affi­ché ? Verbaliser les voi­tures qui occupent les places réser­vées aux taxis ou aux livrai­sons pour une meilleure « régu­la­tion » de l’es­pace public.

Depuis le mer­credi 9 février 2022, la Ville de Grenoble a, à son tour, adopté la vidéo-ver­ba­li­sa­tion. Ou plu­tôt, pré­fère dire l’ad­jointe à la Tranquillité publique Maud Tavel, la « ver­ba­li­sa­tion assis­tée par ordi­na­teur ». Reste que c’est bien l’é­qui­pe­ment vidéo dis­posé rue de la République, au niveau des empla­ce­ments pour taxis et des places de livrai­sons, qui per­met­tra de ver­ba­li­ser à dis­tance l’au­to­mo­bi­liste contrevenant.

Alan Confesson et Maud Tavel présentant la vidéo-verbalisation, ou "verbalisation assistée par ordinateur", rue de la République à Grenoble. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Alan Confesson et Maud Tavel pré­sen­tant la vidéo-ver­ba­li­sa­tion, ou « ver­ba­li­sa­tion assis­tée par ordi­na­teur », rue de la République à Grenoble. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Uniquement rue de la République ? C’est en effet, et dans un pre­mier temps, le seul sec­teur sur lequel la Ville de Grenoble choi­sit d’ap­pli­quer la vidéo-ver­ba­li­sa­tion. « On com­mence par là parce qu’on est en plein cœur de ville et qu’il y a la pos­si­bi­lité de se garer ailleurs que sur des empla­ce­ments réser­vés », explique Maud Tavel. Mais le dis­po­si­tif a bel et bien voca­tion à s’é­tendre sur d’autres secteurs.

Demain, la VAO pour les Zones à faible émission ?

Concrètement, les camé­ras sont en mesure d’i­den­ti­fier les plaques des voi­tures indû­ment garées sur des empla­ce­ments réser­vés. De quoi per­mettre aux agents pré­sents au centre opé­ra­tion­nel de com­man­de­ment et de sur­veillance (Cocs) de pro­cé­der à la ver­ba­li­sa­tion. La sur­veillance à dis­tance ne sera tou­te­fois pas constante : « On devrait contrô­ler de 10 a 15 % de l’am­pli­tude horaire », explique Jérôme Lamain, direc­teur de la police muni­ci­pale de Grenoble.

Maud Tavel et Jérôme Lamain, directeur de la police municipale de Grenoble. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Maud Tavel et Jérôme Lamain, direc­teur de la police muni­ci­pale de Grenoble. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Contrairement à Échirolles, la vidéo-ver­ba­li­sa­tion ne concer­nera pas les infrac­tions au code de la route tels le non-res­pect de la cein­ture de sécu­rité, ou encore le télé­phone au volant. « Pour nous, la pre­mière étape, c’est déjà d’a­voir un res­pect des règles et des régu­la­tions entre les dif­fé­rents usages », reven­dique Maud Tavel. À terme, tou­te­fois, la VAO pour­rait aussi per­mettre de contrô­ler les véhi­cules dans les zones à faible émis­sion (ZFE).

Pas ques­tion non plus pour la Ville de s’é­qui­per de nou­velles camé­ras. Celles-ci sont actuel­le­ment au nombre de 120, un « parc satis­fai­sant » pour l’ad­jointe à la Tranquillité publique. « L’objectif, c’est d’u­ti­li­ser le réseau que nous avons et de l’en­tre­te­nir », pré­cise-t-elle. Le tout en appui avec les équipes d’a­gents sur le ter­rain, qui pour­ront être redé­ployées « là où elles ont une valeur ajou­tée dans la prise de contact avec les habi­tants ».

« Un outil comme un autre »

La Ville de Grenoble et les camé­ras de vidéo­sur­veillance feraient-elles fina­le­ment bon ménage ? « Nous sommes pour les camé­ras, mais pas dans une démarche de les géné­ra­li­ser par­tout », affirme Maud Tavel. Pour l’é­lue, la vidéo peut s’a­vé­rer utile dans les trans­ports en com­mun, ou encore la sur­veillance de cer­tains bâti­ments ou éta­blis­se­ments publics. Bref, résume-t-elle, « c’est un outil comme un autre ».

Au lendemain de la mise en place de la vidéo-verbalisation, les voitures garées sur les emplacements réservées au taxi ne sont pas rares sur la rue de la République. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Au len­de­main de la mise en place de la vidéo-ver­ba­li­sa­tion, les voi­tures garées sur les empla­ce­ments réser­vées au taxi ne sont pas rares sur la rue de la République. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Un outil lucra­tif ? Contrairement (encore) à la Ville d’Échirolles, la Ville de Grenoble tou­chera de l’État une par­tie des amendes de 35 euros déli­vrées via la vidéo-ver­ba­li­sa­tion. Une somme, qui dépend du nombre d’a­mendes col­lec­tées, à l’u­sage du renou­vel­le­ment urbain. Et Maud Tavel de conclure en anti­ci­pant la cri­tique qui lui sera pro­ba­ble­ment faite : « Ce n’est pas un dis­po­si­tif pour rem­plir les caisses de la Ville ! »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Échirolles dresse un premier bilan de la vidéo-verbalisation et annonce 34 caméras supplémentaires
Échirolles dresse un pre­mier bilan satis­fai­sant de la vidéo-ver­ba­li­sa­tion… et annonce 34 camé­ras supplémentaires

FOCUS - La Ville d'Échirolles dresse un premier bilan du lancement de la vidéo-verbalisation au mois d'octobre 2021. En l'espace de quatre mois, ce sont Lire plus

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Éric Piolle envi­sage un sta­tion­ne­ment plus cher pour les SUV et de la vidéo-ver­ba­li­sa­tion en centre-ville

FOCUS - Comme de coutume en début d'année, Éric Piolle, maire de Grenoble, a présenté ses vœux à la presse dans le salon d'honneur de Lire plus

La Ville d'Échirolles lance la vidéo-verbalisation à compter du lundi 18 octobre
La Ville d’Échirolles lance la vidéo-ver­ba­li­sa­tion pour lut­ter contre les infrac­tions au sta­tion­ne­ment et à la circulation

EN BREF - À compter du lundi 18 octobre 2021, la Ville d'Échirolles lance le dispositif de vidéo-verbalisation. Les infractions au stationnement ou à la Lire plus

Des mesures pour la circulation sur le réseau TAG et l'accès aux commerces avant les fêtes
Les contrôles et ver­ba­li­sa­tions dans les bus et tram assu­rés par les forces de l’ordre

FLASH INFO - C'était un point sur lequel les représentants du personnel, notamment à la Sémitag – la société chargée de l'exploitation du réseau de Lire plus

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Confinement : à Grenoble, la police natio­nale a ver­ba­lisé… des poli­ciers municipaux

  FIL INFO – Scène surréaliste à Grenoble lundi 30 mars : des policiers nationaux ont verbalisé… des policiers municipaux pour non-présentation d'attestation dérogatoire de Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net
La Ville de Grenoble et la Métropole favo­rables à la vidéo-ver­ba­li­sa­tion contre les vio­lences routières

  FOCUS - La Ville de Grenoble a fait le point, ce jeudi 24 octobre, sur les actions menées par la police municipale contre les Lire plus

Flash Info

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

|

23/06

13h00

|

|

23/06

10h34

|

|

22/06

17h25

|

|

22/06

12h17

|

|

22/06

11h24

|

|

22/06

10h16

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Législatives| Résultats des légis­la­tives 2022 en Isère : 4 dépu­tés Ensemble, dont Olivier Véran, 4 élus Nupes, un LR et un RN

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin