Le maire de Meylan Philippe Cardin attaqué pour diffamation... par la Fraternité sacerdotale Saint Pie X

Le maire de Meylan Philippe Cardin atta­qué pour dif­fa­ma­tion… par la Fraternité sacer­do­tale Saint Pie X

Le maire de Meylan Philippe Cardin atta­qué pour dif­fa­ma­tion… par la Fraternité sacer­do­tale Saint Pie X

FLASH INFO — Le maire de Meylan Philippe Cardin est convo­qué mardi 31 août devant le tri­bu­nal judi­ciaire de Grenoble. La rai­son ? Une plainte pour dif­fa­ma­tion dépo­sée par la Fraternité sacer­do­tale Saint Pie X, qui reproche à l’élu des termes uti­li­sés dans le jour­nal muni­ci­pal d’a­vril-mai. Philippe Cardin y dénon­çait « des mes­sages extré­mistes, into­lé­rants et vio­lents » por­tés par l’or­ga­ni­sa­tion religieuse.

En toile de fond, le refus de la muni­ci­pa­lité de lais­ser s’ins­tal­ler sur son sol une église de la Fraternité sacer­do­tale. Un « pro­jet de construc­tion […] déme­suré pour le quar­tier du Haut-Meylan », jugeait encore le maire. Avant d’a­jou­ter : « Nous refu­sons que soient acco­lés à l’i­mage de notre com­mune des com­bats qui ne sont pas les nôtres ». La Fraternité avait, par exemple, orga­nisé en 2018 une confé­rence appe­lant à « com­battre les droits de l’Homme ».

La Fraternité sacerdotale réclame 135 000 euros de dommages et intérêts au maire de Meylan Philippe Cardin © Place Gre'net

La Fraternité sacer­do­tale réclame 135 000 euros de dom­mages et inté­rêts au maire de Meylan Philippe Cardin © Place Gre’net

« Nous connais­sons les com­bats de la “Fraternité“ contre les droits de la femme, les droits des homo­sexuels, ainsi que leur refus de la liberté de croire ou de pen­sée pour autrui, le rejet des autres reli­gions et des athées. N’est-ce pas là de l’intolérance ? », réagis­sait la Ville de Meylan au sor­tir d’un conseil muni­ci­pal extra­or­di­naire du 12 juillet.

Et la muni­ci­pa­lité de se deman­der si la plainte de la Fraternité a pour but « d’intimider le maire pour asseoir [son] pro­jet de déve­lop­pe­ment déme­suré ». Le conseil muni­ci­pal a voté, à l’u­na­ni­mité, la pro­tec­tion fonc­tion­nelle au maire de Meylan. Si la com­mune prend en charge les frais de jus­tice, c’est tou­te­fois le maire qui devrait s’ac­quit­ter des dom­mages et inté­rêts récla­més par l’organisation en cas de condam­na­tion. Soit 135 000 euros.

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Tribune libre : "De la “culture” du tag à la “souillure” partout dans Grenoble, jusqu’à la violence"
Tribune libre : « De la “culture” du tag à la “souillure” par­tout dans Grenoble, jusqu’à la violence »

TRIBUNE LIBRE - L'Union des habitants du centre-ville (UHCV) de Grenoble remet la question des tags sur le tapis en interpellant la Ville, tant sur Lire plus

Après les parcs Marliave et Flaubert de Grenoble, la Maison des Collines accueille un refuge LPO
Après les parcs Marliave et Flaubert de Grenoble, la Maison des Collines accueille un refuge LPO

FLASH INFO - La Ville de Grenoble a adopté lors de son conseil municipal du 13 mai 2024 une convention avec la Ligue protectrice des Lire plus

Un second Chatipi, refuge pour chats errants, prochainement implanté rue Anatole-France à Grenoble
Un second Chatipi, refuge pour chats errants, pro­chai­ne­ment ins­tallé rue Anatole-France à Grenoble

FLASH INFO - La Ville de Grenoble annonce l'installation prochaine d'un second "Chatipi" sur son territoire, après celui mis en place en décembre 2022 quai Lire plus

Tirs de balles, coups de tournevis ou violences contre des policiers, un week-end agité sur l'agglomération grenobloise
Mehdi Boulenouane, ex-figure du nar­co­tra­fic dans le quar­tier Mistral, exé­cuté par balles en Seine-Saint-Denis

FLASH INFO - Mehdi Boulenouane, ex-caïd du trafic de stupéfiants dans le quartier Mistral, a été abattu par balles, jeudi 16 mai 2024, en fin Lire plus

Yassine Lakhnech (encore) réélu à la présidence de l'UGA, ses opposants pointent du doigt des failles démocratiques
Yassine Lakhnech (encore) réélu à la pré­si­dence de l’UGA : ses oppo­sants dénoncent des failles démocratiques

FOCUS - Alors que sa réélection en janvier 2024 avait été annulée par le tribunal administratif, Yassine Lakhnech a été ré-réélu président de l'UGA par Lire plus

Le Mois des fiertés 2024 prend son envol à Grenoble, avec sa traditionnelle Marche des fiertés samedi 1er juin
Le Mois des fier­tés 2024 prend son envol à Grenoble, avec sa tra­di­tion­nelle Marche des fier­tés samedi 1er juin

FLASH INFO - Le Mois des fiertés de Grenoble, porté par l'association Grenoble Fiertés, prend son envol jeudi 16 mai et se poursuivra jusqu'au dimanche Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !