© Joël Kermabon - Place Gre'net

Piétonnisations tem­po­raires : après la fronde des unions de quar­tier, celle des com­mer­çants du cours Berriat

Piétonnisations tem­po­raires : après la fronde des unions de quar­tier, celle des com­mer­çants du cours Berriat

REPORTAGE VIDÉO - Ce mardi 13 juillet 2021, une trentaine de commerçants du cours Berriat ont bloqué durant vingt minutes les voies des lignes A et B du tramway. Ce pour exprimer leur colère contre la piétonnisation mise en place par la Ville de Grenoble du 3 au 18 juillet. En cause, la perte de clientèle et la baisse de chiffre d'affaires occasionnées par ce dispositif estival temporaire. Mais aussi la crainte d'un test grandeur nature préfigurant le projet de piste Chronovélo qui pourrait s'étendre sur le cours.

Il est 8 heures ce 13 juillet 2021. Quelques commerçants du cours Berriat et des rues alentours prennent un café dans une ambiance désespérément automnale sur la terrasse du café la City, à l'angle du cours et de la rue Abbé-Grégoire. Regroupés au sein du collectif Ensemble Berriat, ils ont décidé de mener une action « pacifique mais engagée » contre la piétonnisation du cours mise en place par la Ville de Grenoble du 3 au 18 juillet 2021.

Les commerçants bloquent les voies du tramway. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Les commerçants bloquent les voies du tramway. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Un dispositif qu'ils considèrent, tout comme l'Union de quartier Berriat, imposé « brutalement et sans concertation ». Et non sans conséquences pour eux. En cause ? La perte de clientèle et, partant, de chiffre d'affaires constatés depuis le 3 juillet, le cours étant devenu, selon ces commerçants, « un désert ». Avec, en filigrane, la crainte que ce constat ne se reproduise si une piste Chronovélo venait à s'étendre sur le cours.

Bloquer le tram pour se faire entendre

Une demi-heure plus tard, il sont près d'une trentaine de commerçants – dont certains du marché Saint-Bruno tout proche – à passer à l'action. En l'occurrence, bloquer le tramway à l'aide d'une barrière métallique, de palettes et d'un empilement de cageots pour montrer leur détermination à se faire entendre. Le tout ponctué de quelques courtes prises de parole et d'applaudissements nourris.

Vers 9 heures, tout est rentré dans l'ordre, après que les commerçants aient consciencieusement enlevé les obstacles placés sur les voies. Non sans avoir prévenu que d'autres actions pourraient survenir, au cas où les responsables concernés ne tiendraient pas compte de ce tout premier avertissement.

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Les Gilets jaunes manifestent "pour le pouvoir d'achat et contre l'inaction climatique" samedi 10 décembre à Grenoble
Les Gilets jaunes mani­festent « pour le pou­voir d’a­chat et contre l’i­nac­tion cli­ma­tique » samedi 10 décembre à Grenoble

FLASH INFO - La Coordination des Gilets jaunes de l'Isère veut redonner de la voix. Et organise une manifestation à Grenoble samedi 10 décembre 2022 Lire plus

Le magasin H&M de la Caserne de Bonne de Grenoble ferme ses portes samedi 10 décembre
Le maga­sin H&M de la Caserne de Bonne de Grenoble ferme ses portes samedi 10 décembre

FLASH INFO - C'en est fini du magasin H&M de la Caserne de Bonne à Grenoble. La boutique sur deux étages, l'une des premières du Lire plus

Un "Grand rendez-vous" au MIN de Grenoble samedi 10 décembre pour la fin d'année Grenoble Capitale Verte
Un « Grand ren­dez-vous » au Min de Grenoble samedi 10 décembre pour la fin d’an­née de Grenoble Capitale verte

EN BREF - Une cérémonie de "fin d'année", de "passation", de "tremplin", mais surtout pas de "clôture". C'est ainsi que la Ville de Grenoble présente Lire plus

De gauche à droite : Sandrine Martin-Grand, vice-présidente du Département de l'Isère, Mélina Herenger, vice-présidente de Grenoble-Alpes Métropole, Éric Piolle, maire de Grenoble et Maud Tavel, adjointe au maire de Grenoble et présidente du GIP agence Grenoble Capitale verte de l'Europe. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Année capi­tale verte euro­péenne : (auto)satisfecit una­nime de la Ville de Grenoble, de la Métropole et du Département de l’Isère

FOCUS - Trois jours avant la cérémonie officielle de clôture de l'année Grenoble Capitale verte européenne 2022, les principales collectivités impliquées dans sa gouvernance en Lire plus

Esport : EVA, une nou­velle salle de réa­lité vir­tuelle ouvre dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise, à Fontaine

FLASH INFO - EVA (Esports Virtual Arenas) ouvre, à partir de ce lundi 12 décembre 2022, une salle de esport en réalité virtuelle à Fontaine, Lire plus

Le Collectif de l'étoile ferroviaire de Veynes ironise sur la réouverture de la ligne Grenoble-Gap dimanche 11 décembre
Le Collectif de l’é­toile fer­ro­viaire de Veynes iro­nise sur la réou­ver­ture de la ligne Grenoble-Gap dimanche 11 décembre

FLASH INFO - Une "vraie fausse inauguration", jugent les défenseurs de la ligne ferroviaire Grenoble-Gap. Dimanche 11 décembre 2022, une journée de festivités est en Lire plus

Flash Info

|

09/12

8h40

|

|

09/12

7h45

|

|

08/12

11h46

|

|

08/12

9h04

|

|

07/12

23h28

|

|

07/12

12h09

|

|

07/12

9h07

|

|

06/12

18h26

|

|

06/12

8h01

|

|

05/12

15h08

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 49 : « Le RER métro­po­li­tain grenoblois »

Flash info| Des « coups de pouce mobi­lité » en décembre sur Grenoble, avec gra­tuité des trans­ports en com­mun deux samedis

Société| Manque de lits et de per­son­nel soi­gnant : grève géné­rale et illi­mi­tée depuis ce 6 décembre au CHU de Grenoble et l’hô­pi­tal de Voiron

Agenda

Je partage !