Jean-Pierre Barbier, président du conseil Départemental de l’Isère, et Patrick Curtaud, vice-président de la culture, du patrimoine et de la coopération décentralisée, en visite dans les locaux du restaurant Le Floréal. © Département de l'Isère

Le Floréal, pre­mier res­tau­rant du Domaine de Vizille-Musée de la Révolution fran­çaise, vient d’ou­vrir ses portes

Le Floréal, pre­mier res­tau­rant du Domaine de Vizille-Musée de la Révolution fran­çaise, vient d’ou­vrir ses portes

FIL INFO – Premier res­tau­rant du Domaine de Vizille et du musée de la Révolution fran­çaise, le res­tau­rant le Floréal a ouvert ses portes en mai. Situé dans le bâti­ment du mou­lin à aubes du Parc de Vizille, il per­met­tra aux 800 000 visi­teurs annuels du Domaine de Vizille de se restaurer.

Gravure illustrant le mois Floréal du calendrier révolutionnaire français. Auteurs : Tresca, Salvatore (Graveur) – Lafitte, Louis (Dessinateur du modèle)

Gravure illus­trant le mois Floréal du calen­drier révo­lu­tion­naire français.

Son nom n’est pas sans réfé­rence à la Révolution. Désignant le hui­tième mois du calen­drier répu­bli­cain, le mois du prin­temps, Le Floréal a récem­ment ouvert au sein du Domaine de Vizille- Musée de la Révolution fran­çaise.

Ce res­tau­rant est le pre­mier, et unique, du Parc de Vizille, que le Département sur­nomme « pou­mon vert de l’Isère ».

Porté par Jean-Pierre Barbier, pré­sident du conseil dépar­te­men­tal de l’Isère, et Patrick Curtaud, vice-pré­sident de la culture, du patri­moine et de la coopé­ra­tion décen­tra­li­sée, ce res­tau­rant cible les 800 000 visi­teurs annuels du Domaine, dont 70.000 fran­chissent les portes du Musée de la Révolution française.

Un res­tau­rant au cœur d’un lieu historique

Chrystèle Todeschini, gérante de l’établissement et ori­gi­naire de Vizille, pro­pose à ses clients une « carte de cui­sine fran­çaise, faite mai­son, à base de pro­duits isé­rois, pro­mou­vant ainsi les cir­cuits courts », salue le Département. Le res­tau­rant, ouvert toute l’année aux horaires du Parc, accueille ses clients « en ter­rasse ou dans la salle très cosy », pré­cise-t-il encore.

Il s’installe ainsi dans un lieu chargé d’histoire : le bâti­ment du mou­lin à aubes du Parc de Vizille. La roue du mou­lin, fabri­quée entre 1878 et 1891 par la société Brenier & Cie (désor­mais Alstom Power Hydro) fonc­tionne d’ailleurs encore aujourd’hui. Elle a été depuis res­tau­rée, en 2016. Retrouver sa fonc­tion de pro­duc­tion d’énergie est d’ailleurs un pro­chain grand pro­jet pour le Domaine, selon le Département.

Jean-Pierre Barbier, président du conseil Départemental de l’Isère, et Patrick Curtaud, vice-président de la culture, du patrimoine et de la coopération décentralisée, en visite dans les locaux du restaurant Le Floréal. © Département de l'Isère

Jean-Pierre Barbier, pré­sident du conseil Départemental de l’Isère, et Patrick Curtaud, vice-pré­sident de la culture, du patri­moine et de la coopé­ra­tion décen­tra­li­sée, en visite dans les locaux du res­tau­rant Le Floréal, le 27 mars 2021. © Département de l’Isère

La res­tau­ra­tion de ce bâti­ment, pro­tégé au titre des Monuments Historiques en lien avec la Direction Régionale des Affaires Culturelles (Drac), a coûté 1,8 mil­lion d’euros. Une somme finan­cée par le Département et par la Drac.

Jean-Pierre Barbier, s’est d’ailleurs féli­cité d’un pro­jet qui rem­plit selon lui plu­sieurs objec­tifs : « per­mettre l’éclosion d’un pro­jet éco­no­mique, prô­ner les cir­cuits courts et l’attractivité locale, tout en redon­nant vie au der­nier mou­lin du Domaine de Vizille- Musée de la Révolution fran­çaise, et en pro­té­geant, grâce à cette res­tau­ra­tion, notre patri­moine à tous ».

SK

1 Le calen­drier répu­bli­cain a été créé pen­dant la Révolution fran­çaise et uti­lisé de 1792 à 1806. Le flo­réal est le mois du prin­temps, et de l’é­pa­nouis­se­ment des fleurs.

SK

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Etien' en train de peindre une une fresque à Galienni lors du Street Art Fest 2021 (c) Ilan Khalifa--Delclos | Place Gre'net
Le Street Art Fest Grenoble-Alpes est-il en dif­fi­culté à cause du « désen­ga­ge­ment » des col­lec­ti­vi­tés publiques ?

FOCUS - Au lendemain de l’annulation de l’événement « Bomb » qui devait ouvrir la 10e édition du Street Art Fest Grenoble-Alpes, le directeur du festival Lire plus

Saisi par les associations Biodiversité sous nos pieds et FNE Isère, le tribunal administratif de Grenoble a suspendu, le 4 octobre 2021, l'arrêté préfectoral autorisant le projet d'extension de la carrière du Peuye, aux Deux-Alpes. © DR
Bourg d’Oisans : le pro­jet d’ins­tal­la­tion de sto­ckage de déchets inertes dans la val­lée du Vénéon au point mort

FOCUS - Contesté par un collectif d'habitants, le projet d'une installation de stockage de déchets inertes (ISDI) dans la vallée du Vénéon se retrouve au Lire plus

Gabriel Ullmann dénonce un mode d'inscription des commissaires-enquêteurs favorisant les parti-pris et les conflits d'intérêt
Enquêtes publiques : vers un « me too des com­mis­saires-enquê­teurs » pour lut­ter contre les conflits d’intérêt ?

FOCUS - Après avoir connu plusieurs déboires finalement suivis de victoires juridiques, le commissaire-enquêteur isérois Gabriel Ullmann dénonce un système qui favorise à ses yeux Lire plus

« Dîner des som­mets » : sommé par le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de com­mu­ni­quer la liste des invi­tés, Laurent Wauquiez refuse

EN BREF - Près de deux ans après le “dîner des sommets” organisé en juin 2022, le tribunal administratif de Lyon a sommé Laurent Wauquiez, Lire plus

Chronique Place Gre'net - RCF : La colère de la MJC - Théâtre Prémol
Chronique Place Gre’net – RCF : La colère de la MJC – Théâtre Prémol

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif? Revenir sur une actualité, Lire plus

Rassemblement contre la tansphobie, le dimanche 26 mai 2024 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : plus de 150 per­sonnes ont par­ti­cipé à un ras­sem­ble­ment contre la transphobie

FOCUS - À l'appel du mouvement Contre offensive trans 38 et d'autres associations et collectifs, près de 150 personnes se sont rassemblées rue Félix-Poulat, dimanche Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !