À Grenoble, la piétonnisation des secteurs Sainte-Claire et Notre-Dame se met (doucement) en place

À Grenoble, la piétonnisation des secteurs Sainte-Claire et Notre-Dame se met (doucement) en place

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FIL INFO — Annoncée pour le 31 mai, la piétonnisation des secteurs Sainte-Claire et Notre-Dame de Grenoble se met en place de façon progressive. Si les voitures circulent encore le jour J, les policiers municipaux devraient contrôler les véhicules non autorisés dès le lendemain. Avant de commencer à verbaliser « ces prochaines semaines ».

 

 

Comme prévu, la pié­ton­ni­sa­tion des sec­teurs Sainte-Claire et Notre-Dame de Grenoble débute le lundi 31 mai… avec un peu de retard ? Au matin du jour J, les voi­tures cir­culent comme de cou­tume, lon­geant tou­jours la voie du tram. Et si les pan­neaux concer­nant les tra­vaux (consé­quents) en cours dans le quar­tier ne manquent pas, ceux annon­çant la pié­ton­ni­sa­tion ne sont pas légion. Une simple ques­tion de jours, voire d’heures, explique la Ville de Grenoble.

 

La carte de la nouvelle zone piétonne du centre-ville de Grenoble © Ville de Grenoble

La carte de la nou­velle zone pié­tonne du centre-ville de Grenoble © Ville de Grenoble

 

« L’interdiction de cir­cu­ler est maté­ria­li­sée depuis aujourd’hui par des pan­neaux inter­di­sant l’accès à la zone », écrit la muni­ci­pa­lité. Et ensuite ? « Des contrôles de la police muni­ci­pale débu­te­ront demain [mardi 1er juin, ndlr]: une période de sen­si­bi­li­sa­tion sera obser­vée avant ver­ba­li­sa­tion ces pro­chaines semaines ». À noter que, comme sur le reste des zones pié­tonnes, l’ac­cès est auto­risé sous condi­tions pour les rive­rains et commerçants.

 

La suite du calen­drier ? « Dans un second temps, cette pié­to­ni­sa­tion sera com­plé­tée par des dis­po­si­tifs de régu­la­tion des accès et l’enlèvement de l’ancien maté­riel rou­tier », indique encore la muni­ci­pa­lité gre­no­bloise. Panneaux et pote­lets seront ainsi ame­nés à dis­pa­raître. Par la suite, des « tra­vaux d’embellissement » doivent débu­ter. Pas de date pré­cise, mais une simple men­tion : « en fin d’an­née ».

 

 

Le courriel sans effet d’Alain Carignon

 

En ce qui concerne l’in­for­ma­tion, la Ville indique que six agents muni­ci­paux ont par­couru le sec­teur samedi 29 mai, pour ren­con­trer et répondre aux ques­tions des pas­sants et com­mer­çants. Des pan­neaux d’af­fi­chage ont, pour leur part, été déployés à l’en­trée des axes emprun­tés par les voi­tures. La Ville rap­pelle enfin avoir dis­tri­bué des flyers dans le cou­rant du mois de mai pour pré­ve­nir de l’ex­ten­sion de la zone piétonne.

 

À l'entrée de la rue Bayard, un panneau indique l'extension de la piétonnisation et les restrictions d'accès aux automobiles © Florent Mathieu - Place Gre'net

À l’en­trée de la rue Bayard, un pan­neau indique l’ex­ten­sion de la pié­ton­ni­sa­tion et les res­tric­tions d’ac­cès aux auto­mo­biles © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Sans sur­prise, le maire de Grenoble n’aura donc pas été sen­sible à la prose d’Alain Carignon. Le conseiller muni­ci­pal d’op­po­si­tion avait adressé un cour­riel à Éric Piolle le mardi 25 mai, pour lui deman­der « d’attendre un embel­lis­se­ment géné­ral et une orga­ni­sa­tion concer­tée pour mettre en œuvre ce type de mesure ». La crainte affi­chée ? Que la pié­ton­ni­sa­tion pèse sur l’ac­ti­vité des com­merces, en plein allè­gre­ment des res­tric­tions sanitaires.

 

Et le “meilleur ennemi” du maire de Grenoble de conclure en sou­te­nant à son tour la pro­po­si­tion de créer une « zone de ren­contre » sur Sainte-Claire et Notre-Dame, en lieu et place d’une pié­ton­ni­sa­tion. Une idée por­tée par le col­lec­tif Grenoble à coeur, ainsi que par les unions de quar­tier et les unions de com­mer­çants concer­nées. Et que la Ville a plu­sieurs fois écarté, au regard notam­ment du flux de voi­tures sur le secteur.

 

FM

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Mois décolonial: face à la polémique qui perdure, les organisateurs dénoncent des "attaques réactionnaires graves"
Mois décolonial : face à la polémique qui perdure, les organisateurs dénoncent des « attaques réactionnaires graves »

  FOCUS - Les réactions se succèdent au sujet du Mois décolonial de Grenoble. Ceci malgré le désengagement marqué de la Ville de Grenoble, de Lire plus

La place de l’école élémentaire Anthoard à Grenoble. © Florent Mathieu – Place Gre’net
L’UQ Berriat accuse la Ville de Grenoble de refuser d’entendre le point de vue des riverains

  FLASH INFO — Un refus d'entendre le point de vue des habitants? C'est ce dont l'Union de quartier Berriat-Saint-Bruno-Europole accuse la Ville de Grenoble. Lire plus

Le Collectif pour la gratuité des transports en commun interpelle la Métropole de Grenoble
Le Collectif pour la gratuité des transports dénonce à son tour les dividendes versés aux actionnaires de GEG

  FLASH INFO — "Comment va-t-on expliquer aux personnes que via leur facture d'électricité elles subventionnent en fait les transports?". Telle est la question que Lire plus

La Ville et la Métropole de Grenoble reconduisent leur soutien à TéléGrenoble : la petite télé locale percevra plus de 1,2M€ sur trois ans.
La Ville et la Métro de Grenoble renouvellent leur soutien à TéléGrenoble : 1,2 million d’euros sur trois ans

FLASH INFO - La Ville comme la Métropole de Grenoble ont renouvelé leur convention d'objectifs et de moyens passée avec TéléGrenoble. Pour l'année 2021, la Lire plus

Flash Info

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

|

21/06

10h31

|

|

19/06

18h19

|

|

18/06

17h03

|

|

18/06

12h01

|

|

18/06

11h06

|

|

17/06

17h13

|

|

17/06

15h50

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

marche des libertés à Grenoble contre les idées d'extrême droite

A écouter| Environ un millier de personnes à Grenoble pour la « Marche des libertés » et contre les idées d’extrême droite

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin