Le nouveau bâtiment des archives départementales de l'Isère. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Les nouvelles archives départementales de l’Isère, inaugurées à Saint-Martin-d’Hères, ouvriront en juillet

Les nouvelles archives départementales de l’Isère, inaugurées à Saint-Martin-d’Hères, ouvriront en juillet

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

REPORTAGE VIDÉO – Jean-Pierre Barbier, président du département de l’Isère, a inauguré ce 27 mai 2021, le nouveau bâtiment des Archives départementales de Saint-Martin-d’Hères. Une fois le déménagement terminé, cette nouvelle « mémoire du patrimoine écrit » accueillera près de 70 kilomètres linéaires de documents. Quant au public, il lui faudra encore patienter jusqu’à son ouverture prévue début juillet.

 

 

L’œuvre monumentale « La tour des mémoires » de Philippe Cognée. © Joël Kermabon - Place Gre'net

L’œuvre monu­men­tale « La tour des mémoires » de Philippe Cognée. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Un véri­table coffre-fort de la mémoire patri­mo­niale ». C’est ainsi que décrit Hélène Viallet, la direc­trice des archives dépar­te­men­tales de l’Isère, l’im­po­sant bâti­ment qui va accueillir les archives dépar­te­men­tales de l’Isère sur la com­mune de Saint-Martin-d’Hères.

 

Après la der­nière ligne droite scel­lant deux années de tra­vaux, Jean-Pierre Barbier, pré­sident du dépar­te­ment de l’Isère, a inau­guré, en grande pompe, ce 27 mai 2021, la nou­velle « mémoire du patri­moine écrit » isé­rois. Un chan­tier ini­tié en sep­tembre 2018, l’a­gran­dis­se­ment de l’an­cien site de la rue Auguste-Prudhomme s’é­tant révélé impossible.

 

 

Le site des archives départementales ouvrira début juillet 2021

 

Le nou­veau site s’ap­puie sur une archi­tec­ture ambi­tieuse, tech­nique, éco-res­pon­sable et sécu­ri­sée répar­tie sur 14 075 m2.. La sur­face néces­saire aux espaces de trai­te­ment et de conser­va­tion des docu­ments, aux maga­sins, ate­liers et bureaux mais aussi aux confé­rences et expo­si­tions. Sans oublier un audi­to­rium et des salles péda­go­giques pour accueillir col­lé­giens et lycéens.

 

Par contre, le public devra attendre encore un peu, il ne pourra accé­der à ces espaces qu’au début du mois de juillet 2021. En cause ? Le démé­na­ge­ment « très déli­cat » des 39 kilo­mètres de linéaires de l’an­cien site, débuté en jan­vier mais pas encore terminé.

 

 

 

 

« Quand on construit un bâtiment d’archives, il faut prévoir les 25 années à venir »

 

« Cette inau­gu­ra­tion marque l’a­bou­tis­se­ment d’un pro­jet ambi­tieux dont l’ob­jec­tif est […] de conser­ver notre patri­moine écrit en toute sécu­rité et le rendre acces­sible à cha­cun », a déclaré Jean-Pierre Barbier. La livrai­son du bâti­ment est une vraie bouée de sau­ve­tage pour les ser­vices des archives dépar­te­men­tales. « Nous étions com­plè­te­ment satu­rés en espaces de conser­va­tion sur le site du centre-ville. Cela fai­sait plu­sieurs années qu’on ne pou­vait pas accueillir les docu­ments que la légis­la­tion en vigueur nous oblige de prendre », ren­ché­rit Hélène Viallet.

 

Hélène Viallet, directrice des archives départementales. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Hélène Viallet, direc­trice des archives dépar­te­men­tales. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Que conserve-t-on aux archives dépar­te­men­tales ? Essentiellement des docu­ments admi­nis­tra­tifs, le cadastre, les registres nota­riaux, les archives judi­ciaires, des pho­tos ou encore des archives pri­vées inté­res­santes. Soit envi­ron 600 00 docu­ments qu’il faut réfé­ren­cer et sto­cker dans les espaces de conservation.

 

« Ici, nous avons vu grand, explique Hélène Viallet. Quand on construit un bâti­ment d’ar­chives, il faut pré­voir les vingt-cinq années à venir ». Ainsi, 31 autres kilo­mètres linéaires seront-ils dis­po­nibles pour répondre aux futurs besoins d’ar­chi­vage du dépar­te­ment.

 

 

Les archives : de vieux grimoires poussiéreux ? 

 

Pour autant, à l’heure de l’ad­mi­nis­tra­tion élec­tro­nique, pour­quoi a‑t-on encore besoin de construire ce genre de bâti­ment ? « Parce que les docu­ments ne datent pas for­cé­ment des cinq ou six der­nières années », rétorque la direc­trice. Un exemple ? Les registres des notaires. « S’ils sont pas­sés à l’ad­mi­nis­tra­tion élec­tro­nique, on ne prend leurs registres qu’au bout de 75 ans ! », souligne-t-elle.

 

L'un des nombreux espaces de conservation des archives. © Joël Kermabon - Place Grenet

L’un des nom­breux espaces de conser­va­tion des archives. © Joël Kermabon – Place Gre’net

De fait, les archives res­tent assez mécon­nues du grand public, qui ima­gine sou­vent de vieux gri­moires pous­sié­reux empi­lés sur des éta­gères. Ce sur quoi Hélène Viallet s’ins­crit en faux. « Notre métier fait per­pé­tuel­le­ment le lien entre l’an­cien temps, l’ac­tua­lité et le futur », explique-t-elle.

 

« Parce que, dans une jour­née, on peut répondre à des étu­diants en his­toire médié­vale ou pré­pa­rer des docu­ments fraî­che­ment arri­vés. Et aussi pré­pa­rer l’en­trée de fonds d’ar­chives qui inté­res­se­ront les his­to­riens dans le futur », rap­porte Hélène Viallet. « Nous sommes pre­neurs des nou­velles tech­no­lo­gies d’ar­chi­vage élec­tro­nique, tout en res­tant dans toutes les dimen­sions du temps », résume la directrice.

 

Joël Kermabon

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Une cérémonie aux Morts pour la prise de fonctions du nouveau préfet de l'Isère Laurent Prévost
Une cérémonie aux Morts pour la prise de fonctions du nouveau préfet de l’Isère Laurent Prévost

  FOCUS - Prise de fonctions pour le nouveau préfet de l'Isère Laurent Prévost, à l'occasion d'une cérémonie aux Morts organisée à Grenoble, place Paul-Mistral, Lire plus

Un centre de crise pour adolescents annoncé pour 2023 face au musée Hébert à La Tronche
Un « centre de crise pour adolescents » annoncé pour 2023 face au musée Hébert à La Tronche

  FLASH INFO — Un centre de crise pour adolescents face au musée Hébert (La Tronche) à compter de 2023? Tel est le projet porté Lire plus

Unie en Isère, la gauche part en ordre dispersé pour ce premier tour pour tenter de faire barrage au président de la Région Laurent Wauquiez
Premier tour : un test avant 2022, avec une gauche unie pour les départementales en Isère, divisée pour les régionales

FOCUS - Deux élections, deux scrutins et deux stratégies pour tenter de faire échec à la majorité  sortante. Si la gauche part unie, ou presque, Lire plus

Pose de la première pierre du centre de sciences métropolitain
Pont-de-Claix : les travaux de construction du centre de sciences métropolitain ont débuté

  FOCUS - Grenoble-Alpes Métropole a célébré, vendredi 28 mai 2021, la pose de la première pierre du futur centre de sciences sur l’ancien site Lire plus

Flash Info

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

|

21/06

10h31

|

|

19/06

18h19

|

|

18/06

17h03

|

|

18/06

12h01

|

|

18/06

11h06

|

|

17/06

17h13

|

|

17/06

15h50

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

marche des libertés à Grenoble contre les idées d'extrême droite

A écouter| Environ un millier de personnes à Grenoble pour la « Marche des libertés » et contre les idées d’extrême droite

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin