La Ville maintient le cap de la piétonnisation sur Sainte-Claire et Notre-Dame, malgré la proposition de zone de rencontre

La Ville main­tient le cap de la pié­ton­ni­sa­tion sur Sainte-Claire et Notre-Dame, mal­gré la pro­po­si­tion de zone de rencontre

La Ville main­tient le cap de la pié­ton­ni­sa­tion sur Sainte-Claire et Notre-Dame, mal­gré la pro­po­si­tion de zone de rencontre

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS - Alors que la piétonnisation du secteur Sainte-Claire et Notre-Dame de Grenoble est toujours prévue pour le 31 mai, des voix se font de plus en plus entendre pour faire valoir l'idée de créer une zone de rencontre, avec passage possible des voitures en vitesse réduite. La Ville réaffirme de son côté sa volonté de piétonniser et n'entend pas revoir sa copie.

 

 

Une piétonnisation à marche forcée? C'est l'impression qu'ont certains habitants et commerçants des quartiers Sainte-Claire et Notre-Dame de Grenoble, alors que la municipalité a annoncé le passage en tout-piéton du secteur pour le 31 mai. De quoi fortement agacer le collectif Grenoble à cœur, qui continue de défendre sa proposition de zone de rencontre. Une position qu'il n'est pas seul à partager.

 

Olivier Queinnec, Gérald Dulac et Dominique Grand du collectif Grenoble à coeur défendent le concept de zone de rencontre © Florent Mathieu - Place Gre'ne

Olivier Queinnec, Gérald Dulac et Dominique Grand du collectif Grenoble à cœur défendent le concept de zone de rencontre. © Florent Mathieu - Place Gre'net

 

Le mot qui revient le plus dans la bouche des membres du collectif? "Diktat". Et même "un diktat accompagné de précipitation", pour Olivier Queinnec. Qui prédit d'ores et déjà "une jungle urbaine, comme on l'a vu sur Agutte-Sembat pendant plus d'un an". Tandis que Gérald Dulac craint une "mise sous cloche du quartier", avec une piétonnisation privant le secteur de son caractère de lieu d'échange.

 

 

Des questions de sécurité face au passage du tram

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 87 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Sécheresse : la Ville de Grenoble interdit l'accès au parc Guy-Pape. Sécheresse. DR
Canicule et séche­resse : la Ville de Grenoble prend un arrêté d’in­ter­dic­tion d’ac­cès tem­po­raire à la prai­rie Guy Pape

FLASH INFO - Considérant les conditions exceptionnelles de sécheresse et de chaleur susceptibles d'augmenter les risques d'incendie, la Ville de Grenoble a pris un arrêté Lire plus

Grenoble face au phénomène d'ilots de chaleur, entre critiques de l'opposition et perspectives de la municipalité
Voirie et espaces verts : la Ville de Grenoble fait face à l’a­lerte séche­resse de niveau 4

FLASH INFO - Tout comme l'ensemble des localités du sud du département de l'Isère, la Ville de Grenoble est concernée par l'alerte sécheresse de niveau Lire plus

L'édition 2022 du Cabaret Frappé à retouvé le Jardin de Ville de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Le Cabaret frappé a repris ses quar­tiers d’été au cœur du Jardin de ville de Grenoble jus­qu’au 20 juillet 2022

REPORTAGE VIDÉO - C'est parti pour la 23e édition du Cabaret frappé, festival musical grenoblois entièrement gratuit qui se déroule au Jardin de ville. Au Lire plus

Massilia Sound System au festival Cabaret Frappé de Grenoble de 2021 © Muriel Beaudoing
La Ville de Grenoble dévoile sa poli­tique cultu­relle pour la période 2022 – 2026

FOCUS - L'adjointe à la culture Lucille Lheureux a présenté, jeudi 7 juillet, la politique culturelle 2022-2026 de la Ville de Grenoble, adoptée en conseil Lire plus

Le Dal organisait ce vendredi 1er juillet 2022 un rassemblement et un concert de casseroles devant la préfecture, en compagnie des familles occupant l'esplanade de la Caserne de Bonne. © Dal 38
Grenoble : la Ville met la salle Rouge à dis­po­si­tion du Dal et des familles sans abri jus­qu’à la fin de l’été

FOCUS - Après avoir occupé l'esplanade de la Caserne de Bonne durant cinq semaines, puis la Maison des associations depuis ce mardi 12 juillet 2022, Lire plus

Le Dal et les 80 familles occupant l'esplanade de la Caserne de Bonne depuis cinq semaines ont levé le camp, mardi 12 juillet 2022, et occupent désormais la Maison des associations. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Grenoble : le Dal et les 80 familles sans abri ont quitté l’es­pla­nade de la Caserne de Bonne pour la Maison des associations

FOCUS - Le Dal 38 (Droit au logement) et les 80 familles qui occupaient l'esplanade de la Caserne de Bonne depuis le 5 juin 2022 Lire plus

Flash Info

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

|

04/08

17h00

|

|

04/08

12h07

|

|

03/08

15h57

|

|

03/08

13h04

|

Les plus lus

Flash info| Séparatisme et com­mu­nau­ta­risme : le pré­fet de l’Isère demande des expli­ca­tions face aux bur­ki­nis dans une pis­cine de Grenoble

À voir| Fête médié­vale à Saint-Antoine-L’Abbaye : « le chan­tier des bâtis­seurs » de retour les 6 et 7 août 2022

Environnement| « Chasses pré­si­den­tielles » en Isère : le mili­tant Jean-François Noblet condamné pour diffamation

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin