Champiloop va réhabiliter un parking pour installer une champignonnière bio à Saint-Martin-d’Hères

sep article

 

REPORTAGE VIDÉO – L’entreprise d’agriculture urbaine Champiloop va transformer en champignonnière un parking souterrain de 1 000 m2 inutilisé, quartier Renaudie à Saint-Martin-d’Hères. Lauréate de l’appel à projets Quartiers fertiles lancé par l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru), l’entreprise vise une production mensuelle d’une tonne de champignons bio d’ici 2023, dans ce quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV).

 

 

Une cham­pi­gnon­nière bio verra bien­tôt le jour dans un par­king sou­ter­rain désaf­fecté de 1 000 m² à Saint-Martin-d’Hères. À l’o­ri­gine de ce pro­jet, situé au cœur du quar­tier prio­ri­taire Renaudie, Maxime Boniface et Hamid Sailani, cofon­da­teurs de l’en­tre­prise d’a­gri­cul­ture urbaine Champiloop basée à Eybens.

 

Visite du parking souterrain où Champiloop va créer sa champignonnière. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Visite du par­king sou­ter­rain où Champiloop va créer sa cham­pi­gnon­nière. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Champiloop figure ainsi parmi les 48 lau­réats1Le Collectif auto­no­mie ali­men­taire de Grenoble est aussi lau­réat pour son pro­jet de ferme urbaine sur les ter­ri­toires de Grenoble, d’Échirolles et d’Eybens de la deuxième ses­sion de l’ap­pel à pro­jets Quartiers fer­tiles lancé par l’Agence natio­nale pour la réno­va­tion urbaine (Anru) en 2020. Cet appel à pro­jets – doté d’un bud­get de 34 mil­lions d’euros, dont 13 mil­lions d’euros dans le cadre du plan France relance –, vise à encou­ra­ger les ini­tia­tives en matière de déve­lop­pe­ment de cir­cuits courts, de créa­tions d’emplois et d’a­mé­lio­ra­tion de la qua­lité de vie.

 

Du reste, Champiloop n’en est pas à son coup d’es­sai. L’entreprise était en effet déjà lau­réate en 2020 de l’appel à idées Transition ali­men­taire en Dauphiné porté par le fond de dota­tion Societal Angels. « Ça nous a donné confiance et cela fait bien­tôt un an que nous plan­chons sur ce pro­jet au croi­se­ment de l’a­gri­cul­ture urbaine et de l’é­co­no­mie cir­cu­laire », explique Maxime Boniface.

 

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
2720 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.