Le Déclic de Claix et la compagnie Le Festin des idiots proposent du théâtre… sur YouTube !

sep article

 

FLASH INFO – En collaboration avec la compagnie Le Festin des idiots, le Déclic de Claix se réinvente et met en ligne sur YouTube deux vidéos originales, décalées et pleines d’humour. Un projet à destination du public qui vise également à soutenir les artistes.

 

 

Le pro­jet est né sous l’impulsion du maire de Claix, Christophe Revil, et de sa pre­mière adjointe à la Culture, Marie-Noëlle Strecker. L’objectif ? Créer des pro­jets cultu­rels com­pa­tibles avec les contraintes liées à la crise sani­taire et la fer­me­ture des salles de spec­tacle.

 

Dans ce cadre, Charlène Girin et Florent Barret Boisertrand, comé­diens de la com­pa­gnie Le Festin des idiots, ont eu accès à la salle du Déclic pour deux jours de tour­nage en mars. En ont résulté deux vidéos en plan fixe résu­mant avec humour des pièces de théâtre clas­siques : Dom Juan, de Molière, et Médée, de Corneille, conden­sées en moins de quatre minutes trente.

 

 

« On peut faire du théâtre avec des crevettes et des patates »

 

Résumer des pièces incon­tour­nables de façon très conden­sée : le for­mat n’est pas nou­veau pour la com­pa­gnie, qui l’utilise depuis plu­sieurs années lors de ses Apéros-Tragédies. Pour la réa­li­sa­tion de ces vidéos, les comé­diens ont en outre fait le choix de pas­ser par des images et des objets du quo­ti­dien. « Pour l’aspect ludique », com­mente Charlène Girin. « On peut faire du théâtre avec des patates et des cre­vettes. »

 

Le Déclic de Claix propose du théâtre… sur YouTube ! Capture d'écran de la vidéo sur Dom Juan par Le Festin des idiots

Les comé­diens de la com­pa­gnie Le Festin des idiots reprennent la célèbre pièce Dom Juan. © Le Déclic de Claix

Pour la muni­ci­pa­lité, l’objectif est double : « Maintenir le lien avec le public du Déclic », sou­ligne tout d’abord Christophe Revil. Et sou­te­nir les artistes du ter­ri­toire, en par­ti­cu­lier ceux qui étaient cen­sés se pro­duire au Déclic.

 

Le Festin des idiots en fait par­tie. « Cela nous a sem­blé logique de leur accor­der cette fenêtre », explique le maire de Claix.

 

Depuis plu­sieurs mois, le Déclic a pris d’autres ini­tia­tives des­ti­nées à faire vivre la culture. Comme l’accueil en rési­dence d’artistes, ou encore la mise en place de spec­tacles par télé­phone. Un moyen de mon­trer que le théâtre est tou­jours vivant. Et de don­ner envie d’y retour­ner dès que les salles rou­vri­ront !

 

Julie CALLENDRET

 

Réouverture des musées
commentez lire les commentaires
1700 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.