Actualité

Accusations d'islamophobie à Sciences Po Grenoble: l'Inspection générale livre un rapport sans concession

“Islamophobie” pour les uns, “islamo-gau­chisme” pour les autres : Sciences Po Grenoble dans la tourmente

“Islamophobie” pour les uns, “islamo-gau­chisme” pour les autres : Sciences Po Grenoble dans la tourmente

 

DÉCRYPTAGE - Un collage désignant nommément deux professeurs de Sciences Po Grenoble comme "islamophobes" et "fascistes" crée la polémique au niveau national, presque cinq mois après l'assassinat de Samuel Paty. Alors que des enquêtes judiciaires ont été ouvertes, les syndicats étudiants continuent de clouer au pilori les deux professeurs. Tandis qu'un "rassemblement contre l'islamophobie" est annoncé devant les locaux de l'IEP ce mardi 9 mars. Mais qu'en est-il vraiment sur le fond ?

 

 

Débat entre universitaires qui dégénère, attaque de l′"extrême-droite", militants étudiants qui dérapent, ou bien encore manifestation de l"islamo-gauchisme"… La polémique qui fait rage autour de Sciences Po Grenoble et a gagné depuis plusieurs jours la sphère nationale prend des teintes bien différentes selon les sensibilités. Ce presque cinq mois après l'assassinat de Samuel Paty.

 

Un collage sur les murs de Sciences Po Grenoble désignait nommément les deux professeurs, accusés de "fascisme" et d'"islamophobie". DR

Un collage sur les murs de Sciences Po Grenoble désignait nommément les deux professeurs, accusés de "fascisme" et d′"islamophobie". DR

 

Rappel des faits : le jeudi 4 mars 2021, une affiche collée à l'entrée du bâtiment de Sciences Po Grenoble désigne nommément deux professeurs de l'IEP comme "islamophobes". Le message? "Des fascistes dans nos amphis. T[…] et K[…] démission. L'islamophobie tue". Le collage n'est pas le seul: d'autres slogans font pour leur part référence au mouvement SciencesPorcs, en proclamant par exemple "Élite, honte de la nation".

 

 

L'Unef partage les collages... puis se rétracte

 

Autant de messages partagés, photos à l'appui, sur Twitter par l'Unef Grenoble. Qui, à son tour, désigne les professeurs: "Contre les violences de genre & la campagne islamophobe & sécuritaire, les colleureuses [sic] ont dénoncé l'inaction de l'IEPG et les enseignants K. et T. qui surfent sur cette campagne". Précision: l'Unef n'est pas présent à l'IEP de Grenoble, mais l'Union syndicale, syndicat majoritaire à l'institut, est issu d'une fusion avec le syndicat de gauche.

 

Le post de l'Unef sur Twitter a été supprimé et remplacé... deux jours après sa publication et le début de la polémique © Unef Grenoble

Le post de l'Unef sur Twitter a été supprimé et remplacé... deux jours après sa publication et le début de la polémique © Unef Grenoble

Deux jours plus tard, l'Unef supprime son post. Et le remplace par un nouveau, au ton se voulant plus prudent: "Nous relayons des collages dénonçant violences de genre, islamophobie et inaction de Sciences Po", indique le syndicat. Le collage désignant les deux professeurs est également retiré des photographies proposées. "Nous avons entendu l’émoi suscité chez eux", écrit le syndicat dans un communiqué. Un mea culpa en bonne et due forme ? Pas vraiment…

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 78 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Rassemblement contre la tansphobie, le dimanche 26 mai 2024 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : plus de 150 per­sonnes ont par­ti­cipé à un ras­sem­ble­ment contre la transphobie

FOCUS - À l'appel du mouvement Contre offensive trans 38 et d'autres associations et collectifs, près de 150 personnes se sont rassemblées rue Félix-Poulat, dimanche Lire plus

Jeudi 23 mai 2024, des représentants de la Métropole et de la Ville de Grenoble visitaient les locaux de l'association Ça déménage. © Joël Kermabon - Place Gre'net
L’association gre­no­bloise Ça démé­nage qui aide les vic­times de vio­lences à quit­ter leur conjoint s’ins­talle à Sassenage

FOCUS - Aider les femmes victimes de violences conjugales à partir de chez elles et leur fournir au maximum ce dont elles ont besoin pour Lire plus

Après restauration, la chapelle Saint-Paul-de-Beauvert à Grenoble rouvre ses portes aux fidèles
Après res­tau­ra­tion, la cha­pelle Saint-Paul-de-Beauvert à Grenoble a rou­vert ses portes aux fidèles

FLASH INFO - La chapelle Saint-Paul-de-Beauvert, avenue Léon-Blum à Grenoble, a rouvert ses portes le samedi 18 mai 2024, après des travaux de restauration menés Lire plus

De gauche à droite : Rida Ghalloudi (Sages), Mathieu Tovenatti (Ogic), Savinien De Pizzol, (agence Dumétier), Isabelle Peters, première adjointe de la Ville de Grenoble et Margot Belair, déléguée à l'Urbanisme lors de la présentation du projet de réhabilitation des Volets Verts de l'Abbaye. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réhabilitation de la cité des Volets verts : « Nous nous bat­trons jusqu’au bout contre ce projet ! »

REPORTAGE - La Ville de Grenoble organisait, mercredi 22 mai 2024, une réunion publique d'information sur la réhabilitation de la cité des Volets verts dans Lire plus

Le comité local Attac 38 donne le coup d'envoi à une nouvelle campagne appelant à taxer les plus riches
Le comité local Attac 38 lance une nou­velle cam­pagne appe­lant à taxer les plus riches

FLASH INFO - Des militants du comité local Attac 38 se sont donné rendez-vous devant l'hôtel des impôts de Grenoble, avenue Rhin-et-Danube, jeudi 23 mai Lire plus

Européennes: la liste Écologie positive et Territoires a fait escale à Grenoble, sur les terres d'Éric Piolle
Européennes : les repré­sen­tants de la liste Écologie posi­tive et ter­ri­toires, en cam­pagne à Grenoble, taclent Éric Piolle

FOCUS - Éric Lafond, porte-parole national de la liste candidate aux élections européennes 2024 Écologie positive et territoires, et son candidat isérois Bernard Zamora ont Lire plus

Flash Info

|

27/05

19h07

|

|

26/05

21h42

|

|

24/05

18h53

|

|

24/05

15h25

|

|

24/05

11h13

|

|

21/05

17h41

|

|

21/05

11h27

|

|

18/05

19h42

|

|

18/05

14h37

|

|

17/05

17h50

|

Les plus lus

Environnement| Après les parcs Marliave et Flaubert de Grenoble, la Maison des Collines accueille un refuge LPO

Société| Un second Chatipi, refuge pour chats errants, pro­chai­ne­ment ins­tallé rue Anatole-France à Grenoble

Culture| Plusieurs pro­po­si­tions de sor­ties et d’a­ni­ma­tions en Isère à l’oc­ca­sion de la Fête de la nature

Agenda

Je partage !