Éric Piolle soutient l’appel régional des écologistes à rouvrir les lieux culturels

sep article



 

FLASH INFO – Les écologistes d’Auvergne-Rhône-Alpes (Aura), parmi lesquels le maire de Grenoble Éric Piolle, demandent au gouvernement une réouverture progressive des lieux culturels. Et affichent leur soutien aux acteurs du secteur.

 

« Nous n’avons tou­jours pas accepté d’être privé·es du sen­sible, de l’imaginaire, de la poé­sie et de l’émotion ». C’est ce qu’af­firment les éco­lo­gistes de la Région Auvergne-Rhône-Alpes dans un com­mu­ni­qué en date du 19 février. Alors que ciné­mas, théâtres ou musées sont fer­més depuis des mois, ils appellent à la réou­ver­ture de cer­tains lieux cultu­rels, jugeant ces der­niers « essen­tiels à nos vies » dans cette période anxio­gène.

 

Tract de campagne pour les écologistes de la région Aura menés par Fabienne Grébert. © Sarah Krokovitch - Place Gre'net

Tract de cam­pagne pour les éco­lo­gistes de la région Aura menés par Fabienne Grébert. © Sarah Krokovitch – Place Gre’net

Les maires de Grenoble (Éric Piolle), de Lyon (Grégory Doucet), d’Annecy (François Astorg) et Bruno Bernard, pré­sident de la Métropole de Lyon, sou­tiennent cet appel porté par Fabienne Grébert, tête de liste aux élec­tions régio­nales pour les éco­lo­gistes.

 

Assurant que leur démarche figure « dans la conti­nuité des nom­breuses pro­po­si­tions qu’ils ont faites en res­pon­sa­bi­lité depuis des mois », tous saluent par ailleurs les efforts menés par les tra­vailleurs cultu­rels qui œuvrent, depuis le prin­temps der­nier, au res­pect scru­pu­leux des pro­to­coles sani­taires.

 

 

Un devoir de « solidarité » avec les professionnels de la culture

 

Les éco­lo­gistes sou­lignent la néces­sité en temps de crise à la fois sani­taire, sociale et éco­no­mique, de reprendre les acti­vi­tés artis­tiques et cultu­relles. Fabienne Grébert appelle ainsi à « construire de nou­veaux ima­gi­naires, de nou­velles uto­pies, pour construire les alter­na­tives de demain ». Mais aussi à sou­te­nir les emplois et l’économie de ces sec­teurs, qui fonc­tionnent à bas régime depuis des mois. Et la can­di­date de rap­pe­ler au gou­ver­ne­ment son devoir de « soli­da­rité » avec les pro­fes­sion­nels de la culture, notam­ment via un sou­tien finan­cier.

 

La for­ma­tion éco­lo­giste affirme pour sa part que la culture figure au cœur de son pro­gramme régio­nal comme muni­ci­pal, dans un pro­jet « plus rési­liant et plus soli­daire ».

 

SK

 

Réduire ses déchets
commentez lire les commentaires
1273 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. sep article
  2. La « culture » cas­sée à Grenoble et pri­va­ti­sée pour les soixante-hui­tards et autres beat­nik attar­dés et sur le tard ? 🤔

    sep article
  3. sep article