Le monde de la montagne et ses stations ne décolèrent pas face aux décisions gouvernementales

sep article



 

FOCUS – Le monde de la montagne semble en ébullition après la décision de ne pas autoriser l’ouverture des remontées mécaniques. Tandis que des stations de sports d’hiver iséroises organisent des rassemblements, les collectivités annoncent soutenir le mouvement en saisissant le Conseil d’État. Une voix discordante ? Celle d’Éric Piolle, qui veut « prendre de la hauteur » en estimant sur BFM que la montagne n’est « pas un sujet majeur ».

 

 

Remonté, le monde de la mon­tagne ? L’annonce du Premier ministre Jean Castex d’au­to­ri­ser l’ou­ver­ture des sta­tions de sports d’hi­ver mais d’in­ter­dire celle des remon­tées méca­niques conti­nue de faire polé­mique. Lundi 30 novembre, la sta­tion des 2 Alpes était la pre­mière à appe­ler à la mobi­li­sa­tion, avec un ras­sem­ble­ment devant l’une de ses entrées. Le mot d’ordre ? « Ne rien lâcher », répète a l’envi la sta­tion.

 

La station de l''Alpe d'Huez livre une “photo de famille” et appelle au soutien sur les réseaux sociaux © L'Alpe d'Huez

La sta­tion de l’Alpe d’Huez livre une “photo de famille” et appelle au sou­tien sur les réseaux sociaux © L’Alpe d’Huez

 

Elle n’é­tait tou­te­fois pas la seule à se mobi­li­ser. Ainsi, le même jour, l’Alpe d’Huez publiait sur les réseaux sociaux une “pho­to­gra­phie de famille”, prise « dans le res­pect des gestes bar­rières, avec port du masque obli­ga­toire pour tout le monde ». « Nous deman­dons au gou­ver­ne­ment de reprendre rai­son et d’écouter les pro­fes­sion­nels de la mon­tagne », écri­vait la sta­tion. En appe­lant les inter­nautes à par­ta­ger le mes­sage sur leurs propres comptes.

 

 

Les stations se mobilisent contre les décisions gouvernementales

 

Les ras­sem­ble­ments ne fai­blissent pas. Les 2 Alpes en ont ainsi remis une couche, cette fois à Bourg-d’Oisans le mer­credi 2 décembre. Avec l’im­pli­ca­tion des ter­ri­toires. « Habitants, sai­son­niers, com­mer­çants, moni­teurs, et tous les acteurs des sta­tions des val­lées de l’Oisans étaient pré­sents pour un grand ras­sem­ble­ment piloté par la Communauté de com­munes de l’Oisans », relate sur les réseaux sociaux la com­mune des 2 Alpes.

 

Rassemblement à Bourg d'Oisans mercredi 2 décembre © Luka Leroy - Office de tourisme des 2 Alpes

Rassemblement à Bourg-d’Oisans mer­credi 2 décembre 2020. © Luka Leroy – Office de tou­risme des 2 Alpes

 

Effet boule de neige ? La sta­tion de Chamrousse orga­nise à son tour un ras­sem­ble­ment le jeudi 3 décembre, « avec les acteurs éco­no­miques, la régie des remon­tées méca­niques, la mai­rie, l’ESF et l’of­fice de tou­risme ». Un mou­ve­ment qui s’ins­crit dans un élan natio­nal, puisque c’est l’en­semble des sta­tions qui sont appe­lées à se mani­fes­ter. Si la reven­di­ca­tion est com­mune, les com­mu­ni­ca­tions se font en ordre dis­persé, concur­rence oblige. Et cer­taines sta­tions pré­fèrent, pour la plu­part, mettre en valeur la neige qui vient de blan­chir leurs pistes.

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
1522 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Ping : Décembre Politique

  2. Pour E. PPPiolle, maire absent de Grenoble, le ski n’est « pas un sujet majeur » parce qu’il « ne concerne que 6% de la popu­la­tion ».
    Avec 0,2% de la popu­la­tion, on com­prend pour­quoi on constate chaque jour que Grenoble n’a plus d’importance pour lui.

    sep article