Quatre entreprises iséroises lauréates de l’appel à projets “Résilience” du plan France Relance

sep article



 

FLASH INFO – Quatre entreprises iséroises figurent parmi les 31 lauréats de l’appel à projets “Résilience” lancé par le ministère de l’Économie et des Finances. Un appel qui s’inscrit dans le cadre du plan France Relance. Avec pour objectif de soutenir « l’investissement dans des secteurs stratégiques pour la résilience de l’économie française ».

 

Les entre­prises rete­nues ? D’abord, la TPE Aledia, récem­ment mise en valeur éga­le­ment par le pré­sident de la Région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez. L’entreprise spé­cia­li­sée dans les solu­tions de micro-affi­chage « vise la créa­tion d’une usine de 450 per­sonnes » sur un site de Champagnier. Et béné­fi­ciera d’une pre­mière sub­ven­tion de 44 mil­lions, « pour sou­te­nir le pre­mier jalon de déve­lop­pe­ment indus­triel ».

 

Basée sur Paris, Caen et Grenoble, la PME Scalinx compte aussi parmi les lau­réates. Son acti­vité ? Le déve­lop­pe­ment de com­po­sants élec­tro­niques des­ti­nés à réduire la consom­ma­tion d’éner­gie dans les infra­struc­tures de com­mu­ni­ca­tion. De quoi offrir à la France et l’Europe une « brique tech­no­lo­gique » qui n’existe actuel­le­ment qu’aux États-Unis, sou­ligne le minis­tère de l’Économie. Avec en prime la créa­tions de 17 emplois directs.

 

Aledia et sa solution de micro-affichage par LED. L'entreprise est lauréate de l'appel à projet Résilience, pour le soutien de l'implantation d'un site industriel. © Aledia

Aledia et sa solu­tion de micro-affi­chage par LED. L’entreprise est lau­réate de l’ap­pel à pro­jet Résilience, pour le sou­tien de l’im­plan­ta­tion d’un site indus­triel. © Aledia

 

L’industrie phar­ma­ceu­tique est éga­le­ment à l’hon­neur avec le groupe Seqens, qui compte cinq sites en France dont un sur Bourgoin-Jallieu. « L’entreprise inves­tit dans la syn­thèse phar­ma­ceu­tique chi­mique pour sécu­ri­ser la chaîne logis­tique de prin­cipes actifs entrant dans la fabri­ca­tion de médi­ca­ments des­ti­nés à la prise en charge de patients atteints du Covid », décrit la pré­fec­ture de l’Isère. Un pro­jet qui repré­sente plus de 65 mil­lions d’in­ves­tis­se­ment.

 

La der­nière entre­prise lau­réate en Isère est en réa­lité… une filiale de Seqens. En l’oc­cur­rence, Novapex, sur la pla­te­forme Roussillon. Une entre­prise qui « consti­tue la seule unité fran­çaise de pro­duc­tion de phé­nol et d’acétone ». Et porte le pro­jet de « construire une nou­velle unité à haute
per­for­mance envi­ron­ne­men­tale d’alcool iso­pro­py­lique ». Un sol­vant uti­lisé dans l’in­dus­trie phar­ma­ceu­tique, ainsi que dans les pro­duits d’hy­giène et les dés­in­fec­tants.

 

commentez lire les commentaires
1240 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.