A Grenoble et Echirolles, les soirées sont rythmées par les tirs de mortier d'artifice. Pour les forces de police, la réponse est inadaptée.

Les tirs de mortiers d’artifice et autres pétards et fumigènes interdits en Isère

Les tirs de mortiers d’artifice et autres pétards et fumigènes interdits en Isère

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FLASH INFO – Le préfet de l’Isère interdit la vente, la détention et l’usage sur la voie publique des fumigènes, pétards et autres feux d’artifice, simple ou sous forme de mortiers.

 

Manifestation contre la loi travail El Khomri à Grenoble, 31 mars 2016. © Yuliya Ruzhechka - www.placegrenet.fr

Les forces de l’ordre devant un rideau de gaz lacry­mo­gène (photo d’illus­tra­tion).  © Yuliya Ruzhechka – www​.pla​ce​gre​net​.fr

Depuis plu­sieurs jours, les tirs de mor­tiers d’ar­ti­fice émaillent les soi­rées et les nuits dans l’ag­glo­mé­ra­tion grenobloise.

 

Le 7, puis le 13 octobre, des tirs avaient été enten­dus à Grenoble et Echirolles. Rebelote le 19 octobre à (tou­jours) Grenoble et Echirolles où un poli­cier était légè­re­ment tou­ché au bras. Puis le 20 octobre à Grenoble. Ainsi que le 21 octobre, tou­jours sur ces deux communes.

 

« Afin de pré­ve­nir de tels actes, qui portent gra­ve­ment atteinte à la sécu­rité des per­sonnes et des biens », sou­ligne la pré­fec­ture dans un com­mu­ni­qué, les tirs de mor­tier d’ar­ti­fice, et autres fumi­gènes et pétards, n’ont plus droit de cité. Et ce jusqu’au 30 novembre.

 

 

Des dispositifs pyrotechniques détournés de leur usage initial

 

Les mor­tiers d’artifice sont des dis­po­si­tifs géné­ra­le­ment uti­li­sés par les pro­fes­sion­nels des feux d’artifice. Mais ils sont depuis plu­sieurs mois de plus en plus détour­nés de leur usage ini­tial pour être uti­li­sés contre les forces de l’ordre.

 

Le ministre de l’Intérieur Gérard Darmanin a annoncé vou­loir les inter­dire, les consi­dé­rant comme des armes par des­ti­na­tion. Il n’est pas le pre­mier. En 2019, Christophe Castaner avait fait sem­blable déclaration.

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Contrôle de police quartier de l'Alma à Grenoble © Patricia Cerinsek
À Grenoble, sur fond de trafic de drogue, la spirale des violences urbaines essaime dans toute la ville

ENQUÊTE 1|3 - À Grenoble, le trafic de drogue n'est plus l'apanage des quartiers sensibles. Il a aujourd'hui essaimé dans tous les recoins de la Lire plus

A Grenoble et Echirolles, les soirées sont rythmées par les tirs de mortier d'artifice. Pour les forces de police, la réponse est inadaptée.
Grenoble et Échirolles : les forces de l’ordre à bout face aux tirs de mortiers d’artifice

  FOCUS - À Grenoble et Échirolles, les soirées sont depuis plusieurs semaines émaillées de tirs de mortiers d'artifice et autres jets de projectiles visant Lire plus

Nouvelle soirée émaillée de tirs de mortier d'artifice à Grenoble. Un fourgon de police a été pris pour cible.
Nouvelle soirée émaillée de tirs de mortier d’artifice à Grenoble et Echirolles

  FLASH INFO - Nouvelle soirée de tirs de mortier d'artifice à Grenoble. Après les incidents survenus le 19 octobre, la nuit du 21 octobre Lire plus

Nouvelle soirée émaillée de tirs de mortier d'artifice à Grenoble. Un fourgon de police a été pris pour cible.
Coups de feu dans le quartier de l’Abbaye à Grenoble après le vol d’un scooter

FLASH INFO - Une enquête a été ouverte pour vol et violences avec armes et confiée aux policiers de la Sûreté départementale après des coups Lire plus

Un surveillant et un détenu de la prison de Varces en Isère ont été mis en examen pour trafic de stupéfiants.
Tirs de fusil d’assaut à la prison de Varces : les véhicules de la direction visés

FLASH INFO - La prison de Varces en Isère a été visée dans la nuit du 6 au 7 juillet par des tirs d'arme automatique Lire plus

Le nombre de loups pouvant être abattus passe du simple au double. Cent loups vont pouvoir être abattus en France. Quatre ont déjà été tués en Isère en 2019
Jusqu’à cent loups pourront être abattus : la France passe du simple au double malgré les mises en garde

EN BREF - Le nombre de loups pouvant être abattus passe du simple au double. Le relèvement des plafonds va permettre d'éliminer jusqu'à cent loups Lire plus

Flash Info

|

03/12

12h21

|

|

03/12

10h25

|

|

03/12

9h49

|

|

02/12

22h42

|

|

02/12

18h18

|

|

02/12

11h21

|

|

02/12

8h30

|

|

01/12

14h28

|

|

01/12

11h39

|

|

30/11

19h38

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin