Jardins de la Buisserate à Saint-Martin-Le-Vinoux : le conseil des épouvantails contre le conseil municipal

sep article



 

FOCUS – Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées devant la mairie de Saint-Martin-le-Vinoux, lundi 12 octobre, pour protester contre le projet immobilier à l’emplacement des jardins de la Buisserate. Des épouvantails ont été érigés à l’entrée du conseil municipal. Depuis quelques semaines, la tension monte entre la municipalité et les défenseurs des jardins.

 

 

Avant le début du conseil municipal, des affiches et des épouvantails ont fait leur apparition devant la mairie. © Tim Buisson – Place Gre’net

Avant le début du conseil muni­ci­pal, des affiches et des épou­van­tails ont fait leur appa­ri­tion devant la mai­rie. © Tim Buisson – Place Gre’net

« Du béton : non, non, non ! Des kiwis : oui, oui, oui ! » Dans les hauts-par­leurs en face de la mai­rie, les slo­gans s’en­chaînent. Des ban­de­roles flottent au vent, accro­chées sur les grilles des esca­liers. La fan­fare résonne sur la pla­cette. La cin­quan­taine de per­sonnes reprend en cœur les paroles de chan­sons figu­rant sur des feuilles volantes. Tous s’op­posent depuis des semaines au pro­jet immo­bi­lier porté par Cogedim sur les jar­dins de la Buisserate.

 

« On est là pour rap­pe­ler que c’est la mai­rie qui a la main sur le deve­nir des jar­dins. Pour le rap­pe­ler aux citoyens et aux élus », insiste Maude du col­lec­tif Avenir des terres. Une arti­fi­cia­li­sa­tion des terres qui ne passe pas.

 

 

Des épouvantails pour protéger les jardins de la Buisserate

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

MC2 - A la Vie
commentez lire les commentaires
1225 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Il y a bien pire juste à côté. Le maire aux abon­nés absents de Grenoble a prévu l’a­bat­tage de tous les pla­tanes de la petite espla­nade pour construire des tours en béton à la place. Mais là les asso­cia­tions EELvercolo laissent faire.

    sep article