Victorine Dartois serait morte par noyade « avec intervention d’un tiers », selon le Parquet de Grenoble

sep article



 

FLASH INFO – Depuis plusieurs jours, le visage de Victorine Dartois apparaît sur les tous les médias nationaux. Le corps de la jeune iséroise de 18 ans a été retrouvé dans un ruisseau de Villefontaine, deux jours après le signalement de sa disparition. En charge de l’affaire, le parquet de Grenoble a livré mercredi 30 septembre les premières conclusions de l’autopsie.

 

Selon le rap­port, l’exa­men du corps de la jeune femme évo­que­rait une mort par noyade « avec inter­ven­tion d’un tiers ». Et ceci en rai­son « de mul­tiples ecchy­moses internes » iden­ti­fiées sur la dépouille. Le par­quet pré­cise en revanche qu’au­cune trace de vio­lence sexuelle n’a été consta­tée. Ce qui ne suf­fit pas, ajoute-t-il, pour écar­ter cette hypo­thèse à ce stade de l’en­quête.

 

Victorine Dartois © Facebook

Victorine Dartois © Facebook

C’est le samedi 26 sep­tembre au soir que l’a­lerte de la dis­pa­ri­tion a été don­née. Alors que Victorine avait signalé être en route pour ren­trer à son domi­cile, tout en pré­ci­sant qu’elle n’au­rait bien­tôt plus de bat­te­rie sur son télé­phone. Suite à sa dis­pa­ri­tion, une bat­tue avait été orga­ni­sée, mais ce sont fina­le­ment les gen­darmes et leur équipe cyno­phile qui ont retrouvé sa dépouille, immergé dans une zone dif­fi­cile d’ac­cès.

 

L’affaire est à ce stade cou­verte par nombre de médias, comme en témoignent les nom­breuses sol­li­ci­ta­tions auprès du pro­cu­reur de la République de Grenoble. Elle sus­cite éga­le­ment une forte émo­tion sur les réseaux sociaux, entre mes­sages de condo­léances… et appels au réta­blis­se­ment de la peine de mort.

 

Tandis qu’un groupe Facebook dédié à “la recherche de la vérité sur les cir­cons­tances de la mort de Victorine Dartois » compte déjà près de 2000 ins­crits, moins de 24 heures après sa créa­tion.

 

MC2 - A la Vie
commentez lire les commentaires
2448 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.