Pic d’ozone : procédure d’information-recommandation sur le bassin grenoblois et Nord-Isère

sep article



 

FLASH INFO – Outre l’ac­ti­va­tion du niveau 3 « alerte cani­cule », la Préfecture de l’Isère active à comp­ter du mer­credi 29 juillet la pro­cé­dure d’in­for­ma­tion-recom­man­da­tion pour un pic de pol­lu­tion à l’o­zone sur le bas­sin gre­no­blois et le bas­sin lyonnais/Nord-Isère.

 

« Afin de pro­té­ger la popu­la­tion des effets du pic de pol­lu­tion et de réduire les sources d’émissions pol­luantes, le pré­fet de l’Isère for­mule un ensemble de recom­man­da­tions, à l’attention de l’ensemble de la popu­la­tion et plus spé­ci­fi­que­ment aux usa­gers de la route, aux col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales et auto­ri­tés orga­ni­sa­trices des trans­ports, aux agri­cul­teurs, et aux indus­triels », indiquent ainsi les ser­vices de l’État.

 

Les recom­man­da­tions à l’in­ten­tion des per­sonnes sen­sibles et vul­né­rables :

 

• Éloignez-vous des grands axes rou­tiers aux périodes de pointes.
• Éloignez vos enfants de la pol­lu­tion auto­mo­bile.
• Limitez les sor­ties durant l’après-midi (13h-20h).
• Limitez les acti­vi­tés phy­siques et spor­tives intenses (dont les com­pé­ti­tions) en plein air, celles à l’intérieur peuvent être main­te­nues.
• En cas de symp­tômes ou d’inquiétudes, pre­nez conseil auprès de votre phar­ma­cien ou de votre méde­cin.

 

Les axes routiers sont à éviter par période de pollution à l'ozone © Léa Raymond - Place Gre'net

Les axes rou­tiers sont à évi­ter par période de pol­lu­tion à l’o­zone © Léa Raymond – Place Gre’net

 

Les recom­man­da­tions concer­nant la cir­cu­la­tion :

 

• Abaisser sa vitesse de 20km/h sur les axes supé­rieurs à 90km/h.
• Abaisser sa vitesse à 70 km/h sur les voies pour les­quelles la vitesse maxi­male auto­ri­sée est de 80 km/h.
• Utiliser les modes de trans­port per­met­tant de limi­ter le plus pos­sible les émis­sions de pol­luants : vélo, trans­ports en com­mun, covoi­tu­rage, etc.
• S’abstenir de cir­cu­ler avec un véhi­cule de norme infé­rieure ou égale à EURO 3 et/ou dont la date d’immatriculation est anté­rieure au 1er jan­vier 2006.

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2839 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. La pol­lu­tion à l’o­zone mesu­rée par les sta­tions urbaines de l’ag­glo­mé­ra­tion et de Voiron et les sta­tions péri­ur­baines (Sud gre­no­blois et Grésivaudan), mer­credi et jeudi, sont plus faibles que le niveau d’in­for­ma­tion.
    La réduc­tion de vitesse à 70 km/h au lieu de 90 sur les voies auto­rou­tières risque d’aug­men­ter les bou­chons et la pol­lu­tion aux par­ti­cules fines, de loin la plus dan­ge­reuse, tout comme le font les nom­breux bou­chons cau­sés par les pistes cyclables à Grenoble.

    Source : article Pollution à l’o­zone sur le bas­sin gre­no­blois et le Nord-Isère | Place Gre’net – Place Gre’net

    sep article