Recensement, tests et isolement : la stratégie contre le Covid-19 se précise en Isère

sep article



 

EN BREF – La Caisse primaire d’assurance maladie de l’Isère et le CHU de Grenoble déploient leurs stratégies de lutte contre le Covid-19 sur l’agglomération grenobloise, à grand renfort d’anglicismes : « contact tracing » pour le premier, « drive test » pour le second. Objectif ? Généraliser les tests pour les personnes ayant été en contact avec des malades et inciter à la distanciation physique des profils à risque.

 

 

Branle-bas de com­bat contre le Covid-19 ? La Caisse pri­maire d’as­su­rance mala­die (CPAM) de l’Isère et le CHU Grenoble-Alpes viennent cha­cun de mettre en place une stra­té­gie de décon­fi­ne­ment face au coro­na­vi­rus. Le dis­po­si­tif de “contact tra­cing”, lancé par la CPAM la semaine du 11 mai, s’ap­puie en prio­rité sur les méde­cins géné­ra­listes, les éta­blis­se­ments de soins, l’Assurance-mala­die et l’Agence régio­nale de santé (ARS).

 

Les établissements de santé et les médecins généralistes sont aux premières lignes du dispositif de Contact Tracing © Florent Mathieu - Place Gre'net

Les éta­blis­se­ments de santé et les méde­cins géné­ra­listes sont aux pre­mières lignes du dis­po­si­tif de “contact tra­cing”. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Le prin­cipe ? « Recenser sys­té­ma­ti­que­ment les malades détec­tés posi­tifs au Covid-19, tes­ter et mettre à l’isolement, pen­dant 14 jours, toutes les per­sonnes ayant été en contact rap­pro­ché avec les malades. » Ceci afin de cas­ser toute chaîne de conta­mi­na­tion, la période maxi­male d’in­cu­ba­tion de la mala­die étant éta­blie à deux semaines.

 

 

Du médecin généraliste à l’ARS

 

En Isère, pas moins de 120 col­la­bo­ra­teurs de la CPAM sont mobi­li­sés pour faire fonc­tion­ner le dis­po­si­tif, qui com­prend trois niveaux de prises en charge. En pre­mier lieu, méde­cins géné­ra­listes et éta­blis­se­ments de soin recensent, pour chaque patient atteint du Covid-19, l’en­semble des per­sonnes avec qui il a été en contact rap­pro­ché. Ceci via une appli­ca­tion dédiée, bap­ti­sée Contactcovid. « La décla­ra­tion par les méde­cins des patients tes­tés posi­tifs au Covid est une obli­ga­tion, qui ne requiert pas le consen­te­ment du patient », pré­vient la CPAM.

 

Tests Coronavirus © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net

Tests Coronavirus © Anissa Duport-Levanti – Place Gre’net

 

Par la suite, les col­la­bo­ra­teurs de l’Assurance mala­die « prennent le relais dans les 4 heures sui­vant la sai­sie […] pour iden­ti­fier sous 24 heures l’ensemble des cas contacts, au-delà du cercle fami­lial, et les appe­ler ». Après avoir été infor­mées de la situa­tion, les per­sonnes sont invi­tées à se rendre dans un labo­ra­toire d’a­na­lyses médi­cales pour se faire tes­ter, et inci­tées à s’i­so­ler durant 14 jours.

 

Dernière étape ? « Les agences régio­nales de santé auront pour mis­sion d’analyser en temps réel ces don­nées en troi­sième niveau, et ainsi s’assurer qu’aucun nou­veau foyer de conta­mi­na­tion n’apparaît », explique la CPAM. Qui indique comp­ter « sur la mobi­li­sa­tion de l’ensemble de la com­mu­nauté médi­cale et des acteurs impli­qués », autant que sur la contri­bu­tion de chaque citoyen face à un « enjeu majeur de santé publique ».

 

 

Des « drive-tests » pour dépister le Covid-19 à Grenoble et Sassenage

 

Depuis le 12 mai, le CHU Grenoble-Alpes pro­pose de son côté un ser­vice de tests de dépis­tage sur le par­king de l’Hôpital Michallon : un « drive test ». Et, contrai­re­ment à ce que cet angli­cisme pour­rait lais­ser pen­ser, le site de pré­lè­ve­ment est acces­sible aux auto­mo­bi­listes mais aussi aux pié­tons et aux cyclistes.

 

Un drive-test a été mis en place sur Sassenage. DR

Un drive-test a été mis en place sur Sassenage. DR

Ce dis­po­si­tif per­met notam­ment de mul­ti­plier les cré­neaux. « Des ren­dez-vous sont pla­ni­fiés toutes les 10 minutes pour les voi­tures et toutes les 15 minutes pour les pié­tons », indique ainsi le CHU. Avec, à la clef, des résul­tats acces­sibles au bout de vingt-quatre heures par voie élec­tro­nique. D’une capa­cité actuelle de 100 tests par jour, le CHU table sur 600 à 700 tests quo­ti­diens à terme.

 

Pour faci­li­ter les tests au Covid dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise, un deuxième « drive test » vient de se mettre en place lundi 18 mai dans le Centre Covid-19 de Sassenage (espace asso­cia­tif Saint-Exupéry, place de la Libération). Plus modeste, il assure pour l’heure une dizaine de tests chaque jour.

 

Florent Mathieu

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2618 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.