Masques DESS © Valsem

Des masques en tissu tech­nique déve­lop­pés au Sappey-en-Chartreuse jouent la carte de l’humour

Des masques en tissu tech­nique déve­lop­pés au Sappey-en-Chartreuse jouent la carte de l’humour

FOCUS — La société Valsem pro­pose des masques bar­rières lavables entiè­re­ment conçus au Sappey-en-Chartreuse, siège de The Menlo Group qui la détient. Particularité : il existe une gamme blanche et neutre de ces masques DessTM, mais d’autres portent des motifs impri­més net­te­ment plus fantaisistes.

Masques DESS © Valsem

Masques DessTM © Valsem

S’ils se font encore attendre dans les com­merces et phar­ma­cies, les masques de pro­tec­tion contre le Covid-19 ne manquent pas de sus­ci­ter des voca­tions. Après la recon­ver­sion de plu­sieurs entre­prises régio­nales et la mise au point d’un masque à filtre par le col­lec­tif Voc-Cov, la société Valsem spé­cia­li­sée dans la fabri­ca­tion d’emballages en matières plas­tiques a elle aussi conçu son propre masque, bap­tisé DessTM, depuis Le-Sappey-en-Chartreuse. En pro­po­sant une gamme neutre… et une autre net­te­ment plus décalée.

Si Valsem est basée dans l’Oise, elle est en effet une filiale de The Menlo Group éta­bli au Sappey. Et c’est dans la petite com­mune isé­roise que le Dr Jean-François Daviet, son pré­sident, a choisi de pas­ser sa période de confi­ne­ment. Non en Californie, où le phy­si­cien réside depuis 1996. Menlo fait d’ailleurs réfé­rence à Menlo Park, une com­mune située au cœur de la Silicon Valley.

Des masques bar­rières lavables et réutilisables

Les masques DessTM de Valsem ? Des masques bar­rières, à savoir à usage non sani­taire. Réalisés en tissu tech­nique et se por­tant avec un filtre lavable, ils épousent la forme du visage et se nouent der­rière le cou. Mais sur­tout, le pro­duit « testé posi­ti­ve­ment par l’Apave* et la DGA / IFTH** » affiche un haut niveau de fil­tra­tion pour les par­ti­cules ≤ 3 μm et une excel­lente respirabilité.

Le masque DESS et sa pastille filtrante © Valsem

Le masque DessTM et sa pas­tille fil­trante © Valsem

Des masques « déve­lop­pés et mis au point en un temps record », se vante la société dont ce n’é­tait pas le cœur de métier et qui a dû se recon­ver­tir tech­ni­que­ment pour l’oc­ca­sion. Ses axes stra­té­giques étaient alors com­plè­te­ment à « contre-cou­rant ». « Alors que tout le monde s’a­gi­tait pour ache­ter des masques jetables à l’autre bout du monde […], nous avons pris le parti d’un masque lavable et réuti­li­sable », insiste le Dr Jean-François Daviet, son pré­sident. Un pied-de-nez à « l’obs­cé­nité éco­no­mique et éco­lo­gique » que repré­sente à ses yeux l’emploi des masques jetables. Contrairement à d’autres masques, le masque DessTM de Valsem peut en effet être uti­lisé en continu avec ses filtres, sous forme de pas­tilles lavables.

Il serait en outre idéal pour les fortes cha­leurs : « Le DessTM peut être sim­ple­ment humi­di­fié avec un spray d’eau. De cette manière, une fraî­cheur ins­tan­ta­née est res­sen­tie et la mem­brane est encore bien plus “bar­rière” », affirme la société. Qui assure que des spor­tifs de haut-niveau ont testé et validé le masque, « même à très haut rythme car­diaque ».

Une gamme féline plus fantaisiste

Masques DESS © Valsem

Masques DessTM, ver­sion… féline. © Valsem

Valsem a aussi fait le pari de la fan­tai­sie en pro­po­sant deux gammes : des masques blancs et neutres bap­ti­sés OneDess, et des masques déco­rés répon­dant au nom de CoolDess.

Des motifs félins, un bec de rapace, des pay­sages de mon­tagne ou encore un nez, une bouche et une barbe viennent ainsi orner le masque et com­plé­ter le visage de son por­teur. Une dimen­sion plus fes­tive qui per­met à la gamme d’être ven­due, depuis la fin du confi­ne­ment, par la bou­tique gre­no­bloise Fêt’à Fête.

En-dehors de ce point de vente, où se pro­cu­rer des masques DessTM ? Le site ren­voie vers une page CDiscount… actuel­le­ment en rup­ture de stock. « On appro­vi­sionne toutes les semaines et on conti­nue de mon­ter en puis­sance », explique-t-on côté Valsem.

Les prix pra­ti­qués ? Compter 9 euros pour un masque blanc, et 14 pour la ver­sion impri­mée. Avec des pos­si­bi­li­tés de réduc­tion (et de per­son­na­li­sa­tion) selon les volumes, notam­ment pour les entreprises.

Florent Mathieu

* L’Apave est une groupe spé­cia­lisé dans les domaines de l’as­sis­tance, de l’ac­com­pa­gne­ment auprès des pro­fes­sion­nels de tous types et de la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle, entre autres dans les domaines de l’in­dus­trie et des ana­lyses environnementales.

** DGA / IFTH : La direc­tion géné­rale de l’Armement / l’Institut fran­çais du tex­tile et de l’habillement

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Meurtre devant un bar à Grenoble : l’autre co-gérant de la bras­se­rie placé en garde à vue

FLASH INFO - Dix jours après le meurtre d'un homme de 68 ans, tué par balles devant un bar de la rue Ampère, à Grenoble, Lire plus

Le salon Artisa doit accueillir quelque 180 exposants jusqu'au 4 décembre inclus. Il se présente comme "la plus grande galerie d'artisanat d'art de la région". DR
Grenoble : les salons Artisa et Naturissima ouvrent simul­ta­né­ment à Alpexpo

ÉVÈNEMENT - Près de trois cents exposants attendent le public à Alpexpo du mercredi 30 novembre au dimanche 4 décembre 2022, à l'occasion des salons Lire plus

Alan Confesson, président de la CCIAG et Frank Leroy, son directeur devant la centrale de chauffage Biomax sur la Presqu'île scientifique à Grenoble, mercredi 23 novembre 2022 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
« On ne peut pas se pas­ser pour le moment du char­bon et du fioul » selon le pré­sident de la Compagnie de chauf­fage de l’ag­glo­mé­ra­tion grenobloise

FOCUS - Pas très vertueux, le réseau de chauffage urbain du territoire grenoblois ? Au contraire, il n’a jamais été aussi vertueux, affirme Alan Confesson, Lire plus

Une "unité de sécurisation des transports" de la police nationale prochainement déployée sur Grenoble
Une « unité de sécu­ri­sa­tion des trans­ports » de la police natio­nale pro­chai­ne­ment déployée sur Grenoble

FLASH INFO - La préfecture de l'Isère annonce la création d'une "unité de sécurisation des transports" dans le département. Ceci "dans le cadre de la Lire plus

Des « coups de pouce mobilité » en décembre sur Grenoble, avec gratuité des transports en commun deux samedis
Des « coups de pouce mobi­lité » en décembre sur Grenoble, avec gra­tuité des trans­ports en com­mun deux samedis

FLASH INFO - Comme chaque année, à l'approche de la période des fêtes, des temps de gratuité sont prévus sur le réseau de transport en Lire plus

Cour d'assises du palais de justice de Grenoble. ©Manon Heckmann - Placegrenet.fr
Grenoble : le pro­fes­seur de vio­lon, condamné à douze ans de réclu­sion cri­mi­nelle pour viols, se pour­voit en cassation

FOCUS - La cour d'assises de l'Isère a condamné, ce vendredi 25 novembre 2022, le professeur de violon Philippe Clément à 12 ans de réclusion Lire plus

Flash Info

|

30/11

17h49

|

|

30/11

12h11

|

|

30/11

9h58

|

|

30/11

0h38

|

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

|

28/11

10h48

|

|

26/11

9h37

|

|

24/11

14h16

|

|

24/11

10h16

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 47 : « La mise en place de la ZFE en question »

Société| Affaire Marie-Thérèse Bonfanti : le crâne décou­vert à La Buissière, sur les lieux indi­qués par le sus­pect du meurtre, est bien celui de la mère de famille disparue

Agenda

Je partage !