Des masques en tissu technique développés au Sappey-en-Chartreuse jouent la carte de l’humour

sep article



 

FOCUS — La société Valsem propose des masques barrières lavables entièrement conçus au Sappey-en-Chartreuse, siège de The Menlo Group qui la détient. Particularité : il existe une gamme blanche et neutre de ces masques DessTM, mais d’autres portent des motifs imprimés nettement plus fantaisistes.

 

 

Masques DESS © Valsem

Masques DessTM © Valsem

S’ils se font encore attendre dans les com­merces et phar­ma­cies, les masques de pro­tec­tion contre le Covid-19 ne manquent pas de sus­ci­ter des voca­tions. Après la recon­ver­sion de plu­sieurs entre­prises régio­nales et la mise au point d’un masque à filtre par le col­lec­tif Voc-Cov, la société Valsem spé­cia­li­sée dans la fabri­ca­tion d’emballages en matières plas­tiques a elle aussi conçu son propre masque, bap­tisé DessTM, depuis Le-Sappey-en-Chartreuse. En pro­po­sant une gamme neutre… et une autre net­te­ment plus déca­lée.

 

Si Valsem est basée dans l’Oise, elle est en effet une filiale de The Menlo Group éta­bli au Sappey. Et c’est dans la petite com­mune isé­roise que le Dr Jean-François Daviet, son pré­sident, a choisi de pas­ser sa période de confi­ne­ment. Non en Californie, où le phy­si­cien réside depuis 1996. Menlo fait d’ailleurs réfé­rence à Menlo Park, une com­mune située au cœur de la Silicon Valley.

 

 

Des masques barrières lavables et réutilisables

 

Les masques DessTM de Valsem ? Des masques bar­rières, à savoir à usage non sani­taire. Réalisés en tissu tech­nique et se por­tant avec un filtre lavable, ils épousent la forme du visage et se nouent der­rière le cou. Mais sur­tout, le pro­duit « testé posi­ti­ve­ment par l’Apave* et la DGA / IFTH** » affiche un haut niveau de fil­tra­tion pour les par­ti­cules ≤ 3 μm et une excel­lente res­pi­ra­bi­lité.

 

Le masque DESS et sa pastille filtrante © Valsem

Le masque DessTM et sa pas­tille fil­trante © Valsem

Des masques « déve­lop­pés et mis au point en un temps record », se vante la société dont ce n’é­tait pas le cœur de métier et qui a dû se recon­ver­tir tech­ni­que­ment pour l’oc­ca­sion. Ses axes stra­té­giques étaient alors com­plè­te­ment à « contre-cou­rant ». « Alors que tout le monde s’a­gi­tait pour ache­ter des masques jetables à l’autre bout du monde […], nous avons pris le parti d’un masque lavable et réuti­li­sable », insiste le Dr Jean-François Daviet, son pré­sident. Un pied-de-nez à « l’obs­cé­nité éco­no­mique et éco­lo­gique » que repré­sente à ses yeux l’emploi des masques jetables. Contrairement à d’autres masques, le masque DessTM de Valsem peut en effet être uti­lisé en continu avec ses filtres, sous forme de pas­tilles lavables.

 

Il serait en outre idéal pour les fortes cha­leurs : « Le DessTM peut être sim­ple­ment humi­di­fié avec un spray d’eau. De cette manière, une fraî­cheur ins­tan­ta­née est res­sen­tie et la mem­brane est encore bien plus “bar­rière” », affirme la société. Qui assure que des spor­tifs de haut-niveau ont testé et validé le masque, « même à très haut rythme car­diaque ».

 

 

Une gamme féline plus fantaisiste

 

Masques DESS © Valsem

Masques DessTM, ver­sion… féline. © Valsem

Valsem a aussi fait le pari de la fan­tai­sie en pro­po­sant deux gammes : des masques blancs et neutres bap­ti­sés OneDess, et des masques déco­rés répon­dant au nom de CoolDess.

 

Des motifs félins, un bec de rapace, des pay­sages de mon­tagne ou encore un nez, une bouche et une barbe viennent ainsi orner le masque et com­plé­ter le visage de son por­teur. Une dimen­sion plus fes­tive qui per­met à la gamme d’être ven­due, depuis la fin du confi­ne­ment, par la bou­tique gre­no­bloise Fêt’à Fête.

 

En-dehors de ce point de vente, où se pro­cu­rer des masques DessTM ? Le site ren­voie vers une page CDiscount… actuel­le­ment en rup­ture de stock. « On appro­vi­sionne toutes les semaines et on conti­nue de mon­ter en puis­sance », explique-t-on côté Valsem.

 

Les prix pra­ti­qués ? Compter 9 euros pour un masque blanc, et 14 pour la ver­sion impri­mée. Avec des pos­si­bi­li­tés de réduc­tion (et de per­son­na­li­sa­tion) selon les volumes, notam­ment pour les entre­prises.

 

Florent Mathieu

 

 

* L’Apave est une groupe spé­cia­lisé dans les domaines de l’as­sis­tance, de l’ac­com­pa­gne­ment auprès des pro­fes­sion­nels de tous types et de la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle, entre autres dans les domaines de l’in­dus­trie et des ana­lyses envi­ron­ne­men­tales.

 

** DGA / IFTH : La direc­tion géné­rale de l’Armement / l’Institut fran­çais du tex­tile et de l’ha­bille­ment

 

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
8999 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Où peut-on se pro­cu­rer les masques pour l’été ?
    Merci pour votre réponse

    sep article