Toxoplasmose et paludisme : selon des chercheurs grenoblois, les parasites « ressentent » l’état des malades

sep article



 

EN BREF – Des scientifiques grenoblois de l’Institut pour l’avancée des biosciences ont montré comment les parasites responsables de la toxoplasmose et du paludisme pouvaient « ressentir » l’état nutritionnel de leur hôte. Et, partant de là, mettre en place un programme métabolique unique assurant leur survie. Des résultats ouvrant de nouvelles voies thérapeutiques parus dans la revue Cell reports le 17 mars dernier.

 

 

Toxoplasmose et paludisme : les parasites “ressentent” notre état

Plasmodium fal­ci­pa­rum à l’as­saut de cel­lules hôtes. DR

Plusieurs cen­taines de mil­lions de per­sonnes sont infec­tées chaque année par des para­sites du groupe Apicomplexa. Au nombre de ces der­niers, Toxoplasma gon­dii et Plasmodium fal­ci­pa­rum, res­pec­ti­ve­ment res­pon­sables de la toxo­plas­mose et du palu­disme (ou mala­ria). Ces mala­dies causent chaque année la mort de près d’un mil­lion de per­sonnes, pour la plu­part des enfants ou patients immu­no­dé­pri­més.

 

Des cher­cheurs gre­no­blois de l’Institut pour l’avancée des bios­ciences (IAB)1IAB : CNRS/Inserm/UGA viennent d’ouvrir une nou­velle voie dans la lutte contre ces para­sites. Comment ? En révé­lant l’existence d’un lien entre notre état de santé, notre ali­men­ta­tion et la pro­pa­ga­tion de ces mala­dies infec­tieuses et chro­niques. Avec, à la clé, la pers­pec­tive de nou­velles voies thé­ra­peu­tiques ciblées sur le para­site.

 

Les résul­tats de cette étude réa­li­sée en col­la­bo­ra­tion avec l’uni­ver­sité aus­tra­lienne de Melbourne, ont été publiés dans la revue Cell reports le 17 mars der­nier.

 

 

Le parasites “ressentent” l’état de santé de l’hôte

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2030 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.