Fabienne Lewandowski, direc­trice de la DDSP de l’Isère : « les tra­fi­quants se sont adap­tés au confinement »

Fabienne Lewandowski, direc­trice de la DDSP de l’Isère : « les tra­fi­quants se sont adap­tés au confinement »

 

ENTRETIEN - Fabienne Lewandowski, directrice départementale de la sécurité publique de l'Isère, a pris ses fonctions le 1er mars, juste avant l'instauration des mesures de confinement. État de la délinquance en Isère, violences faites aux femmes, respect des règles de confinement, trafic de stupéfiants… Autant de questions auxquelles elle a répondu au cours d'un entretien accordé à Place Gre'net.

 

 

FABIENNE LEWANDOWSKI, DE RETOUR À GRENOBLE

 

Fabienne Lewandowski a pris la tête de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de l'Isère le 1er mars 2020 en remplacement de Nadine le Calonnec, nommée à Nice.

 

Fabienne Lewandowski, directrice départementale de la sécurité publique de l'Isère. © Police Nationale-DDSP38

Fabienne Lewandowski, directrice de la DDSP de l'Isère. © PN - DDSP38

Arrivée tout droit d'Orléans (Loiret), où elle occupait le même poste depuis 2016, la directrice a retrouvé le commissariat de Grenoble où elle a autrefois été stagiaire.

 

Son parcours professionnel ? Après un début de carrière en 1991 Outre-mer, Fabienne Lewandowski est passée par Limoges et Montpellier. Ville où elle a occupé le poste de chef de la division économique et financière des Services régionaux de police judiciaire (SRPJ).

 

Elle a ensuite dirigé pendant quatre ans l'École nationale de la police (ENP) située à Chatel Guyon.

 

Mère de trois enfants, Fabienne Lewandowsky est par ailleurs Chevalier de la Légion d'honneur et de l’Ordre national du mérite.

 

 

 

Place Gre’net - Les statistiques de la délinquance récemment publiées par le ministère de l'Intérieur montrent une baisse de l'ensemble des indicateurs3Voir en bas de page en cette période de confinement. Confirmez-vous cette tendance à Grenoble et sur le département de l'Isère ?

 

Fabienne Lewandowski : "Les trafiquants se sont adaptés". L'hôtel de police, Grenoble où Fabienne Lewandowski apris ses fonctions © Chloé Ponset - Place Gre'net

Hôtel de police, Grenoble. © Chloé Ponset - Place Gre'net

Fabienne Lewandowski - Effectivement, nous avons constaté une baisse de la délinquance très importante sur certains items. Pour certains, nous pouvons parler d'un véritable effondrement, avec une division par deux voire par trois. Toutefois, cette statistique des faits enregistrés ne doit pas faire oublier que nous avons eu une hausse des interventions à domicile.

 

Les appels au 17 ont augmenté d'environ 30 % mais la tendance est à la baisse actuellement. Donc il y a moins de plaintes et de faits délictueux. Il faut néanmoins tempérer car nous observons depuis quelques jours une reprise des cambriolages et des violences.

 

 

Qu'en est-il des violences faites aux femmes? Y a-t-il eu une recrudescence des signalements ?

 

Fabienne Lewandowski - Au départ, nous avions une baisse importante puisque, suite au confinement, les gens ne se déplaçaient pas pour porter plainte au commissariat. Et puis, très rapidement, dès que se sont mis en place des centres d'appels et des moyens permettant aux victimes de se manifester, on a vu augmenter la courbe. Cette reprise des signalements de violences conjugales nous a conduits à mettre en place un dispositif spécifique de suivi de ces dossiers-là, particulièrement sensibles.

 

 

Le trafic de stupéfiants n'est pas encore intégré aux indicateurs. Comment a-t-il évolué avec le confinement ?

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 68 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le comité local Attac 38 donne le coup d'envoi à une nouvelle campagne appelant à taxer les plus riches
Le comité local Attac 38 lance une nou­velle cam­pagne appe­lant à taxer les plus riches

FLASH INFO - Des militants du comité local Attac 38 se sont donné rendez-vous devant l'hôtel des impôts de Grenoble, avenue Rhin-et-Danube, jeudi 23 mai Lire plus

Européennes: la liste Écologie positive et Territoires a fait escale à Grenoble, sur les terres d'Éric Piolle
Européennes : les repré­sen­tants de la liste Écologie posi­tive et ter­ri­toires, en cam­pagne à Grenoble, taclent Éric Piolle

FOCUS - Éric Lafond, porte-parole national de la liste candidate aux élections européennes 2024 Écologie positive et territoires, et son candidat isérois Bernard Zamora ont Lire plus

fusillades
Grenoble : deux nou­veaux bles­sés par balles dans les quar­tiers de l’Alma et Bajatière-Capuche

FLASH INFO - Dans la soirée du 23 mai 2024, deux nouvelles fusillades ont eu lieu à Grenoble, l’une à l’Alma, l’autre à la limite Lire plus

Des riverains de l'avenue Washington (toujours) opposés au projet d'aménagement de la Ville de Grenoble
Des rive­rains de l’a­ve­nue Washington très mobi­li­sés contre le pro­jet d’a­mé­na­ge­ment de la Ville de Grenoble

FOCUS - Les opposants au projet d'aménagement du sud de l'avenue Washington se sont donné rendez-vous devant l'hôtel de Ville de Grenoble mercredi 22 mai Lire plus

Les 48 heures de l’a­gri­cul­ture urbaine de retour à Grenoble le week-end du 25 et 26 mai 2024

ÉVÉNEMENT - Les 48 heures de l'Agriculture urbaine sont de retour sur la métropole grenobloise (comme sur l'ensemble de la France) les samedi 25 et Lire plus

Collèges morts et occupation de Jules-Vallès: la FCPE de Fontaine mobilisée contre les groupes de niveaux
Collèges morts et occu­pa­tion de Jules-Vallès à Fontaine : forte mobi­li­sa­tion contre les groupes de niveaux

FLASH INFO - Les parents d'élève de Fontaine se mobilisent (une fois encore) à l'appel de la FCPE contre la réforme des Chocs des savoirs Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !