Nouvelle soirée émaillée de tirs de mortier d'artifice à Grenoble. Un fourgon de police a été pris pour cible.

Tensions dans les quartiers sensibles de Grenoble et Échirolles, mais le business continue

Tensions dans les quartiers sensibles de Grenoble et Échirolles, mais le business continue

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

DÉCRYPTAGE – À Grenoble et Échirolles, la tension est montée d’un cran ces derniers jours après que des policiers ont été pris à partie. Dans quelques quartiers sensibles de l’agglomération grenobloise, le confinement et les contrôles des forces de l’ordre viennent troubler les petites affaires des trafiquants. Sans vraiment les désorganiser.

 

 

Tensions dans les quartiers sensibles de Grenoble et Échirolles, mais le business continue.Opération de nuit d'une patrouille de police (illustration). © Joël Kermabon - Place Gre'net

Opération de nuit d’une patrouille de police (photo d’illus­tra­tion). © Joël Kermabon – Place Gre’net

Cinquième semaine de confi­ne­ment. La ten­sion monte dans plu­sieurs quar­tiers de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise. À Échirolles, puis dans le quar­tier Mistral à Grenoble, les forces de l’ordre ont tour à tour été prises à par­tie ces der­niers jours.

 

Lundi 20 avril, c’est une patrouille de la bri­gade anti-cri­mi­na­lité (Bac) qui essuyait des jets de pro­jec­tiles ave­nue Kimberley à Échirolles. Un jeune homme était fina­le­ment inter­pellé et un poli­cier légè­re­ment blessé. Mais le ton est vite monté dans cette com­mune de la cein­ture rouge gre­no­bloise. Tirs de mor­tiers et feux de pou­belle ont émaillé la soi­rée, assor­tis de regrou­pe­ments de plu­sieurs per­sonnes sur la voie publique. En plein confi­ne­ment donc.

 

Le len­de­main, rebe­lote mais à Grenoble cette fois, à Mistral, un des quar­tiers sen­sibles de la ville. Après avoir été atta­qués par des jets de pro­jec­tiles et des tirs de mor­tiers, les poli­ciers étaient tenus à dis­tance. Une bar­ri­cade éri­gée en tra­vers de l’avenue Rhin et Danube blo­quait les véhi­cules de police.

 

 

Le trafic de stupéfiants s’est réorganisé dans les quartiers depuis le confinement

 

Pendant le confi­ne­ment, les petites affaires conti­nuent donc. À peine moins qu’a­vant. Si la fer­me­ture des fron­tières, notam­ment avec l’Espagne ou les Pays-Bas, a conduit à une baisse de l’ap­pro­vi­sion­ne­ment en stu­pé­fiants, le tra­fic de drogue s’est ré-orga­nisé avec la crise sanitaire.

 

« Le tra­fic de stu­pé­fiants a été dans un pre­mier temps, comme la délin­quance clas­sique, for­te­ment désta­bi­lisé mais il n’a pas dis­paru », recon­naît ainsi Fabienne Lewandowski, la nou­velle direc­trice dépar­te­men­tale de la Sécurité publique de l’Isère. Désormais, ven­deurs comme clients portent masques et gants. Et les dea­lers ont mis en place une sur­veillance accrue.

 

Tensions dans les quartiers sensibles de Grenoble et Échirolles, mais le business continue.Les usagers doivent montrer leur attestation aux forces de l'ordre. © Joël Kermabon - Place Gre'net

La police a prio­risé ses mis­sions, fermé ses bureaux et cen­tra­lisé ses effec­tifs sur le contrôle du confi­ne­ment sur la voie publique. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

C’est aussi ce qu’a constaté Claude Jacquier autour de la place Edmond Arnaud. En plein centre-ville de Grenoble et… à deux pas de l’Hôtel de police. « Les dea­lers conti­nuent leur tra­fic sans être sanc­tion­nés », observe le direc­teur de l’Observatoire sur les dis­cri­mi­na­tions et les ter­ri­toires inter­cul­tu­rels (ODTI). Lui dit voir arri­ver de nou­veaux visages. Là, les « étu­diants » ont laissé la place à des pro­fils plus âgés. « Le Covid vient ralen­tir le tra­fic plus que les inter­pel­la­tions », estime-t-il.

 

 

Stupéfiants : moins de produits et de clients mais moins de contrôles

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 68 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Deux mises en examen après une agression entre membres de la communauté afghane à Échirolles et Seyssins
Grenoble : 4 ans, 2 ans et 8 mois de prison pour trois trafiquants de stupéfiants du quartier de l’Alma

FLASH INFO - Le tribunal correctionnel de Grenoble a jugé, ce 7 septembre 2021, trois trafiquants de stupéfiants du quartier de l'Alma à Grenoble. Et Lire plus

Grenoble : l'impossible éradication du trafic de stupéfiant
Pour le procureur de Grenoble, « on n’éradiquera jamais le trafic de stupéfiants, on peut juste le rendre supportable »

ENTRETIEN - En poste à Grenoble depuis janvier 2019, le procureur de la République Éric Vaillant a fait de la lutte contre le trafic de Lire plus

Contrôle de police quartier de l'Alma à Grenoble © Patricia Cerinsek
À Grenoble, sur fond de trafic de drogue, la spirale des violences urbaines essaime dans toute la ville

ENQUÊTE 1|3 - À Grenoble, le trafic de drogue n'est plus l'apanage des quartiers sensibles. Il a aujourd'hui essaimé dans tous les recoins de la Lire plus

Nouveau coup dur pour le trafic de stupéfiants à Grenoble Extérieur du palais de justice de Grenoble. ©Manon Heckmann - Placegrenet.fr
Démantèlement d’un important réseau de trafic de stupéfiants qui rayonnait depuis la place Charles Dullin à Grenoble

FLASH INFO – La Sûreté départementale de l'Isère a démantelé un important réseau de trafic de stupéfiants opérant autour de la place Charles Dullin à Lire plus

C'est pour leur partie sommitale que les plants de cannabis sont cultivés. DR
Les Deux Alpes : un homme de 23 ans cultivait du cannabis sur tout un étage de sa maison, 32 plants saisis

FLASH INFO - Les gendarmes de la brigade des Deux Alpes ont arrêté, ce 15 juin 2021, un homme de 23 ans qui avait consacré Lire plus

Trois nouvelles personnes ont été interpellées dans le cadre de l'enquête visant les trafiquants de stupéfiants quartier de l'Alma à Grenoble
Nouvelles interpellations dans l’enquête sur les trafiquants de l’Alma

  FLASH INFO - Deux hommes âgés de 20 et 22 ans et une femme âgée de 21 ans ont été interpellés dans le cadre Lire plus

Flash Info

|

27/10

23h45

|

|

27/10

9h58

|

|

26/10

15h52

|

|

26/10

10h13

|

|

26/10

9h00

|

|

25/10

19h42

|

|

25/10

11h46

|

|

24/10

9h44

|

|

23/10

15h18

|

|

22/10

8h00

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin