Alain Carignon, l’homme… libéré du « qu’en-dira-t-on ! »

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

 

PORTRAIT — Non, Alain Carignon ne conserve pas d’objets symboles de son passé ou de sa carrière. Le candidat aux municipales de Grenoble, ancien maire, député, et ministre, préfère mettre en avant son amour de la littérature et du théâtre. Il raconte aussi la naissance de son engagement jusqu’à la prise de Grenoble en 1983… et la condamnation à plusieurs mois de prison pour corruption une dizaine d’années plus tard.

 

 

Le prin­cipe des « por­traits inter­ac­tifs », pro­po­sés à chaque can­di­dat aux muni­ci­pales de Grenoble par Place Gre’net ? Convenir d’un ren­dez-vous dans un lieu si pos­sible intime ou per­son­nel, et appor­ter avec soi plu­sieurs objets qui marquent ou sym­bo­lisent l’his­toire de sa vie, de son par­cours ou de son enga­ge­ment. C’est pour­tant dans un bureau de son QG de cam­pagne qu’Alain Carignon nous reçoit, avec en tout et pour tout… deux livres sous le bras.

 

 

« Je n’ai jamais cumulé les objets. Je n’ai jamais été “rétro­vi­seur” sauf dans ma tête », nous explique le can­di­dat, qui a récem­ment fêté ses 71 ans. Pourquoi des livres ? « Ça sym­bo­lise un peu mon style de vie intime : je me trim­balle tou­jours avec des livres. Il y en a tou­jours un ou deux en cours qui m’ac­com­pagnent. J’ai besoin tous les jours, depuis la nuit des temps, de lire quelques pages », explique-t-il.

 

 

Proust, Dostoïevski, Giono… et Lalaland

 

Avant de par­ler de son par­cours poli­tique, de sa condam­na­tion, son pas­sage en pri­son et de sa nou­velle can­di­da­ture aux muni­ci­pales 2020, Alain Carignon prend ainsi le temps de par­ler lit­té­ra­ture, théâtre et musique. Inutile cepen­dant de lui deman­der son roman pré­féré. « Je ne sau­rais pas répondre, chaque fois je découvre. » Mais l’homme avoue un amour cer­tain pour Marcel Proust, Fiodor Dostoïevski, Romain Gary, Stefan Zweig ou encore Jean Giono.

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
2971 visites | 7 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 7
  1. Grenoble a vita­le­ment et urgem­ment besoin d’une alter­nance aux gauches qui ont flin­gué Grenoble depuis trop long­temps, Piolle en tête Alain Carignon repré­sente cet espoir de relance de notre ville.

    sep article
  2. C’est pas que je le trouve hyper sym­pa­thique, mais entre lui et Piolle [modéré : pro­pos inju­rieux], le choix est facile

    sep article
  3. oup I did it again :
    « Libérée, Délivrée Je ne men­ti­rai plus jamais »
    Pareil pour lui ?

    sep article
    • Pour vous éga­le­ment, c’est tou­jours le même refrain !

      sep article
      • @Cherif en effet, il y a de vieilles ren­gaines qui res­tent en tête, ne m’en vou­lez pas. Cette chan­son me quit­tera quand j’arrêterai de la croi­ser cette situa­tion. j’espère que dans quelques semaines tout sera finis, mais hélas avec aucune solu­tion satis­fai­sante (Monsieur PIOLLE réélu grâce à Monsieur CARIGNON). Bonne jour­née à vous

        sep article
        • Je dirais mieux Monsieur CARIGNON élu grâce à Monsieur PIOLLE, vu l’état de la ville. Bonne jour­née à vous.

          sep article
          • @Cheriff nous ver­rons 😀 je ne veux ni de l’un, ni de l’autre et cer­tai­ne­ment pas des autres qui se pré­sentent. Un occa­sion ratée pour sor­tir la ville de cette dyna­mique.
            Prenez soin de vous et de vos proches en cette période qui s’an­nonce com­pli­quée

            sep article