UNE Colistiers de La commune est à nous ! lors de la présentation du programme, mardi 3 mars 2020 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

La com­mune est à nous ! défend un pro­gramme de « rêveurs réalistes »

La com­mune est à nous ! défend un pro­gramme de « rêveurs réalistes »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS - En ordre de marche pour conquérir la mairie de Grenoble, La commune est à nous ! a (enfin) dévoilé l'intégralité de son programme. Au menu ? Des dizaines d'engagements plus généreux, radicaux et utopistes les uns que les autres. Des mesures qui devraient, à n'en pas douter, susciter des réactions.

 

 

Vote du programme de La commune est à nous ! lors de l'assemblée décisionnaire © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Vote du programme de La commune est à nous ! lors de l'assemblée décisionnaire © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Le programme de La commune est à nous ! fleure un parfum de révolution. La liste ancrée très à gauche n’y va pas avec le dos de la cuillère.

 

Réquisition des logements vides, fin des contrats précaires des agents de la Ville, refus de la 5G, cantine gratuite pour les enfants, accueil et accompagnement des migrants, création d’assemblées d'habitants décisionnaires en toutes matières, budgets décentralisés par quartier, panneaux lumineux et numériques boutés hors de Grenoble, mise en place d’une ceinture maraîchère pour nourrir les plus démunis, et sortie de la Métropole, etc.  « Notre programme est radical, assume Bruno de Lescure, tête de liste, d’un point de vue écologique, sociale et démocratique. »

 

 

Six affiches pour attirer l'attention de l'électeur

 

Pas d'affiche de campagne à l'effigie de la tête de liste pour La commune est à nous ! À la place, six affiches jaunes pétantes qui vont être diffusées partout dans la Ville reprenant les thèmes majeurs de La commune est à nous ! « Pour l’égalité hommes femmes », « pour une démocratie directe », « pour des transports publics gratuits », « pour une sécurité sociale alimentaire », « pour des services publics renforcés », « pour une sécurité sociale du logement ».

 

Colistiers de La commune est à nous ! lors de la présentation du programme, mardi 3 mars 2020 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Bruno de Lescure (veste orange) et les colistiers de La commune est à nous ! lors de la présentation du programme, mardi 3 mars 2020 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

 

À l'occasion du dévoilement de son programme et de ses affiches de campagne, les colistiers se sont donné rendez-vous devant l’ancienne bibliothèque de quartier Prémol. Tout un symbole.

 

Lundi 25 septembre 2017, devant l'hôtel de Ville de Grenoble, las après plus d'un an de lutte, et suite au refus du maire de donner suite à la demande de votation citoyenne, le collectif Touchez pas à nos bibliothèques organise l'enterrement et la crémation des trois bibliothèques Prémol, Alliance et Hauquelin ainsi que celle de la participation citoyenne.© Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Bruno de Lescure (en noir), 25 septembre 2017, devant l'hôtel de Ville de Grenoble, après le refus du maire de donner suite à la demande de votation citoyenne. Le collectif Touchez pas à nos bibliothèques organisait l'enterrement et la crémation des bibliothèques Prémol, Alliance et Hauquelin et de la participation citoyenne. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

L’équipement a été fermé par la majorité d’Éric Piolle, malgré une forte mobilisation citoyenne étalée sur plusieurs mois. Nombre de colistiers de La commune est à nous ! y avaient participé.

 

S'ils accèdent aux affaires, les militants promettent de tenir compte des demandes des habitants.

 

Ce qui va de soi dans leur nouveau système de gouvernance où les habitants pourront « contrôler » leurs élus à travers des « assemblées de quartier » tenant lieu de « contre-pouvoir citoyen aux élus ».

 

 

Davantage de bibliothèques, de piscines, de centres de santé…

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 64 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Occupation MC2. Photo DR
Grenoble : les occu­pants de la MC2 appellent à pour­suivre le mou­ve­ment mal­gré le déconfinement

  FOCUS - Le collectif Cultures essentielles en lutte de l'Isère a salué, mercredi 19 mai, plusieurs avancées obtenues pour les artistes pour faire face Lire plus

Manifestation contre la réforme de l'Assurance-chômage vendredi 23 avril à Grenoble. © Tim Buisson – Place Gre’net
Grenoble : près de 200 per­sonnes ont défilé contre la réforme de l’Assurance-chômage

  REPORTAGE - Près de 200 personnes ont défilé dans les rues de Grenoble, vendredi 23 avril, contre la réforme de l'Assurance-chômage destinée à réaliser Lire plus

Manifestation contre la réforme de l'Assurance-Chômage samedi 10 avril 2021. © Tim Buisson – Place Gre’net
Grenoble : plu­sieurs cen­taines de mani­fes­tants dans la rue pour pro­tes­ter contre la réforme de l’Assurance-chômage

  REPORTAGE - Près de 500 personnes ont défilé dans les rues de Grenoble pour protester contre la réforme de l'Assurance-chômage qui doit entrer en Lire plus

La MC2 de Grenoble est occupée depuis mardi 16 mars pour demander la réouverture des lieux de culture. © Tim Buisson – Place Gre’net
Grenoble : la MC2 occu­pée à son tour pour deman­der la réou­ver­ture des lieux de culture

  REPORTAGE - Des travailleurs, des techniciens et des étudiants occupent la MC2 de Grenoble depuis ce mardi 16 mars. Ils réclament des garanties sociales Lire plus

Rassemblement des intermittents du spectacle ce samedi 6 juin 2020. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : nou­veau ras­sem­ble­ment des inter­mit­tents du spec­tacle pour la défense de leurs droits

  REPORTAGE VIDÉO - Répondant à un appel national, des intermittents du spectacles se sont à nouveau rassemblés à Grenoble ce samedi 6 juin 2020. Lire plus

Les intermittents du spectacle veulent pouvoir vivre de leur métier. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Mis à mal par la crise sani­taire, les inter­mit­tents du spec­tacle de Grenoble exigent du concret

  FOCUS - Des intermittents du spectacle se sont rassemblés, ce mardi 2 juin 2020 à Grenoble, pour dénoncer un secteur culturel « sinistré » Lire plus

Flash Info

|

29/06

9h48

|

|

28/06

15h14

|

|

28/06

9h18

|

|

27/06

15h07

|

|

27/06

11h44

|

|

27/06

11h06

|

|

27/06

10h59

|

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 36 : « Les dif­fi­cul­tés à exer­cer le métier de jour­na­liste dans cer­tains quartiers »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Abonnement| Burkini à Grenoble : les réac­tions pleuvent après la déci­sion du Conseil d’État confir­mant la sus­pen­sion par­tielle du nou­veau règle­ment des piscines

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin