L'avenue Gabriel Péri à Saint-Martin d'Hères, exemple d'axe particulièrement fourni en affichage publicitaire. © Jules Peyron - Place Gre'net

Publicité : le nou­veau règle­ment à peine voté, Paysages de France met en demeure la Métro

Publicité : le nou­veau règle­ment à peine voté, Paysages de France met en demeure la Métro

 

DÉCRYPTAGE - Trop de pub pour les uns, pas assez pour les autres. Le règlement intercommunal de la publicité dont vient de se doter la Métropole de Grenoble ne contente aucune des parties, associations comme afficheurs. En coupant la poire en deux, la Métro s'est ainsi attirée les foudres de Paysages de France, qui estime que la capitale du Dauphiné n'est pas à la hauteur des ambitions climatiques qu'elle professe. L'association met en demeure la collectivité de s'engager à modifier ses dispositions.

 

 

La Métropole de Grenoble travaille à l'élaboration d'un règlement local de publicité intercommunal. Demain, moins de panneaux ? © Patricia Cerinsek

Dans les zones d'activité, la publicité numérique est interdite sur les toitures, mais pas les enseignes © Patricia Cerinsek

Toutes les communes de la Métropole de Grenoble ont adopté un nouveau règlement régissant l'affichage publicitaire, bâti autour d'une mesure phare : l'abaissement à 4 m2 de la taille maximale des dispositifs publicitaires.

 

Le règlement local intercommunal, validé par le rapport des commissaires enquêteurs – favorable moyennant une réserve – et voté par les élus métropolitains, est pourtant loin de contenter les différentes parties. À savoir, les afficheurs et les associations de protection de l'environnement et autres ONG.

 

Un partout, balle au centre ? En ne contentant ni l'un ni l'autre, la Métro espérait-elle échapper à toute critique ? C'est plutôt mal parti. Le 14 février, une vingtaine d'activistes du collectif ANV Cop21 / Rap Grenoble* s'est employée à recouvrir deux cents affiches, de la gare de Grenoble au centre-ville et jusqu'au parc Paul-Mistral.

 

Objectif ? « Sensibiliser à l’impact sur le climat des écrans et panneaux publicitaires », souligne dans un communiqué le collectif, qui voit toutefois dans la réduction des formats à 4 m2 sur toute l'agglomération une réelle avancée. Mais aussi interpeller les candidats aux élections municipales.

 

 

« La publicité consomme elle-même beaucoup d’énergie »

 

« La publicité est omniprésente dans l’espace public, poursuit le collectif. Dans un contexte d’urgence climatique, elle incite à la consommation de biens alors qu’il est aujourd’hui nécessaire de la réduire. La publicité consomme elle-même beaucoup d’énergie, en particulier l’affichage numérique, ce qui entraîne un surplus de consommation et un gaspillage énergétique. De plus, les panneaux publicitaires nécessitent pour leur fabrication l'utilisation de matières premières dont l'extraction se fait souvent au mépris de l’environnement, de la santé des travailleurs et des populations locales. »

 

Action du collectif ANV COP21 / RAP Grenoble le 14 février 2020 pour sensibiliser à l’impact sur le climat des écrans et panneaux publicitaires - DR

Action du collectif ANV Cop21 / Rap Grenoble le 14 février 2020 pour sensibiliser à l’impact sur le climat des écrans et panneaux publicitaires - DR

 

L'action intervient quelques jours après le vote, en conseil métropolitain, du futur règlement intercommunal. Lequel vient désormais remplacer la multitude de règlements communaux dont était dotée chacune des communes de l'agglomération. Il vient aussi prendre le pas sur une règlementation nationale jugée très laxiste.

 

 

L'abaissement du format à 4 m2 jugé suffisant dans une métropole qui se veut "exemplaire"

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 69 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

De gauche à droite : Rida Ghalloudi (Sages), Mathieu Tovenatti (Ogic), Savinien De Pizzol, (agence Dumétier), Isabelle Peters, première adjointe de la Ville de Grenoble et Margot Belair, déléguée à l'Urbanisme lors de la présentation du projet de réhabilitation des Volets Verts de l'Abbaye. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réhabilitation de la cité des Volets verts : « Nous nous bat­trons jusqu’au bout contre ce projet ! »

REPORTAGE - La Ville de Grenoble organisait, mercredi 22 mai 2024, une réunion publique d'information sur la réhabilitation de la cité des Volets verts dans Lire plus

Le comité local Attac 38 donne le coup d'envoi à une nouvelle campagne appelant à taxer les plus riches
Le comité local Attac 38 lance une nou­velle cam­pagne appe­lant à taxer les plus riches

FLASH INFO - Des militants du comité local Attac 38 se sont donné rendez-vous devant l'hôtel des impôts de Grenoble, avenue Rhin-et-Danube, jeudi 23 mai Lire plus

Européennes: la liste Écologie positive et Territoires a fait escale à Grenoble, sur les terres d'Éric Piolle
Européennes : les repré­sen­tants de la liste Écologie posi­tive et ter­ri­toires, en cam­pagne à Grenoble, taclent Éric Piolle

FOCUS - Éric Lafond, porte-parole national de la liste candidate aux élections européennes 2024 Écologie positive et territoires, et son candidat isérois Bernard Zamora ont Lire plus

fusillades
Grenoble : deux nou­veaux bles­sés par balles dans les quar­tiers de l’Alma et Bajatière-Capuche

FLASH INFO - Dans la soirée du 23 mai 2024, deux nouvelles fusillades ont eu lieu à Grenoble, l’une à l’Alma, l’autre à la limite Lire plus

Des riverains de l'avenue Washington (toujours) opposés au projet d'aménagement de la Ville de Grenoble
Des rive­rains de l’a­ve­nue Washington très mobi­li­sés contre le pro­jet d’a­mé­na­ge­ment de la Ville de Grenoble

FOCUS - Les opposants au projet d'aménagement du sud de l'avenue Washington se sont donné rendez-vous devant l'hôtel de Ville de Grenoble mercredi 22 mai Lire plus

Les 48 heures de l’a­gri­cul­ture urbaine de retour à Grenoble le week-end du 25 et 26 mai 2024

ÉVÉNEMENT - Les 48 heures de l'Agriculture urbaine sont de retour sur la métropole grenobloise (comme sur l'ensemble de la France) les samedi 25 et Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !