Collèges Lucie-Aubrac : l’ancien est déconstruit, les travaux du nouveau, plus sécurisé, vont bientôt débuter

sep article

 

FIL INFO — Le Conseil départemental de l’Isère et la Ville de Grenoble ont visité, mardi 11 février, les deux chantiers des collèges Lucie-Aubrac. Le premier de déconstruction de l’ancien collège incendié en juin 2017. Le second de travaux préparatoires, en attendant le début de la construction prévue pour avril 2021.

 

 

Double visite pour le collège Lucie-Aubrac de Grenoble mardi 11 février. En compagnie de représentants de l’Éducation nationale, le président du Département de l’Isère Jean-Pierre Barbier et l’adjoint aux Écoles de la Ville de Grenoble Fabien Malbet ont visité le chantier de déconstruction du collège incendié en juin 2017. Puis, celui du nouveau collège Lucie-Aubrac, dont l’ouverture est prévue pour la rentrée de septembre 2021.

 

Visite du chantier du futur collège Lucie-Aubrac © Département de l'Isère

Visite du chantier du futur collège Lucie-Aubrac. © Département de l’Isère

 

« Le premier coup de pelleteuse des travaux préparatoires du chantier de construction du nouveau collège Lucie Aubrac a été donné le 6 janvier 2020 », indique le Département. Un premier chantier de trois mois qui comprend notamment l’installation de clôtures de chantier, le dévoiement des réseaux d’eau et des terrassements généraux. Les travaux du collège proprement dit doivent, pour leur part, démarrer en avril 2021.

 

 

Un collège de proximité et mieux sécurisé

 

Quid de l’ancien collège ? « La déconstruction est terminée, le tri des matériaux et concassage des bétons est en cours d’achèvement », indique le Département. Par effet de recyclage autant que de métempsychose, les matériaux concassés du collège détruit « serviront à la réalisation de la plateforme du chantier de construction du nouveau collège ». La parcelle sera pas la suite engazonnée, à l’aide des terres végétales extraites du chantier de construction.

 

Chantier du site du collège Lucie-Aubrac © Département de l'Isère

Chantier du site du collège Lucie-Aubrac. © Département de l’Isère

 

Dessiné par le cabinet d’architecture Atelier Métis, la configuration du nouveau collège Lucie-Aubrac a été décidée en bonne intelligence avec la Ville de Grenoble, comme avec les habitants du quartier. Une enquête réalisée par l’Ifop auprès de 2 200 ménages indiquaient ainsi que les riverains souhaitaient un collège au cœur de leur territoire. Et mieux sécurisé, notamment via un système anti-intrusion et un renforcement des accès extérieurs.

 

« La question de la sécurité a conduit le Département à choisir un site plus accessible, à proximité de l’avenue La Bruyère, plus connecté sur le monde et donc plus sécurisé », indique le Conseil départemental. Qui souligne encore que l’accès des secours sera facilité, et que le site sera protégé par une clôture plus haute que celle de l’ancien établissement. Une présence humaine permanente sur le site sera également de mise.

 

Florent Mathieu

 

commentez lire les commentaires
2461 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. « Une enquête réalisée par l’Ifop auprès de 2 200 ménages indiquaient ainsi que les riverains souhaitaient un collège au cœur de leur territoire. »

    En même temps, poser la question, c’était y répondre. Ce n’est pas demain la veille que la République rentrera à nouveau dans ces « territoires ». Pourtant, on entend à tout bout de champ qu’il faut « ouvrir » ces territoires sur le reste de la ville. Ce n’est pas en enclavant un collège dans un ghetto qu’on y arrivera.

    sep article