Changement climatique : Alain Carignon promet un « green deal grenoblois » pour décarboner Grenoble d’ici 2030

sep article



 

FOCUS – Alain Carignon a présenté, le 8 février, le « green deal grenoblois » censé décarboner Grenoble à l’horizon 2030. Notamment à travers une feuille de route associant tous les acteurs concernés afin de définir « une réelle ambition écologique » pour la ville. L’occasion de présenter celle qui serait sa future première adjointe à la transition énergétique, comme pilote de la rédaction et du suivi de ce pacte vert.

 

 

Présentation du green deal. © Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Un sym­bole en réfé­rence à la démarche de l’Union euro­péenne pour une tran­si­tion éco­lo­gique durable ? Ou un pied de nez à Éric Piolle qui avait appelé à un green new deal en sep­tembre 2015 ? Toujours est-il qu’Alain Carignon avec la Société civile a pré­senté à l’hô­tel de l’Europe le 8 février les bases de son « green deal gre­no­blois ».

 

En l’oc­cur­rence, un pacte vert pro­grammé pour les dix ans à venir, visant à « décar­bo­ner Grenoble » d’ici 2030 et à « gagner la bataille du chan­ge­ment cli­ma­tique ». De quoi, s’en­gage Alain Carignon, « ins­crire la ville dans la dyna­mique euro­péenne et mon­diale  » ini­tiée par le Green deal 2020 euro­péen.

 

Soit une démarche en trois temps, avec la cocons­truc­tion d’une feuille de route asso­ciant tous les acteurs impli­qués pour, in fine, faire de Grenoble « la pre­mière ville de France pour sa qua­lité de vie ». Le tout com­plété par la mise en place d’un obser­va­toire garant, « en toute trans­pa­rence », de la métho­do­lo­gie, des indi­ca­teurs choi­sis autant que des résul­tats obte­nus.

 

 

« Il est temps de mettre fin au diktat du green dogmatisme »

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
4566 visites | 9 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 9
  1. @Amigo
    Votre édu­ca­tion clas­sique ne va pas sau­ver le monde, loin de là. Bravo pour vos diplômes, sachez que j’en ai aussi, mais comme on dit, ce sont ceux qui en ont le moins qui l’é­talent le plus ! Mais je n’i­rai pas plus loin, puisque de toute façon et à vos yeux, les éco­los sont for­cé­ment bobos, chô­meurs et fai­néants. Passons. Sachez juste qu’un ali­gne­ment de diplômes n’est ni un gage d’in­tel­li­gence, ni le signe d’une pen­sée pro­fonde, construite.et argu­men­tée. Vous concer­nant, je constate que vous ne m’a­vez pas répondu sur le fond, tout sim­ple­ment parce-que vos argu­ments cli­mato-scep­tiques ne résistent pas à un exa­men scien­ti­fique. Cdt

    sep article
  2. @Amigo vous ne me connais­sez même pas. Je n’i­rai pas jus­ti­fier mon nombre de diplômes, mais sachez que j’en ai, je n’i­rai pas plus loin.Cependant vous concer­nant, les diplômes ne sont un gage ni d’in­tel­li­gence, ni de finesse, ni de capa­cité à réflé­chir et

    sep article
  3. En tout cas contre l’obsolescence pro­gram­mée par la jus­tice et pour le recy­clage de car­rière cer­tains sont bons 😀

    sep article
  4. @gilce
    Tout ce que vous dites (sauf le réchauf­fe­ment où lien avec l’homme est loin d’être prouvé) est vrai. Par contre, vos “solu­tions” sont d’une naï­veté et lâcheté exem­plaire. La vraie rai­son consiste en sur­po­pu­la­tion de la pla­nète, mais les gau­chistes de toutes sortes font tout pour ne pas confron­ter le pro­blème. Les solu­tions sont bien connues, mais vous et vos copains en pou­voir vous faites rien, en atten­dant que les pays sur­peu­plés ne com­mencent à s’entretuer

    sep article
    • @Amigo
      – Déjà l’o­ri­gine humaine du chan­ge­ment cli­ma­tique est prou­vée à 99,9995%. Mais c’est sûr, vous êtes un meilleur scien­ti­fique que la tota­lité de la rédac­tion de Sciences et Avenir réunie ! Alors, quand pré­sen­tez-vous votre thèse ? Postulez, vous fini­rez Prix Nobel!!! https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/les-activites-humaines-dereglent-le-climat-et-c-est-sur-a-99 – 9995_126206
      – Ensuite vous faites par­tie de ces gens qui, en ins­til­lant le doute, retardent la prise de conscience et la mise en œuvre des solu­tions, les­quelles contrai­re­ment à ce que vous affir­mez, sont loin d’être simples voire sim­plistes : mis-à-part qu’une réduc­tion dras­tique des émis­sions de GES anthro­pique est indis­pen­sable. Le plus com­pli­qué, c’est le com­ment.
      – Enfin vous pour­rez rayer la moi­tié et même les 3/5 ou 4/5 de la popu­la­tion de la pla­nète, que cela n’y chan­gera rien : il n’en demeu­rera pas moins que les prin­ci­paux pays déve­lop­pés ainsi que la Chine et l’Inde sont les plus gros émet­teurs de GES, pas for­cé­ment parce qu’ils sont les plus peu­plés, mais parce qu’ils sur­pro­duisent les salo­pe­ries qu’on leur achète (moi y com­pris) et sur­con­somment. Le pays émet­tant le plus par habi­tant est même l’un des moins peu­plés, à savoir la Qatar ! Un petit exemple pour finir : aujourd’­hui on brûle et rase des forêts pour pro­duire de l’huile de palme pour en faire du car­bu­rant pour nos voi­tures : cela aggrave dou­ble­ment et même tri­ple­ment l’ef­fet de serre en rai­son du car­bone rejeté dans l’at­mo­sphère. Le petit afri­cain qui meure de faim n’y est pour rien.

      En fait le gros naïf c’est vous. Les lob­bies se servent de la naï­veté des gens comme vous pour semer le doute et conti­nuer à pros­pé­rer. Continuez à vivre dans le déni mais sur­tout, sur­tout, lâchez-nous les !

      sep article
      • Flux de conscience. Ce qui vous manque, Monsieur, c’est un prude l’éducation for­melle, clas­sique (j’ai trois diplômes). Ça vous per­met­trait de prio­ri­ti­ser les pro­blèmes et struc­tu­rer les solu­tions.

        sep article
  5. Gilce@, ne vous en faites pas tous les can­di­dats et nous le voyons sur les can­di­da­tures muni­ci­pales, sont sen­si­bi­li­sés par des actes citoyens.
    Maintenant, cer­tains ont eu 6 ans pour le faire pour quel résulta ? Et d’autre s’ac­tive pour pré­sen­ter un pro­jet.

    sep article
  6. facile à pro­mettre et com­plè­te­ment inutile, mais bon, que ce qu’on ne ferait pour faire plai­sir aux écolo bobos ?

    sep article
    • Et vous, que pro­po­sez-vous face à l’ef­fon­dre­ment de la bio­di­ver­sité, face à la sixième grande extinc­tion des espèces en cours, face au chan­ge­ment cli­ma­tique d’o­ri­gine anthro­pique, face à la pol­lu­tion géné­ra­li­sée de l’eau, de l’air, des sols, face à la dévas­ta­tion des forêts pri­maires, face à la fonte des gla­ciers, face à la mon­tée des eaux et j’en passe ? Tous ces faits incon­tes­tables dont l’o­ri­gine humaine à 99% est éta­blie scien­ti­fi­que­ment ?

      sep article