Olivier Noblecourt quitte son poste de délégué interministériel : « Je ne pars pas pour revenir dans trois mois »

sep article



 

EN BREF – Candidat à la mairie de Grenoble en mars prochain, le délégué interministériel à la lutte contre la pauvreté Olivier Noblecourt a finalement mis un terme à sa mission auprès du gouvernement. Et réfute l’idée de retrouver son poste si le fauteuil de maire de Grenoble lui échappe…

 

 

Olivier Noblecourt

Olivier Noblecourt a offi­ciel­le­ment mis fin à ses fonc­tions de délé­gué inter­mi­nis­té­riel en charge de la pré­ven­tion et de la lutte contre la pau­vreté.

 

La déci­sion, annon­cée il y a trois semaines, conco­mi­tam­ment à l’offi­cia­li­sa­tion de sa can­di­da­ture à la mai­rie de Grenoble, a été enté­ri­née par un décret paru le 6 jan­vier et un com­mu­ni­qué du minis­tère des Solidarités.

 

Depuis un an, celui qui fut adjoint du maire socia­liste Michel Destot tra­vaillait, d’a­bord de manière infor­melle puis au sein d’un col­lec­tif, à mon­ter un pro­jet pour Grenoble dans le cadre des muni­ci­pales. Entre notam­ment, sur sa gauche, le maire éco­lo­giste sor­tant Éric Piolle et, sur sa droite, la can­di­date du gou­ver­ne­ment Émilie Chalas et l’an­cien maire de Grenoble Alain Carignon. Ce tout en pour­sui­vant sa mis­sion auprès du gou­ver­ne­ment.

 

Un « double jeu » que lui repro­chaient ses adver­saires poli­tiques, mais aussi cer­tains de ses ex-cama­rades socia­listes – dont cer­tains ont depuis rejoint le maire sor­tant.

 

 

L’intérim assuré par son bras droit Vincent Reymond

 

C’est le bras droit d’Olivier Noblecourt, Vincent Reymond, qui est, depuis, chargé d’as­su­rer l’in­té­rim. Pourquoi de l’in­te­rim ? S’agirait-il d’une paren­thèse qui pour­rait être rapi­de­ment refer­mée par le qua­dra­gé­naire en cas d’é­chec aux muni­ci­pales ? Celui-ci s’est-il gardé la pos­si­bi­lité de faire machine arrière si le fau­teuil de maire de Grenoble lui échap­pait ?

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
3445 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. sep article
  2. A t‑il démis­sionné ou pas ? Non pare qu’on peut quit­ter un poste parce qu’on a démis­sionné ou parce qu’on s’est fait viré…

    Que dans 3 mois il ne rede­vienne pas délé­gué inter­mi­nis­té­riel , nous le croyons. En revanche s’il n’est pas maire ou pdt de la Métro, il retour­nera sans doute à Paris mais sur un autre poste, genre cabi­net minis­té­riel ou autre.

    sep article