Le collectif Jeunes étrangers en Isère, créé à l'été 2018, a fait entendre sa voix devant l'Hôtel du département. Pour un meilleur accueil et une meilleure prise en charge des mineurs et jeunes étrangers en Isère. © Patricia Cerinsek

Mineurs non accompagnés : un collectif reproche au Département de l’Isère une moindre prise en charge

Mineurs non accompagnés : un collectif reproche au Département de l’Isère une moindre prise en charge

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

EN BREF — Le collectif Travail social 38 interpelle le président du Département Jean-Pierre Barbier sur l’appel à projets lancé par la collectivité pour l’accueil des mineurs non accompagnés. En cause ? Le budget en baisse pour leur prise en charge quotidienne, largement inférieur à celui accordé dans le cadre de la protection de l’enfance. Un rassemblement est prévu devant l’Hôtel du Département vendredi 20 décembre.

 

 

« Est-ce qu’à vos yeux tous les enfants ne devraient pas béné­fi­cier de la même prise en charge, qu’ils soient fran­çais ou étran­gers ? » Voici l’une des ques­tions, parmi d’autres, que le col­lec­tif Travail social 38* pose dans une lettre ouverte au pré­sident du Département Jean-Pierre Barbier. En cause ? Les moda­li­tés de l’ap­pel à pro­jet lancé par le Département concer­nant la prise en charge des mineurs non accom­pa­gnés (MNA).

 

Mineurs non accompagnés : pour le collectif Travail social 38, le Département de l'Isère ne leur donne pas de moyens suffisants aux structures d'accueil. Le président du Conseil départemental Jean-Pierre Barbier. © Jules Peyron - Place Gre'net

Le pré­sident du Conseil dépar­te­men­tal Jean-Pierre Barbier. © Jules Peyron – Place Gre’net

 

Un appel à pro­jet qui fixe à 55 euros le prix de jour­née maxi­mal pour l’hé­ber­ge­ment et l’ac­com­pa­gne­ment glo­bal des MNA. Soit, écrit le col­lec­tif, 20 % de moins que le bud­get ini­tia­le­ment accordé, qui était pour sa part de 70 euros. Et ceci alors que les foyers qui accueillent des enfants dans le cadre de l’Aide sociale à l’en­fance dis­posent d’un bud­get de 150 euros par jour, ajoute le col­lec­tif. Une dif­fé­rence qui confine à la « dis­cri­mi­na­tion raciale », juge-t-il.

 

 

Rassemblement devant le Département vendredi 20 décembre

 

Les condi­tions finan­cières posées par le Département consti­tue­raient un obs­tacle pour répondre à l’ap­pel à pro­jet. « Il n’est pas pos­sible d’accompagner des enfants de manière décente en rédui­sant encore ce bud­get. Cela revien­dra à devoir gérer des enfants à la chaîne, de manière mal­trai­tante », consi­dère le col­lec­tif. Qui explique que des MNA sont d’ores et déjà contraints de sub­ve­nir à leurs besoins, en matière de nour­ri­ture, vête­ments et autres, via des struc­tures d’ac­cueil n’ayant pas un bud­get suf­fi­sant pour les prendre tota­le­ment en charge.

 

Le collectif Jeunes étrangers en Isère avait fait entendre sa voix devant l'Hôtel du département. Pour un meilleur accueil et une meilleure prise en charge des mineurs et jeunes étrangers en Isère. © Patricia Cerinsek

Le col­lec­tif Jeunes étran­gers en Isère avait fait entendre sa voix devant l’Hôtel du dépar­te­ment en octobre 2018 pour un meilleure prise en charge des mineurs et jeunes étran­gers. © Patricia Cerinsek

 

Le col­lec­tif revient éga­le­ment sur la ques­tion des jeunes majeurs sou­dai­ne­ment pri­vés de suivi. « Les struc­tures d’ac­cueil, sous votre pres­sion finan­cière, conti­nuent de mettre les jeunes tout juste majeurs à la rue », rap­pelle-t-il. Et juge que le Conseil dépar­te­men­tal de l’Isère « aban­donne à la misère, sans res­sources et sans toit » ces jeunes par­fois encore en cours de for­ma­tion. Enfin, le col­lec­tif  finit par s’a­dres­ser direc­te­ment au pré­sident du Département : « Nous vous tenons pour res­pon­sable de la détresse dans laquelle se trouvent ces jeunes ».

 

Rassemblement devant l'Hôtel du Département en août 2019 pour les jeunes majeurs étrangers © Florent Mathieu - Place Gre'net

Rassemblement devant l’Hôtel du Département en août 2019 pour les jeunes majeurs étran­gers. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Si les auteurs de la lettre disent n’at­tendre aucune réponse de la part de Jean-Pierre Barbier, ils n’en orga­nisent pas moins un ras­sem­ble­ment devant l’Hôtel du Département le ven­dredi 20 décembre à par­tir de 8 heures, à l’oc­ca­sion de la deuxième séance du conseil dépar­te­men­tal. Un appel à mani­fes­ter sou­tenu par des asso­cia­tions comme la Cisem, le CIIP, la Patate chaude ou le Dal 38. Ainsi que les syn­di­cats Solidaires et CGT, ou des for­ma­tions poli­tiques telles que EELV, le PCF, le NPA et Go citoyen­neté.

 

Florent Mathieu

 

 

* Le col­lec­tif Travail social 38 se défi­nit comme « un col­lec­tif com­posé de tra­vailleurs sociaux syn­di­qués ou non, de salarié.es, de béné­voles, d’étudiant.es du sec­teur médico-social et du soin ».

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Grève dans la fonction publique mardi 15 juin, la restauration scolaire annulée à Grenoble

FLASH INFO — Les salariés de la fonction publique sont de nouveau appelés à faire grève mardi 15 juin, à l'appel des syndicats CGT Fonction Lire plus

Une "Marche des libertés" à Grenoble comme partout en France samedi 12 juin
Une « Marche des libertés » à Grenoble comme partout en France samedi 12 juin

  FLASH INFO — Une "marche des libertés" et "contre les idées d'extrême-droite". Tel est le message de l'appel à manifester partout en France samedi Lire plus

Les anti-réforme de l'assurance-chômage écrivent aux parlementaires isérois et aux candidats aux régionales
Les anti-réforme de l’assurance-chômage écrivent aux parlementaires isérois et aux candidats aux régionales

  FLASH INFO — Un projet "d’autant plus inacceptable qu’il intervient en pleine crise sanitaire, politique et sociale, avec un niveau plus élevé de chômage Lire plus

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées pour soutenir les "7 de Briançon". © Tim Buisson – Place Gre’net
Grenoble : rassemblement en soutien aux « 7 de Briançon », jugés pour avoir aidé des migrants à passer la frontière

  EN BREF - Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées, jeudi 27 mai 2021, devant le tribunal de Grenoble pour afficher leur soutien aux Lire plus

1er mai 2021 à Grenoble. © Tim Buisson – Place Gre’net
Près de 3 000 personnes dans la rue pour un 1er mai festif et revendicatif à Grenoble

  REPORTAGE - Près de 3 000 personnes ont défilé dans les rues de Grenoble ce samedi 1er mai, lors d'une marche unitaire regroupant syndicats Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net
Manifestations à Grenoble, Voiron, Bourgoin-Jallieu et Roussillon à l’occasion du 1er mai 2021

  FLASH INFO — Comme chaque année, la Fête du Travail du 1er mai 2021 sera marquée par les revendications du monde du travail. L'intersyndicale Lire plus

Flash Info

|

26/09

23h19

|

|

24/09

22h40

|

|

24/09

14h42

|

|

24/09

9h18

|

|

23/09

22h35

|

|

23/09

13h57

|

|

23/09

10h21

|

|

23/09

9h40

|

|

22/09

12h47

|

|

22/09

11h34

|

L'Oeil de Perotto - La défaite d'Eric Piolle à la primaire écologiste, vue par Marc Perotto sur Place Gre'net

Les plus lus

Montagne| Première édition du Raid multisports Grenoble-Alpes le dimanche 19 septembre 2021

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Hexagone

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin